L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes


L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La soirée du 30 septembre du festival L’Boulevard a traumatisé les spectateurs sur place, mais aussi l’ensemble du Maroc. Alors que tout le monde s’attendait à un show spécial aux rythmes du rap marocain, les festivités ont tourné au drame. Les actes de violence et de vandalisme ont conduit plusieurs personnes aux urgences pour blessures graves, et d’autres aux centres de détention pour agression et coup et blessures. Retour sur les drames de L’Boulevard.

Temps de lecture : 4 minutes

Après deux années d’absence, la première soirée de la 2ᵉ partie du festival L’Boulevard a viré au drame. La scène du festival a accueilli les artistes de rap marocain les plus populaires, suivis par des milliers d’amateurs. Dans la soirée, les festivités se sont transformées en actes de violence et de vandalisme, voire de viol.

L’affiche de cette soirée a attiré plusieurs Marocains fans de “El Grande Toto”, “L’Morphine, “Dollypran”, “Lmoutchou”, Iguidr”. Ces artistes ont une “fanbase” importante, ainsi qu’une grande influence sur les jeunes. Pour rappel, El Grande Toto, figure emblématique du rap, est le premier artiste à percer dans toute la région du Moyen-Orient et Afrique (MEA) et à recevoir un disque d’or.

Après l’annonce des gagnants du Tremplin 2022, le show a démarré avec le rappeur amazigh, Iguidr. Vers 19h15, les spectateurs ont continué à affluer vers le Racing universitaire de Casablanca (RUC), dépassant la capacité du stade. Une grande partie de la foule s’est ensuite dirigée vers une petite porte réservée à la presse. Par conséquent, de violentes bousculades se sont produites, devant des organisateurs qui n’arrivaient plus à contenir les foules. Selon Mohamed Merhari, alias Momo, co-fondateur du festival, «dès 20h nous avons commencé à constater le nombre inattendu de festivaliers. On avait programmé de grands rappeurs pour cette première journée et donc les fans sont venus en masse. Quelques 20.000 personnes ont pu accéder au stade, mais il restait, selon nos estimations, plus de 60.000 personnes à l’extérieur».

 

 

Violences et viols 

Plusieurs personnes sur les réseaux sociaux ont dénoncé ce qui s’est passé ce « vendredi noir ». Des vidéos et des images choquantes ont fait le tour des réseaux, montrant des actes de brutalité extrême. En plus des agressions, des vols et des violences, certains internautes ont fait état de viols et d’agressions sexuelles pendant cette soirée. D’après Momo, «parmi tout ce monde, il y avait des bandes qui ne sont pas venues pour assister au festival, mais pour voler, casser, agresser, créer le chaos… Ils ont créé un problème sécuritaire à l’intérieur du stade. C’est ce qui s’est passé, et il y a eu une trentaine de blessés…».

Dans un communiqué diffusé samedi dernier, les organisateurs de L’Boulevard affirment «prendre très au sérieux les publications sur les réseaux sociaux faisant état de viols qui auraient été commis hier soir, vendredi 30 septembre, lors du festival». La même source ajoute que «la procédure pour une demande officielle d’ouverture d’enquête est en cours». 

Lire aussi : L’Boulevard : le comité d’organisation fait le point sur les actes de violence

 

La DGSN explique

La Direction de la sûreté nationale (DGSN) a aussi réagi par rapport à cette tragédie. «La Préfecture de police de Casablanca a catégoriquement démenti l’enregistrement de toute plainte ou signalement d’incident d’agression sexuelle lors du concert organisé vendredi soir dernier dans la ville de Casablanca», indique la DGSN dans un communiqué. Elle ajoute que «les services de sécurité réfutent également toutes les rumeurs trompeuses diffusées par des comptes et des pages sur les réseaux sociaux, qui prétendaient à tort qu’une fille mineure aurait été violée et d’autres victimes déshabillées lors de ce concert».

Selon la même source, 20 personnes ont été arrêtées, dont six pour ivresse publique et possession de boissons alcoolisées, deux pour coups et blessures et deux autres pour possession et consommation de drogue. Dix autres individus ont été pour leur part arrêtés pour vol. Tous les suspects ont fait l’objet d’enquêtes judiciaires ordonnées par le parquet compétent, dans l’attente d’identifier et d’interpeller les autres personnes impliquées dans ces actes de vandalisme.


Recommandé pour vous

CMRPI : 30% des enfants et des jeunes ont subi une cyberviolence

Temps de lecture : 6 minutes Protéger les enfants et les jeunes sur la Toile est l’objectif principal de la deuxième campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le …

Système de santé : ce qu’il faut savoir sur les projets de loi adoptés

Temps de lecture : 5 minutes Le gouvernement actuel oriente ses projecteurs vers le secteur de la santé national. Parmi ses objectifs, la réforme de ce secteur qui souffre de plusi…

Lutte contre le sida : l’ONU alerte sur une stagnation des progrès

Temps de lecture : 5 minutes Ce jeudi 1er décembre, les pays du monde entier commémorent la Journée mondiale de lutte contre le sida. « Égalité maintenant » est le thème retenu pou…

Stress hydrique : la situation est de plus en plus critique

Temps de lecture : 5 minutes Le déficit pluviométrique pèse lourdement sur les réserves d’eau au Maroc. Ces derniers ont enregistré leurs niveaux le plus bas cette année. L’Organis…

Le conflit se poursuit entre Ouahbi et les robes noires

Temps de lecture : 5 minutes L’ire des avocats empire depuis la publication des mesures fiscales les concernant dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF-2023). Ils rejettent en …

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enqu…

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Fléau des féminicides : les chiffres demeurent alarmants

Temps de lecture : 6 minutes Ce vendredi 25 novembre, les pays du monde entier commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Tous …

OMM : le Maroc a connu cette année une sécheresse sans précédent

Temps de lecture : 6 minutes La pénurie d’eau fait partie des problèmes principaux auxquels de nombreuses sociétés et le monde dans son ensemble sont confrontés au XXIe siècl…

Sécurité et puissance militaire : l’IRES dévoile le positionnement du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Le Maroc est un pays sûr. L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a révélé que le Royaume est positionné dans le top 10 des pays du monde qui o…

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après q…

Feuille de route 2022-2026 : pour une école publique de qualité

Temps de lecture : 6 minutes Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a souligné, mardi 15 novembre à Rabat, que sa feuille de route 20…