Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Monde / L’UNESCO met en garde contre l’accélération alarmante du réchauffement et de l’élévation du niveau des océans

L’UNESCO met en garde contre l’accélération alarmante du réchauffement et de l’élévation du niveau des océans

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a alerté dans son rapport sur l’état de l’océan 2024, publié lundi, sur l’accélération alarmante du réchauffement et de l’élévation du niveau des océans.

Ce rapport, auquel plus de 100 scientifiques de près de 30 pays ont contribué, fournit une analyse factuelle des défis à relever et met en lumière de nouvelles données alarmantes sur les menaces qui pèsent sur les océans. Il s’agit notamment le réchauffement des océans, l’élévation du niveau de la mer, la pollution, l’acidification, la désoxygénation, le carbone bleu et l’appauvrissement de la biodiversité.

Lire aussi : Le phénomène El Niño va-t-il aggraver le réchauffement climatique ?

Pour Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, ce document «montre que le dérèglement climatique a un impact de plus en plus fort sur l’état de l’océan. Température, acidification, niveau de la mer : tous les signaux sont au rouge». Elle a appelé les États membres à investir dans la restauration des forêts marines et à mieux réguler les aires marines protégées qui sont des réservoirs de biodiversité essentiels.

2023, l’année record

Selon le rapport, le taux du réchauffement des océans a doublé en 20 ans, notant que l’année 2023 a connu l’une des plus fortes augmentations jamais observées depuis les années 1950.

Alors que l’Accord de Paris avait pour objectif de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2° C par rapport aux niveaux préindustriels, les températures océaniques ont déjà augmenté de 1,45° C en moyenne, et sont nettement supérieures à 2° C dans les «points chauds» tels que la mer Méditerranée, l’océan Atlantique tropical et l’océan Austral, relève la même source, précisant que l’une des conséquences dramatiques de ce réchauffement est l’élévation du niveau de la mer à l’échelle mondiale.

Le réchauffement des températures océaniques, ajoute le rapport, est aujourd’hui responsable de 40% de la hausse mondiale du niveau de la mer, dont le taux d’élévation a doublé au cours des 30 dernières années pour atteindre 9 cm actuellement.

Lire aussi : Afrique de l’Ouest : l’élévation du niveau de la mer menace les villes côtières

Autre conséquence de ces phénomènes, la baisse des niveaux d’oxygène dans les océans, ce qui provoque l’asphyxie des espèces côtières, alerte l’UNESCO, ajoutant que l’augmentation de l’acidité suscite elle aussi de vives préoccupations.

Depuis l’ère préindustrielle, rappelle le rapport, l’acidité des océans a augmenté de 30%, un taux qui atteindra 170% d’ici à 2100.

Dans ce contexte, l’UNESCO souligne l’importance des forêts marines, notamment les mangroves, les herbiers marins et les marais tidaux qui peuvent absorber jusqu’à cinq fois plus de carbone que les forêts terrestres. L’organisation révèle que près de 60% des pays n’incluent toujours pas la restauration et la conservation des forêts marines dans leurs Plans de contributions déterminées au niveau national, sachant que ces forêts constituent des havres vitaux pour la biodiversité et représentent l’un des meilleurs remparts contre le dérèglement climatique.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

réchauffement océan

Trafic international de drogue : un danois interpellé pour homicide (source sécuritaire)

Un ressortissant danois a été interpellé par les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Ce dernier faisait l’objet…
réchauffement océan

Changement climatique : le monde fait face à des températures records

Le réseau de référence World Weather Attribution (WWA) a affirmé que la vague de chaleur mortelle qui a frappé fin mai et début juin les Éta…
réchauffement océan

Conflit au Proche-Orient : Nasrallah met en garde Israël et Chypre

Mercredi, le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a accentué les tensions régionales avec une déclaration ferme. Il a prévenu qu’en…
réchauffement océan

Le Conseil de l’Europe alerte sur les discours antimusulmans

La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI), relevant du Conseil de l'Europe, a exprimé dans son rapport annuel publi…
réchauffement océan

Interception au large de Dakhla d’une pirogue avec à son bord 91 candidats à la migration irrégulière

La marine royale a intercepté à environ 189 km au sud-ouest de Dakhla, une pirogue avec à son bord 91 subsahariens candidats à la migration …
réchauffement océan

Lutte contre les incendies : l’Espagne réitère son engagement envers le Maroc

L’Espagne a annoncé poursuivre sa coopération avec le Royaume en matière de lutte contre les incendies, a indiqué un communiqué de la présid…
réchauffement océan

Sommet à Pyongyang : les présidents russe et nord-coréen renforcent leur partenariat stratégique

Mercredi, dans le cadre d'un sommet bilatéral à Pyongyang, Vladimir Poutine, président de la Russie, et Kim Jong Un, leader nord-coréen, ont…
réchauffement océan

Marhaba 2024 : Grande-Marlaska salue « l’excellente coordination » entre le Maroc et l’Espagne

Le ministre de l'Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a salué « l'excellente coordination » entre son pays et le Maroc dans le cadr…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire