ONEE : une année 2021 riche en réalisations

Temps de lecture : 7 minutes


ONEE : une année 2021 riche en réalisations

Temps de lecture : 7 minutes

Catégorie Entreprise , Gros plan

Temps de lecture : 7 minutes

Investis de la noble mission de service public, les 17.970 femmes et hommes de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), sous la houlette du directeur général, Abderrahim El Hafidi, ont permis à l’Office d’accomplir des réalisations importantes en 2021. Ainsi, l’ONEE a pu relever les défis et investir plus de 9 milliards de DH (MMDH) l’année dernière, avec une montée en puissance de grands projets structurants.

Temps de lecture : 7 minutes

L’année 2021 a été celle des grands projets pour l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Sécurisation de l’approvisionnement en électricité, renforcement des capacités de production, de transport et de distribution, accompagnement du développement des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la mobilité électrique, autant de chantiers menés avec succès l’année dernière. La branche « eau » n’est pas en reste. En 2021, l’Office a mis les bouchées doubles pour assurer la pérennisation, la sécurisation et le renforcement de l’alimentation en eau potable en milieu urbain, la généralisation de l’accès à l’eau potable en milieu rural, sans oublier l’assainissement liquide et la préservation de l’environnement. Enfin, plusieurs plans d’action ont été lancés pour remédier aux impacts de la pandémie Covid-19.

 

La branche « électricité » surperforme

Avec une puissance installée de 10.968 mégawatts (MW), dont 37,1% en énergies renouvelables (EnR), et une production nationale de 40.467 gigawatts/heure (GWh), la branche « électricité » a réalisé de bonnes performances à fin décembre 2021. L’ONEE a travaillé sur le développement et le renforcement du réseau de transport de l’énergie électrique. Ce réseau totalise 28.365 kilomètres (km), dont 790 km réalisés en 2021. Pour ce qui est des postes de transformation, ils sont au nombre de 545, dont 14 postes installés en 2021. Le monde rural a toujours été au centre des priorités de l’Office. Ainsi, 302 villages ont été connectés au réseau électrique en 2021. On compte désormais 41.448 villages raccordés soit un taux d’électrification rurale de 99,82%. Autre chantier prioritaire pour l’ONEE : l’accompagnement de l’essor croissant des provinces du Sud. En 2021, un pas de géant a été franchi en raccordant Dakhla au réseau électrique national grâce à un investissement de 2,4 milliards de DH (MMDH). Aussi, l’Office a procédé au renforcement de la sécurité d’alimentation dans les régions de Laâyoune, Boujdour, Smara et Dakhla. Plus de 2 MMDH ont également été mobilisés pour le projet de renforcement du réseau haute-tension 400kV en plus de la réalisation de la deuxième artère 400kV Agadir-Laâyoune. Plus au Sud, des projets structurants ont été lancés dans la région Dakhla-Oued Eddahab, dont le raccordement des centres émergeants de la province de Dakhla pour 148 millions de DH (MDH), l’alimentation 24h/24 du centre d’Aousserd et l’électrification du poste frontalier Guergarate et du village de pêche Lamhiriz pour un coût total de 188 MDH.

Autres grands projets amorcés en 2021, ceux relatifs aux EnR. Il s’agit du parc éolien de Boujdour 300 MW, dont la mise en service est prévue cette année (4 MMDH), et du parc éolien de Taza 150 MW, dont les travaux étaient finalisés à hauteur de 65% (2,4 MMDH). Dans le segment de l’énergie solaire, l’Office poursuit les travaux du complexe solaire photovoltaïque Noor Tafilalet 120 MW (1,05 MMDH) et ceux des trois centrales de 40 MW chacune à Erfoud, Missour et Zagora.

 

Montée en puissance des grands projets de la branche « eau »

L’ONEE joue un rôle vital dans l’alimentation en eau potable avec la production de 1.308,5 millions de mètres cubes (m3) par an (1,1 m³ par seconde en 2021). 14.100 km de canalisations sont disponibles pour la production d’eau potable, dont 430 km réalisés en 2021. Côté distribution, l’Office totalise 63.000 km (160 km en 2021) et 762 centres urbains et ruraux qui bénéficient de l’alimentation en eau potable. 1,1 MMDH a été alloué au programme de généralisation de l’accès à l’eau potable en milieu rural en 2021. Le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural a atteint 98,2%. En ce qui concerne l’assainissement liquide, 700 MDH ont été investis en 2021 (17.000 m³/j) pour atteindre une capacité totale de 471.400 m³/j. 150 villes et centres bénéficient aujourd’hui de l’assainissement liquide à travers 13.200 km de circuits d’égouts. 126 stations d’épuration sont opérationnelles, dont 11 stations réalisées ou étendues en 2021.

L’ONEE travaille aussi sur de grands projets structurants visant le renforcement de l’alimentation en eau potable, comme ceux des nouvelles stations de traitement mises en service en 2021 à Taroudant (17.280 m³/j, 250 MDH) et Targuist et centres avoisinants (134,1 MDH). En 2022, d’autres stations seront livrées, à l’image de celles de Zagora (21.600 m³/j, 503 MDH) et de Tétouan (43.200 m³/j, 242 MDH).
Pour ce qui est d’Agadir, la station de dessalement est désormais opérationnelle (50.000 m³/j). Sa capacité de réception définitive atteindra 150.000 m³/j.

D’autres projets cruciaux d’assainissement liquide ont été achevés ou sont en cours pour l’extension et la transformation des stations d’épuration des eaux usées (STEPs) existantes :
– Taourirt : +6.718 m³/j ;
– Berkane : +3.586 m³/j, achèvement des travaux : 2021 ;
– Ahfir : station d’épuration : 1900 m³/j, mise en service : 2021 ;
– Essaouira : extension réseau et STEP existante, +10.000 m³/j, mise en service : 2023.

Comme pour la branche « électricité », l’Office accompagne l’essor des provinces sahariennes pour les projets liés à l’eau potable et à l’assainissement liquide dont le renforcement de l’approvisionnement en eau potable au poste frontalier Guergarate, les projets des nouvelles stations de dessalement de Tarfaya (55 MDH, mise en service : 2022), Laâyoune (705 MDH, 26.000 m³/j, démarrage des essais de mise en service : début 2022).

Au volet de l’assainissement liquide, on note la réhabilitation et l’extension du réseau à Guelmim (72,8 MDH), le projet de la station d’épuration de Laâyoune (400 MDH), et le projet de STEP de Bir Guendouz (55,6 MDH).

 

Digitalisation et partenariats tous azimuts

L’ONEE a établi une feuille de route de la transformation digitale qui sera mise en œuvre progressivement à partir de 2022. Par ailleurs, l’Office a consolidé ses partenariats et son leadership à travers une coopération accrue avec les autres pays africains. L’ONEE est devenu un acteur incontournable du développement en Afrique. Il a été sollicité pour le design et la construction de la centrale Brikama II en Gambie, pour l’assistance pour l’électrification rurale au Mali, Niger et Tchad. L’Office participe aussi au renforcement de l’alimentation en eau potable et assainissement liquide à Conakry, au transfert d’expérience dans la gestion de la qualité de l’eau au Burkina Faso, et fournit une assistance technique pour l’assainissement liquide au Sénégal. En la personne de son directeur général, Abderrahim El Hafidi, l’ONEE préside plusieurs associations et instances internationales. Il s’agit notamment de Global sustainable electricity partnership (GSEP), d’Arab union of electricity (AUE), du comité stratégie de l’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME).

 

Le client au centre de toutes les attentions

Les réalisations de l’Office dans les domaines de l’eau potable et de l’assainissement liquide ont grandement contribué à la lutte contre la propagation de la Covid-19 dans le Royaume vu que l’accès à l’eau et les mesures d’hygiène sont considérés comme un moyen essentiel de protection contre cette pandémie. Avec 6.777.800 clients pour la branche « électricité » et 2.489.217 clients pour la branche « eau », l’ONEE a capitalisé sur la satisfaction client en diversifiant les moyens de paiement (en ligne, GAB, M2T) et en lançant une agence commerciale digitale. Le nouveau service numérique « Wakalaty », adossé à un portail web et une application mobile, permet aux usagers des services de l’Office d’accomplir leurs démarches sans se déplacer.

Pour rappel, l’ONEE s’est engagé dans le processus d’amélioration continue de ses activités de formation et de développement des compétences de son capital humain afin d’améliorer ses performances opérationnelles et poursuivre la satisfaction de ses clients. Pour ce faire, plusieurs actions ont été entreprises, notamment la digitalisation de la formation métier, la mise en place de la formation e-learning, la certification norme 29993 et la préparation à l’habilitation électrique. En outre, 1.600 sessions de formation ont été organisées en 2021 au profit de 5.000 participants, soit 45.000 hommes/j/formation. Un autre indicateur d’excellence chez l’ONEE.


No items found