Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Culture / Festival des musiques sacrées du monde : le groupe Constantinople fait escale à Fès

Festival des musiques sacrées du monde : le groupe Constantinople fait escale à Fès

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Jardin de Jnan Sbil a été, mardi soir, le théâtre d’une expérience musicale inouïe basée sur l’improvisation. Assis sur des chaises, à même le sol ou couchés sur des moquettes, les spectateurs se sont mis à leur aise pour se laisser guider par le rythme endiablé du groupe canadien Constantinople.

Venu se produire pour la première fois au Festival des musiques sacrées du monde, le groupe n’est pas passé inaperçu. Sous l’impulsion de Kiya Tabassien, artiste iranien, vivant au Canada et membre fondateur du groupe, accompagnés de ses deux acolytes dans la traversée, notamment Patrick Graham, percussionniste et Abdoulaye Cissokho, joueur de Kora.

Lire aussi : Le président de la Fondation « Esprit de Fès » veut faire découvrir la ville, au-delà du festival

Durant la traversée, le groupe a fait voyager le public en Iran plus précisément dans la ville de Chiraz pour rendre hommage au poète et soufi, Hafez qui a vécu au Moyen-Âge. Constantinople a revisité l’un de ses plus célèbres poèmes de ce dernier, intitulé la « Gazelle », dans lequel, le poète chante sa bien-aimée.

Kiya Tabassien explique que le spectacle qui a été présenté au public, est basé à la fois sur la spiritualité, le physique et la métaphysique, à travers les rencontres culturelles et musicales des membres du groupe venus de divers horizons. Le fondateur du groupe a souligné qu’à travers son existence, il s’est rendu compte que tous les Hommes parlent de la même chose. En ajoutant que les paroles, les musiques, les sons et les idées doivent être complémentaires pour tracer un chemin comme ils essayent de le faire dans leurs productions artistiques.

Tout en prônant l’universalité, le groupe Constantinople veut guider son public à travers « une musique qui apaise les esprits et qui fait du bien aux gens ».

Lire aussi : La Princesse Lalla Hasnaa préside l’ouverture du 27è Festival de Fès des musiques sacrées du monde

Toujours dans le même sens, le griot (dépositaire de la culture orale, ndlr), Abdoulaye Cissokho, a rappelé à l’assistance à travers une chanson intitulé « le départ » que le doute est permis dans l’existence humaine surtout quand on perd un être cher. Mais cela ne doit pas nous abattre parce que l’Homme a un devoir de transmission de l’héritage reçu des anciens aux jeunes. Ces paroles du Sénégalais ont été vivement appréciées par le public qui l’a accueilli avec des applaudissements.

Pour cette première participation au festival des musiques sacrées du monde, les spectateurs ont fait un rappel à la fin du concert tellement ils en voulaient encore puisqu’ils n’ont pas senti le temps passé lors de la traversée. Les membres du groupe ont exprimé leur satisfaction de jouer dans ce festival qui a une renommée internationale et devant un public magnifique dans un pays comme le Maroc, réputé pour sa spiritualité.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

festival musique sacrées

L’écrivain Abdelfattah Kilito reçoit le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française

L'écrivain Abdelfattah Kilito a reçu le Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française pour 2024, comme l'a annoncé l'institution dan…
festival musique sacrées

Faites de la musique avec les jeunes talents !

Cette année, les associations Oxy’Jeunes et Marocains Pluriels organisent la Fête de la musique en donnant plusieurs concerts dans les grand…
festival musique sacrées

19e édition : c’est reparti pour Mawazine

Aujourd'hui, Rabat, capitale du pays et ville lumière, s'anime pour l'ouverture de la 19e édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde. Ce …
festival musique sacrées

Festival Gnaoua 2024 : le forum des droits humains sera introduit par José Luis Rodriguez Zapatero

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde organise pour la 11ᵉ édition le forum des droits humains. Pour cette année le thème sera « Maroc, Es…
festival musique sacrées

Agadir accueille du 4 au 7 juillet la 19e édition du Festival Timitar

La 19ᵉ édition du Festival Timitar, signes et cultures, aura lieu du 4 au 7 juillet prochain à Agadir, sous le haut patronage du roi Mohamme…
festival musique sacrées

Zineb Mekouar remporte le Prix du meilleur roman des lecteurs et des libraires Points 2024

Mardi soir à Paris, lors d'une soirée à l'ambassade du Maroc en France, l'écrivaine marocaine Zineb Mekouar a été honorée avec le Prix du me…
festival musique sacrées

Le Maroc et la Chine renforcent leur coopération culturelle avec un nouvel accord

Jeudi à Rabat, une étape importante a été franchie dans le renforcement des liens culturels entre le Maroc et la Chine avec la signature du …
festival musique sacrées

15e éditon du FIDADOC : Raphaël Pillosio remporte le Grand Prix «Nouzha Drissi»

Le réalisateur français, Raphaël Pillosio a remporté le Grand Prix «Nouzha Drissi» de la 15ᵉ édition du Festival international du film docum…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire