Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Société / Migration : Lighthouse Reports accuse

Migration : Lighthouse Reports accuse

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

L’organisation Lighthouse Reports, en collaboration avec plusieurs médias internationaux, dont El Pais, The Washington Post et Le Monde, a révélé les résultats d’une enquête détaillée sur le refoulement de migrants vers des zones désertiques au Maroc, en Tunisie et en Mauritanie. Selon les dires de l’ONG, les autorités de ces pays, apparemment avec le soutien de l’Union européenne, abandonneraient des migrants subsahariens dans des conditions extrêmes.

L’enquête a été diffusée simultanément le mardi matin par les médias participants et prétend que des pratiques choquantes de transfert forcé de migrants sont menées vers le désert, une région inhospitalière où ils sont laissés sans ressources essentielles comme l’eau, la nourriture ou même des chaussures.

L’Europe accusée de fermer les yeux sur les pratiques brutales de refoulement des migrants

L’objectif principal de cette publication est de critiquer la politique européenne qui, tout en exigeant des pays du sud de contrôler l’immigration irrégulière, semble fermer les yeux sur les méthodes brutales employées pour atteindre cet objectif. L’Union européenne est accusée de conditionner son aide financière et les quotas de visas à la mise en œuvre de ces politiques répressives. Les journalistes ayant participé à cette enquête ont recueilli les témoignages de plus de 50 survivants de ces expulsions, mettant en évidence la brutalité systématique et les préjugés raciaux qui sous-tendent ces actions.

Les témoignages recueillis par les enquêteurs décrivent des scénarios horrifiants de séquestration, de torture, d’extorsion, de violences sexuelles et d’attaques de chiens, orchestrés par les forces de sécurité. Les migrants sont souvent abandonnés dans des parties isolées du Sahara, le désert le plus aride du monde, soulignant une pratique cruelle et coordonnée parmi les trois pays mentionnés, suggérant des directives communes de la part d’une autorité centrale non spécifiée.

Pis encore, l’enquête soutient que des réfugiés et migrants, dont certains disposaient d’un statut légal et vivaient de manière établie au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie, ont été ciblés pour leur couleur de peau, arrêtés, puis transportés en bus vers des lieux isolés. Cette pratique concernerait également ceux qui tentaient de rejoindre l’Europe. L’organisation souligne que certains survivants ont fourni des preuves visuelles ou des données de localisation qui ont permis aux enquêteurs de confirmer et de cartographier précisément ces événements.

Lighthouse Reports accuse le Maroc

Si des faits similaires précis ont été enregistrés en Tunisie auparavant, surtout les actes racistes observés après le discours haineux du président Kais Saied en 2023, le Maroc et la Mauritanie n’ont jamais été pointés du doigt pour la maltraitance des migrants subsahariens contrairement à l’Algérie. Mais cette dernière n’est pas concernée par l’enquête puisqu’elle ne collabore nullement avec l’UE quand il s’agit de migration.

Le Royaume a de tout temps été cité en exemple en matière de traitement des migrants avec des opérations de transfert régulière conjointement menées avec les autorités des pays concernés.

Jusqu’à la publication de ces lignes, le ministère des Affaires étrangères n’a pas encore réagi aux graves accusations de Lighthouse Reports.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Migrants

Mecque : la délégation du Hajj examine les conditions des pèlerins marocains

La délégation officielle marocaine du Hajj, menée par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a visité les établissements d…
Migrants

Fès : prison et amendes pour les trafiquants de bébés

Dans l’affaire du trafic de nouveau-nés qui avait frappé la ville de Fès en janvier dernier, le verdict est tombé. La chambre criminelle pré…
Migrants

Chambre des conseillers : quelle évolution pour la fonction publique?

Lors d'une rencontre organisée par l'Union nationale du travail au Maroc (UNTM) et le Forum des cadres et experts, l'évolution de la fonctio…
Migrants

Tétouan : une autre lycéenne met fin à ses jours

Deux jours, à peine, après la triste histoire de la lycéenne qui s'est donnée la mort à Safi, le même sort touche la ville de Tétouan. Une l…
Migrants

Promotion des droits des personnes handicapées : Hayar souligne à l’ONU l’engagement du Maroc

La ministre de la Solidarité, de l'Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a souligné à New York l'engagement du Maroc dans la pr…
Migrants

Le gouvernement prépare une régulation stricte des trottinettes électriques

L'ère des controverses et des dérives liées à l'utilisation des trottinettes et autres engins électriques semble toucher à sa fin. Le gouver…
Migrants

Aïd Al-Adha 2024 : Casablanca prépare un service d’abattage exemplaire

À l'approche de l'Aïd Al-Adha 2024, la commune de Casablanca, via la Société de développement local Casablanca prestations, se prépare à off…
Migrants

Le Maroc réélu au Comité des droits des personnes handicapées

Représenté par Abdelmajid Makni, le Maroc a été réélu au Comité des droits des personnes handicapées pour un second mandat, indique un commu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire