Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Culture / Festival des musiques sacrées du monde : Bab Al Makina a fait saut dans le passé avec Paolo Olmi

Festival des musiques sacrées du monde : Bab Al Makina a fait saut dans le passé avec Paolo Olmi

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Conduite par le chef d’orchestre, Paolo Olmi, la Young Musician European Orchestra a présenté, jeudi soir, un spectacle exceptionnel à Bab Al Makina de Fès à l’occasion de la 27ᵉ édition du festival des musiques sacrées du monde.  Les personnes qui ont effectué le déplacement ont été subjuguées par le niveau de précision de cet orchestre dont la moyenne d’âge est de 22 ans. Issus d’un peu partout à travers le monde, ces jeunes ont joué quatre morceaux dont deux d’Antonio Vivaldi, compositeur du 18e siècle.

C’est dans un silence de cathédrale que les 20 musiciens présents sur la scène en plein air, ont revisité les œuvres d’Antonio Vivaldi. Dans la première partie du concert, l’orchestre a interprété trois pièces, dont le concerto Solenne en rime majeure, qui traduit la langue sacrée de Saint-Antoine. Ce texte a été écrit en 1712, en l’honneur de la fête de Padoue.

Ensuite, une autre pièce a été jouée. Celle-ci a été composée en 1716 et fait partie des compositions sacrées d’Antonio Vivaldi basées sur des textes liturgiques. Il faut savoir que le psaume 126 (un psaume est un texte poétique, Ndlr) était interprété lors des journées consacrées à la Madone. Le texte fait référence au sommeil qui suggère à Vivaldi le rythme sicilien qui donne au morceau un caractère particulier, explique Paolo Olmi.

Il ajoute que pour rendre le son plus opaque, les cordes montent la sourdine qui atténue les notes aiguës et fait ressortir les basses. L’ave Maria de Giuseppe Gioele Verdi est une pièce poignante, située dans la deuxième scène du quatrième acte d’Othello, un opéra joué pour la première fois au théâtre à la Scala de Milan, le 5 février 1887. «Desdémone (un personnage de la pièce Othello, Ndlr) ne comprennent pas le comportement du monde désormais aveuglé par la jalousie. Restée seule, elle s’approche du genouillet, devant lequel se trouve une effigie de la Madone, et prie pour la dernière fois avant d’être assassiné».

Pour sa part, l’ambassadeur italien au Maroc, Armando Barucco, a rappelé les liens étroits qui lient son pays et le Maroc à travers le jumelage de la ville de Florence et celle de Fès. Et d’ajouter que la place qui a accueilli ce spectacle porte le nom d’une usine construite par les italiens au 19e siècle.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Festival des musiques sacrées

La magie de l’hologramme ravive la légendaire « Kawkab Al Sharq »

C’était l’une des soirées des plus attendues de cette 19ᵉ édition du festival Mawazine Rythmes du Monde : la diva Oum Kalthoum a fait son re…
Festival des musiques sacrées

L’écrivain Abdelfattah Kilito reçoit le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française

L'écrivain Abdelfattah Kilito a reçu le Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française pour 2024, comme l'a annoncé l'institution dan…
Festival des musiques sacrées

Faites de la musique avec les jeunes talents !

Cette année, les associations Oxy’Jeunes et Marocains Pluriels organisent la Fête de la musique en donnant plusieurs concerts dans les grand…
Festival des musiques sacrées

19e édition : c’est reparti pour Mawazine

Aujourd'hui, Rabat, capitale du pays et ville lumière, s'anime pour l'ouverture de la 19e édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde. Ce …
Festival des musiques sacrées

Festival Gnaoua 2024 : le forum des droits humains sera introduit par José Luis Rodriguez Zapatero

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde organise pour la 11ᵉ édition le forum des droits humains. Pour cette année le thème sera « Maroc, Es…
Festival des musiques sacrées

Agadir accueille du 4 au 7 juillet la 19e édition du Festival Timitar

La 19ᵉ édition du Festival Timitar, signes et cultures, aura lieu du 4 au 7 juillet prochain à Agadir, sous le haut patronage du roi Mohamme…
Festival des musiques sacrées

Zineb Mekouar remporte le Prix du meilleur roman des lecteurs et des libraires Points 2024

Mardi soir à Paris, lors d'une soirée à l'ambassade du Maroc en France, l'écrivaine marocaine Zineb Mekouar a été honorée avec le Prix du me…
Festival des musiques sacrées

Le Maroc et la Chine renforcent leur coopération culturelle avec un nouvel accord

Jeudi à Rabat, une étape importante a été franchie dans le renforcement des liens culturels entre le Maroc et la Chine avec la signature du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire