La baignade dans les retenues de barrages est dangereuse © DR

Temps de lecture : 4 minutes


Baignade dans les barrages : une aventure à haut risque

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

En cette période estivale, et pour faire face à la chaleur, un bon nombre de citoyens recourent aux retenues des barrages pour se baigner, ignorant totalement l’ampleur des risques encourus. Afin d’attirer l’attention sur les dangers de baignade dans de tels endroits, l’Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia a lancé une vaste campagne de sensibilisation. Cette opération vise à informer et à sensibiliser les populations aux risques de noyade. Éclairage.

Temps de lecture : 4 minutes

Pour affronter les épisodes de canicule, de nombreuses personnes se tournent vers la baignade pour se rafraichir. Qu’elle soit dans la mer, les lacs, les rivières ou même dans les retenues des barrages, la baignade fait toujours du bien. Cependant, nager dans les barrages peut présenter de sérieux dangers et mener à la noyade.

Ainsi, dans le cadre des mesures mises en place pour prévenir et limiter les risques de baignade dans de tels endroits, l’Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia (ABHBC) a mené une large campagne de communication.

Selon un rapport de l’Agence, un total de 151 cas de noyade a été enregistré au cours des quatre dernières années dans les régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Béni Mellal-Khénifra.

Lire aussi : Canicule : quelles sont les précautions à prendre ?

 

Dangers de baignade dans les bassins de barrages

L’Agence met en garde contre la dangerosité de ces bassins qui paraissent paisibles et sécurisé pour la baignade. Ces derniers comportent plusieurs vases et obstacles qui tirent le baigneur vers le bas causant sa noyade, et ce, quel que soit son âge ou le degré de son habileté.

De plus, le danger de ces bassins réside dans la densité et la profondeur des eaux, pouvant dépasser parfois les 100 mètres, en plus de la présence de courants forts et des contre-courants. À cela s’ajoute le fait que leurs berges ne sont pas aménagées et ne permettent pas un accès facile à l’eau.

En outre, les « oueds », plans d’eau et berges de barrages, entre autres, sont des milieux idéaux pour la propagation de parasites et bactéries de tous genres. Il faut considérer aussi la pollution chimique induite par le déversement de pesticides, engrais et autres agents polluants dans les lacs, oueds et versants de barrages.

Lire aussi : Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

 

L’importance de la sensibilisation aux dangers de ce type de baignade

La sensibilisation de la population aux dangers de ce type de baignade joue un rôle crucial dans la réduction de ce fléau, et ce, en raison de la difficulté de la surveillance de ces retenues.

Pour ce faire, la démarche de l’ABHBC consiste à cibler, dans un premier temps, les écoliers à travers une capsule sous forme de dessins animés expliquant les dangers de la baignade dans ces retenues.

Aussi, l’Agence organise une caravane de sensibilisation dédiée aux riverains des barrages, notamment à Sidi Mohamed Ben Abdellah, Sidi Yahya Zaër, Rouidat, Kouachia, El Malleh, Hessar, Tamesna et Lhimer, à même de faire émerger une culture de prévention.

De même, la campagne a permis l’installation de nouveaux panneaux de signalisation à proximité des barrages, la distribution de dépliants, des spots publicitaires, ainsi que la diffusion des émissions et des reportages télévisés en guise de sensibilisation aux risques de baignade dans les retenues.

Par ailleurs, deux voitures équipées de haut-parleurs ont été mobilisées à cet effet, ainsi que la mise en place d’un stand de sensibilisation mobile. L’objectif est d’étoffer le programme de sensibilisation en la matière.

Pour rappel, l’ABHBC a été instituée en 2000. Il s’agit d’un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est chargé de la planification, de la gestion et de la préservation de l’eau et du domaine public hydraulique, dans le bassin du Bouregreg, des bassins côtiers et de la plaine de la Chaouia.


Recommandé pour vous

Crise hydrique : le Maroc a soif

Temps de lecture : 4 minutes

La situation hydrique du Maroc est de plus en plus critique. La sécheresse, la chute des taux de remplissage des barrages, la désertification a…

Intoxication alimentaire : un fléau qui s’aggrave en été  

Temps de lecture : 3 minutes

Une intoxication alimentaire survient après la digestion d’une bactérie, d’un virus, d’un parasite ou d’un produit chimique toxique. Ce malaise…

Tout savoir sur l’affaire Sébastien Raoult

Temps de lecture : 5 minutes

Sous le coup d’une « notice rouge » Interpol (une demande internationale de localisation et d’arrestation en attendant une extradition, ou tout…

Variole du singe : une propagation mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La Variole du singe continue de se propager partout dans le monde. Le nombre de cas ne cesse pas de croitre, ce qui inquiète de plus en plus le…

Invasion de méduses : un phénomène annuel très gênant

Temps de lecture : 6 minutes

Chaque année, les plages du Nord du Royaume font de nouveau face à une invasion de méduses, l’animal marin le plus redouté par les nageurs.

Refonte du système sanitaire : l’union fait la force

Temps de lecture : 4 minutes

À travers le projet de loi-cadre n°06-22, relatif au système national de santé, la réforme du secteur portera sur la gouvernance, l’offre de sa…

Les 4 campus de l’ISGA désormais reconnus par l’État : le point avec Dr Tawhid Chtioui

Temps de lecture : 6 minutes

Le groupe d’Institut supérieur de l’ingénierie et des affaires (ISGA) est l’un des plus anciens acteurs de l’enseignement supérieur privé au Ma…

Incendies : les feux embrasent les terres et causent des pertes humaines

Temps de lecture : 4 minutes

L’été est loin d’être terminé et le feu ne cesse de se propager dans les provinces du Nord. Plusieurs villes et villages, ainsi que leurs habit…

Skhirat abrite les travaux du colloque international sur la protection sociale

Temps de lecture : 6 minutes

Présidée par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, la cérémonie d’ouverture de ce colloque a eu lieu en présence de Fouzi Lekjaa, ministre …

Santé : 3 milliards de DH pour lutter contre la pénurie du personnel soignant

Temps de lecture : 5 minutes

Afin de réduire la pénurie actuelle de ressources humaines dans la santé, le gouvernement a conclu un accord-cadre portant sur la mise en œuvre…

Variole du singe : l’OMS déclare une urgence sanitaire internationale

Temps de lecture : 4 minutes

Plusieurs mois après la détection du premier cas de la variole du singe en Europe, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé une alerte…

Abdellatif Miraoui : «Il ne s’agit pas d’une énième réforme, mais plutôt d’une autre manière de conduire les réformes»

Temps de lecture : 15 minutes

LeBrief.ma : L’année universitaire 2021-2022 touche à sa fin. En dépit de la pandémie de Covid-19, c’était une année presque normale en termes…