La superficie récoltée s'élève à 1,2 million d'hectares au 1er juillet © DR

Temps de lecture : 6 minutes


Campagnes agricoles 2021-2022 et 2022-2023 : Sadiki fait le point

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

La superficie récoltée à la date du 1er juillet courant s’est élevée à 1,2 million d’hectares, a indiqué, lundi 4 juillet, le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki. Ce dernier a également évoqué la mise en place d’une batterie de mesures en prévision de la prochaine campagne agricole 2022-2023. Ces mesures portent principalement sur la production végétale. Éclairage.

Temps de lecture : 6 minutes

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohammed Sadiki, est intervenu, lundi 4 juillet, à la Chambre des représentants. Il a été interpellé à propos du « bilan de la campagne agricole 2021-2022 » et des « mesures mises en place en prévision de la campagne agricole 2022-2023 ». En réponse à ces questions, le ministre a mis en exergue une batterie de mesures adoptées par la tutelle.

Lire aussi : Lancement d’une plateforme e-commerce pour l’achat des moutons

La superficie récoltée s’élève à 1,2 million d’hectares au 1er juillet

Le ministre a indiqué que la superficie récoltée à la date du 1er juillet courant s’est élevée à 1,2 million d’hectares. Il a souligné aussi qu’un système de commercialisation incitatif a été mis en place en vue d’encourager la collecte de la production nationale des céréales. Ce dernier porte sur la fixation d’un prix de référence de 300 DH pour le quintal de blé tendre et l’octroi d’une somme de 30 DH par quintal, à titre de prime forfaitaire pour les quantités de la production nationale du blé tendre collectées du 1er juin au 31 juillet 2022.

Les mesures incitatives comprennent également l’instauration d’une prime de stockage à hauteur de 2,5 DH/quintal par quinzaine, alloué aux unités de stockage de la production nationale du blé tendre, collectée du 1er juin au 31 décembre 2022. Il s’agit aussi de l’attribution des premiers appels d’offres pour approvisionner les moulins industriels en blé tendre orientée vers la production de la farine subventionnée.

De plus, le chef du département a estimé que la production des trois principales céréales pour la campagne agricole en cours devrait atteindre environ 32 millions de quintaux, en baisse de 69% par rapport à la campagne précédente.

 

Les estimations de la tutelle pour les prochaines productions

La production prévue est estimée à 17,8 millions de quintaux de blé tendre, 7,53 millions de quintaux de blé dur et 6,63 millions de quintaux d’orge. Les statistiques de production, quant à elles, seront disponibles dans les prochains jours (15 juillet).

Concernant les cultures sucrières, le ministre indique que les prévisions initiales de production sont de l’ordre de 380.000 tonnes de sucre blanc, soit presque le même niveau que celui de la récolte de la campagne précédente.

Pour les légumes, les agrumes, les oliviers, les roses et les palmiers, les perspectives de production sont «bonnes», dans la mesure où la production de tomates et de pommes de terre devrait atteindre respectivement 1,204 et 1,05 million de tonnes.

La tutelle ajoute qu’environ 30.000 hectares de légumes d’été sont attendus pour couvrir les besoins de consommation interne pour la saison d’automne.

En matière d’exportations, le ministre a fait état d’une bonne performance des fruits et des légumes frais. Le volume des exportations d’agrumes, pour sa part, s’est chiffré à 740.000 tonnes à la date du 1er juillet courant, en hausse de 41% comparativement à la saison agricole précédente.

Les exportations en légumes ont également connu une hausse de 21% pour s’établir à plus de 1,654 millions de tonnes, dont 40% de tomates (+17%), 18% de pastèques et de melons, 8% de haricots verts et de poivrons et 7% de fruits rouges.

Lire aussi : Dakhla : bientôt une usine de dessalement d’eau de mer et un parc éolien

Une batterie de mesures en prévision de la campagne agricole 2022-2023

En prévision de la prochaine campagne agricole 2022-2023, Mohammed Sadiki a assuré que son département a entamé la mise en place d’une série de mesures portant sur la production végétale. Elles sont, notamment, relatives aux facteurs de production.

En matière de semences sélectionnées, le ministre a expliqué que le marché national sera approvisionné d’environ 1,2 million de quintaux de semences certifiées. L’État, de son côté, poursuivra son soutien pour garantir la pérennité de l’écosystème de semences sélectionnées et protéger le rendement de l’ensemble des intervenants (multiplicateurs, agriculteurs et semenciers).

En outre, une importante subvention des prix des céréales sélectionnées par l’État, selon les catégories, sera mise en place (210 DH pour le quintal du blé tendre, 290 DH pour le quintal du blé dur et 210 DH pour le quintal d’orge), a indiqué le ministre.

La ministre a aussi précisé le maintien de la prime de stockage et du renforcement de la politique de proximité. Cette démarche se fera à travers l’intensification et l’optimisation du réseau de distribution de l’Office national du conseil agricole et le développement continu du réseau privé dans un cadre contractuel avec des distributeurs privés.

S’agissant des engrais, Mohammed Sadiki a noté que 500.000 tonnes d’engrais phosphatées seront fournies pour assurer l’approvisionnement du marché lors de la prochaine campagne agricole, tout en maintenant les mêmes niveaux de prix par l’OCP. SONACOS, de son côté, poursuivra son intervention quant à la distribution des engrais. L’objectif est de rapprocher ces produits aux agriculteurs, suivre l’évolution du marché et activer les acquis et les résultats de l’élaboration des cartes pédologiques liées à la rationalisation de l’utilisation des engrais.

Par ailleurs, il est à souligner que les agriculteurs seront également encouragés à réaliser des analyses subventionnées en laboratoires agricoles. Ceci se fera en parallèle avec la poursuite de la mise en place du programme national de semis direct à horizon 2030, à travers la programmation d’une superficie de 90.000 hectares, et du programme d’Assurance multirisque climatiques céréales, légumineuses et oléagineuses.


Recommandé pour vous

Le Maroc et l’Arabie saoudite visent un volume commercial de 5 milliards de dollars

Temps de lecture : 5 minutes

Conduite par le ministre saoudien du Commerce, Majid bin Abdullah Al-Qasabi, une importante dél…

Échanges extérieurs : hausse des importations et des exportations

Temps de lecture : 4 minutes

À fin août 2022, le déficit commercial au Maroc a augmenté de 56,1%, pour s’établir à 214,76 mi…

Politique commerciale : les recommendations du Policy Center for the New South

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un policy paper qui met en exergue les voies d’amélioration de la politique commerciale m…

Baisse de l’IR : les négociations sont en cours

Temps de lecture : 4 minutes

Les réunions entre les centrales syndicales et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekj…

11 ans d’exercice : le CESE dresse son bilan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, mardi 27 septembre à Rabat,…

Réunion trimestrielle de BAM : ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 3 minutes

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé d’élever le taux directeur (TR), le passant de 1,5…

Journée mondiale du tourisme : repenser le secteur pour un avenir meilleur

Temps de lecture : 5 minutes

L’ensemble du secteur du tourisme célèbre, ce mardi 27 septembre, la journée mondiale du secteu…

Hydrocarbures : ce que préconise le Conseil de la concurrence dans son nouvel avis

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de la concurrence a publié, lundi 26 septembre, son avis n°A/3/22 sur « la flambée d…

Conseil de BAM : faut-il s’attendre à une hausse du taux directeur ?

Temps de lecture : 5 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM) tiendra, mardi 27 septembre, sa troisième réunion de politique monétaire …

Politique monétaire : Bank Al-Maghrib à un tournant

Temps de lecture : 3 minutes

Garantes de la stabilité des prix à moyen terme, les banques centrales sont engagées dans un co…

Impériales : les médias, une force et une influence

Temps de lecture : 4 minutes

“Les Impériales” est de retour cette année, avec une nouvelle vision, de nouvelles perspectives…

Les Impériales 2022 : le nation branding s’invite au débat

Temps de lecture : 4 minutes

Le lancement officiel de la cinquième édition « Les Impériales 2022 », rendez-vous annuel des p…