Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Monde / Paris : ouverture du procès de Salim Berrada, un Marocain surnommé le « violeur de Tinder »

Paris : ouverture du procès de Salim Berrada, un Marocain surnommé le « violeur de Tinder »

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Le procès de Salim Berrada, un Marocain surnommé le « violeur de Tinder », s’est ouvert lundi à Paris. Une affaire qui secoue l’opinion publique et jette une lumière crue sur les dangers des rencontres en ligne.

Âgé aujourd’hui de 38 ans, l’accusé est arrivé en France à 20 ans. Il fait face à des allégations de viol et d’agression sexuelle émanant de plusieurs femmes, rencontrées principalement via des applications de rencontre entre 2015 et 2016.

Accusé par 17 femmes

Les témoignages de 13 femmes l’accusant de viol et de quatre autres d’agression sexuelle constituent le cœur du dossier. Thierry Fusina, le président de la Cour, a d’ailleurs souligné la cohérence troublante des méthodes employées par Berrada pour séduire ses victimes. Ces jeunes femmes, souvent rencontrées via des sites de rencontre, étaient attirées sous le faux prétexte de séances photo professionnelles.

En tant que photographe, Berrada aurait élaboré une méthode d’approche sophistiquée. Elle serait même consignée dans des fichiers Excel où figuraient des phrases d’accroche et des compliments, suivis d’invitations en masse. Les victimes, convaincues de leur singularité, étaient incitées à consommer de l’alcool. Ce qui engendrait en elles une ivresse rapide et, dans certains cas, la sensation d’avoir été droguées.

Salim Berrada conteste les accusations de viols

Face à ces allégations, Berrada a nié fermement les accusations de viol. Au cours de l’enquête, il a défendu la nature consensuelle de ces rencontres. L’accusé a même imputé les plaintes à des regrets tardifs ou à des concertations entre les accusatrices. Il reconnaît toutefois une addiction au sexe qu’il a ensuite requalifiée en tribunal comme une dépendance à « susciter le désir ». Il a également réfuté toute forme de soumission chimique. Bien que des traces de drogues et d’antihistaminiques aient été découvertes chez plusieurs victimes.

Après avoir été placé en détention provisoire en 2016, Berrada a passé deux ans et demi en prison avant d’être libéré sous contrôle judiciaire en 2019, avec interdiction de pratiquer la photographie. Cependant, l’activité soutenue de Berrada sur les applications de rencontre a de nouveau attiré l’attention des autorités judiciaires, conduisant à six nouvelles plaintes et à une réincarcération en juillet dernier pour des faits similaires, actuellement sous enquête.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

viol Tinder

Libye : Abdoulaye Bathily démissionne de son poste d’émissaire de l’ONU

Abdoulaye Bathily, l'émissaire des Nations unies pour la Libye, a annoncé sa démission mardi, exprimant son désarroi face à l'impossibilité …
viol Tinder

Banque mondiale : prévisions de croissance positive pour la région MENA

Le rapport de la Banque mondiale, intitulé «Le conflit et la dette au Moyen-Orient», évalue la croissance globale de la région du Moyen-Orie…
viol Tinder

Farid Alilat, journaliste algérien, refoulé à l’aéroport international d’Alger

Un journaliste algérien, de l’hebdomadaire Jeune Afrique, a récemment été confronté à une situation délicate. Ça s’est passé au niveau de l’…
viol Tinder

Attaque de l’Iran contre Israël : réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

Dans une escalade des tensions au Proche-Orient, l'Iran a lancé une attaque d'envergure contre Israël dans la nuit de samedi à dimanche, uti…
viol Tinder

Record mondial : mars 2024, le 10e mois consécutif le plus chaud

Le mois de mars dernier a marqué le dixième mois consécutif à établir un nouveau record mondial de chaleur, avec une augmentation des tempér…
viol Tinder

Spéculation immobilière : l’Espagne met fin aux visas dorés

L'Espagne a pris une décision qui ne fera pas que des heureux. Le pays du torero a décidé de mettre fin aux «visas dorés» dans le but de con…
viol Tinder

La Turquie limite les exportations vers Israël

La Turquie a choisi son camp et l’exprime clairement en limitant les exportations vers Israël de diverses marchandises. L’on compte parmi ce…
viol Tinder

Conseil de sécurité : examen de la demande d’adhésion de la Palestine

Ce sera pour fin avril. Le Conseil de sécurité de l'ONU discutera à la fin de ce mois du statut de la Palestine, déclenchant ainsi un proces…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire