Temps de lecture : 7 minutes

Accueil / Économie / Gitex Africa 2024 : bilan positif et perspectives prometteuses pour le Maroc

Gitex Africa 2024 : bilan positif et perspectives prometteuses pour le Maroc

Temps de lecture : 7 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 7 minutes

Un succès retentissant pour la technologie africaine ! La deuxième édition de Gitex Africa a transformé Marrakech en un carrefour mondial de l’innovation, réunissant des leaders technologiques, des startups visionnaires et des investisseurs de plus de 130 pays, preuve de l’émergence du Maroc comme hub technologique incontournable.

Temps de lecture : 7 minutes

Entre les murs chargés d’histoire de Marrakech, du 29 au 31 mai, s’est déroulée la seconde édition de Gitex Africa 2024, soulignant une étape déterminante dans la reconnaissance du potentiel technologique africain. La manifestation a servi de tremplin pour le Maroc, affirmant sa vocation de leader dans l’essor technologique du continent. Ce forum a non seulement renforcé les bases des entreprises innovantes locales, mais a aussi initié des collaborations internationales porteuses d’avenir. Avec ses engagements stratégiques et ses initiatives pionnières, Gitex Africa 2024 a brillamment démontré que l’innovation est le nouveau moteur du progrès socio-économique en Afrique, aligné sur les visions royales et les standards internationaux.

 

Lire aussi : Gitex 2024 : Inwi et l’UM6P signent une convention pour promouvoir l’entrepreneuriat innovant

Ghita Mezzour salue le succès de Gitex Africa 2024

Ghita Mezzour, a salué le succès retentissant de la seconde édition de Gitex Africa 2024, qui a rassemblé une audience internationale comprenant des géants de la technologie, des startups innovantes et des investisseurs issus de plus de 130 pays. Cette rencontre a été le cadre de transactions commerciales importantes et a favorisé l’émergence de partenariats stratégiques.

À l’issue de cet événement, Mezzour a souligné l’importante mobilisation des acteurs du secteur qui a stimulé des investissements divers. Elle a également mentionné les efforts de son ministère pour soutenir l’innovation nationale : 200 startups marocaines ont bénéficié d’une prise en charge des frais de participation, leur ouvrant l’accès à d’importantes opportunités offertes par ce salon.

 

Des opportunités pour les startups

En marge de Gitex Africa 2024, plusieurs initiatives ont été lancées pour dynamiser l’écosystème des startups marocaines. Le ministère a conclu des accords pour le développement numérique, incluant un programme ambitieux visant la formation de 15.000 jeunes dans les technologies numériques à travers le Royaume. Le programme «Jobintech», qui propose des formations intensives pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes, a également été élargi.

Un partenariat avec Oracle a également été annoncé, prévoyant la création de deux régions cloud publiques avec un investissement de 1,4 milliard de DH (MMDH). De plus, cette édition a été marquée par un pavillon spécialisé dans l’exposition des services publics numériques, avec le soutien du ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration. Plusieurs services exposés ont été récompensés lors de la clôture de l’événement.

Mezzour a également profité de cette plateforme pour renforcer les liens avec ses homologues africains, affirmant l’engagement du Maroc dans le développement socio-économique du continent et la coopération Sud-Sud, conformément aux directives royales.

 

Lire aussi : Participation de l’AMDIE et du ministère de l’Investissement au Gitex 2024

Satisfaction des organisateurs

Du côté des organisateurs, la satisfaction est également au rendez-vous. Trixie LohMirmand, présidente de Kaoun International, la société en charge de l’organisation de Gitex Africa, a déclaré que l’édition de cette année avait pleinement atteint ses objectifs. «Cet événement a non seulement réuni un grand nombre de participants, mais il s’est aussi distingué par la qualité des échanges et la diversité des accords conclus, ouvrant la voie à des opportunités de réseautage, de collaboration et de partenariat exceptionnelles», a-t-elle expliqué.

LohMirmand a souligné l’importance de cette plateforme pour les startups, qui ont pu bénéficier de rencontres directes avec un large éventail d’investisseurs. «Sur les 400 investisseurs présents, 70% venaient de l’étranger, ce qui témoigne de l’attrait international pour l’écosystème entrepreneurial marocain», a-t-elle ajouté, précisant que l’événement a été le cadre de nombreux partenariats et protocoles d’accord impliquant des entreprises marocaines et internationales.

La présidente a également mis en avant le rôle essentiel de l’intelligence artificielle dans le développement futur du continent. «L’IA est appelée à jouer un rôle transformateur en Afrique, en particulier grâce aux talents émergents, notamment au Maroc, qui promettent de catalyser cette évolution technologique», a-t-elle conclu.

Une vitrine pour l’innovation et l’entrepreneuriat numérique

Selon Driss Lemjaouri, directeur des systèmes et de l’entrepreneuriat numérique au ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, cette plateforme offre aux startups marocaines des opportunités uniques de nouer des relations vitales avec des investisseurs internationaux et d’exposer leurs innovations technologiques.

Lemjaouri a également souligné que Gitex Africa est une vitrine pour le dynamisme et la créativité numérique du Maroc, renforçant ainsi les politiques publiques visant à promouvoir l’entrepreneuriat numérique. En outre, le Salon aborde les défis spécifiques aux startups, notamment l’accès au capital, le soutien institutionnel et l’ouverture sur les marchés nationaux et internationaux.

Dans le cadre de la stratégie nationale pour le développement numérique, le ministère s’engage à surmonter ces obstacles, collaborant avec les acteurs du secteur pour stimuler la croissance. Un exemple concret de cet engagement est la convention signée avec le Fonds Mohammed VI pour l’investissement et la Caisse de dépôt et de gestion, dotée d’un fonds de 1,5 MMDH destiné à soutenir les entreprises innovantes.

 

Lire aussi : Gitex 2024 : l’expérience marocaine en construction durable mise en lumière

Le Maroc se démarque dans les technologies de l’information à Gitex Africa 2024

Le Maroc se distingue remarquablement dans le secteur des technologies de l’information, révélant une capacité «extraordinaire» à cultiver des talents, selon Mehdi Kettani, directeur général de DXC CDG. Il a souligné les atouts spécifiques du Royaume, notamment son statut de destination privilégiée pour l’offshore dans le domaine technologique.

Cette distinction, il la doit à «l’excellence» de son système éducatif, en particulier les formations proposées par les écoles d’ingénieurs et les classes préparatoires. Selon l’expert, le défi pour le Maroc réside dans la massification des talents, une stratégie claire qui a déjà prouvé sa capacité à rendre le pays compétitif sur la scène internationale.

Il a également noté que la compétitivité des prix reste un enjeu important, où le Maroc a déjà fait ses preuves. Concernant Gitex 2024, Kettani a évoqué l’efficacité et la grandeur de cet événement technologique, qui a vu la participation de pays du Moyen-Orient, d’Europe et d’autres régions, consolidant ainsi la réputation internationale du Maroc.

En plus de renforcer son image, le Maroc, lors de cette deuxième édition, a su établir des partenariats stratégiques et avancer dans divers projets avec des partenaires, clients et fournisseurs, se réjouit-il. DXC CDG, une joint-venture entre la CDG et le géant américain de la technologie DXC Technology, joue un rôle essentiel dans l’accompagnement des grandes entreprises et des administrations dans leur transformation digitale, tout en ciblant un marché international étendu.

Cette édition a consolidé la position du Royaume en tant que centre névralgique technologique pour un continent en plein essor, en mettant l’accent sur des secteurs fondamentaux tels que l’intelligence artificielle, la santé et la cybersécurité.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 7 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Gitex

Akkan : épopée de la première plateforme de crowdfunding marocaine (Interview)

En septembre 2023, la Banque centrale et l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) ont publié des textes réglementaires pour encadr…
Gitex

Voyage au Maroc : les avertissements des Affaires étrangères espagnoles

Voyager au Maroc, comme dans tout autre pays, comporte des risques, des surprises, bonnes ou mauvaises, auxquelles il vaut mieux se préparer…
Gitex

Banque mondiale : le Maroc face à un ralentissement économique en 2024

Alors que les prévisions économiques mondiales peinent à retrouver leur lustre d'antan, le Maroc se trouve à un carrefour important. Selon d…
Gitex

Transition digitale : que doit faire le Maroc ?

La pandémie de COVID-19 a accéléré la transition digitale, révélant l'importance cruciale de ce secteur dans la résilience économique et la …
Gitex

Emploi et investissement : Akhannouch défend son bilan

Cette séance a été l'occasion pour le chef du gouvernement de justifier les choix d'investissement effectués. Il a présenté les divers plans…
Gitex

Gotion High-Tech au Maroc : la révolution Gigafactory

C’était le 6 juin dernier. La cérémonie de signature officielle de la convention d'investissement stratégique pour la construction d'une usi…
Gitex

Casablanca : le prince héritier Moulay El Hassan lance la construction de la station de dessalement

Le prince héritier Moulay El Hassan a procédé, lundi à la Commune Lamharza Essahel, dans la province d’El Jadida, au lancement des travaux d…
Gitex

Capital Investissement : un record de 3 milliards de DH en 2023

En 2023, les levées de fonds ont atteint un montant historique de 3 milliards de dirhams, mobilisés pour l'investissement au Maroc. Ce recor…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire