Baccalauréat 2022 : début des épreuves de la session ordinaire dès ce lundi

Temps de lecture : 4 minutes


Bac 2022 : une épreuve difficile et des résultats satisfaisants

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Cette année a mal commencé pour les élèves de tous les niveaux. Entre grèves et retards de cours, l’apprentissage a été fortement impacté. En dépit des différentes difficultés rencontrées lors de cette année scolaire, les bacheliers ont quand même réussi à dépasser ces obstacles. En revanche, le taux de réussite a enregistré une légère baisse par rapport à la session de 2020-2021. Il a atteint 66,28%, contre 68% enregistré l’année précédente. Le point.

Temps de lecture : 4 minutes

Au Maroc, obtenir le diplôme du baccalauréat est considéré comme une transition importante dans le parcours d’apprentissage de chaque élève. Pour les familles, décrocher le bac est une fierté. Il s’agit d’une réussite importante pour accéder aux études supérieures.

Le 20 juin 2022 a marqué la première journée des épreuves. Les bacheliers se sont rendus aux centres d’examens mis à leurs dispositions. 43.000 enseignants ont été mobilisés pour la correction de quelque quatre millions de copies d’examen. Pendant la période de préparation des examens, le ministre de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, avait proposé de recourir aux cours supplémentaires de soutien scolaire. Cette stratégie avait pour objectif de remédier aux lacunes cumulées à cause des grèves successives des enseignants contractuels. Considérés comme les dommages collatéraux du conflit entre la tutelle et la coordination des « contractuels », les élèves ont subi d’importants retards en matière d’apprentissage.

Lire aussi : Bac 2022 : coup d’envoi des épreuves de la session ordinaire

Des résultats « presque » satisfaisants

Le taux de réussite cette année a atteint 66,28%, contre 68% pour la même session de l’année 2021. Un recule qui s’explique par les grèves répétées et les absences des enseignants au cours de cette année et le non-achèvement du programme scolaire en raison des bouleversements induits par la pandémie de la Covid-19. De son côté, le ministère de l’Éducation nationale a félicité les parents des apprenants pour leur implication. Il a aussi salué les efforts déployés par les autorités locales ainsi que les cadres éducatifs et de la santé pour assurer le bon déroulement des épreuves.

Par ailleurs, 70,87% du nombre total d’élèves filles ayant passé cet examen ont décroché leur diplôme. Pour les garçons, le taux de réussite était de 61,01%, indique la tutelle.

Concernant la session de rattrapage, plus de 171.000 candidats devront passer ces épreuves. En outre, entre les bacheliers scolarisés et les libres, le nombre de candidats qui ont obtenu une mention a atteint 137.486, soit un taux de 51%.

Lire aussi : Éducation nationale : une année qui s’achève sur un point d’interrogation

Les meilleures notes enregistrées

À l’échelle nationale, la meilleure note du baccalauréat au titre de l’année 2022 a été attribuée à l’élève Zaid Lahroussi. Poursuivant ses études dans un lycée de la direction provinciale d’Ain Chock à Casablanca, ce dernier a obtenu 19,44 sur 20. Zaid était inscrit dans la branche des sciences physiques, section française.

 

Répartition des autres meilleures notes par région

Casablanca-Settat :

  • Amal Nour El Hadi : 19,38. Sciences physiques. Option français ;
  • Amal Elquaouti : 19,32. Sciences physiques. Option français ;
  • Rania Meziani : 19,32. Sciences physiques. Option français ;
  • Meryem Naji : 19,31. Sciences physiques. Option français.

Rabat-Salé-Kénitra :

  • Houda Naanaa : 19,41. Sciences physiques. Option français ;
  • Basma Zineddine : 19,34. Sciences physiques. Option français ;
  • Imane Kouchi : 19,30. Sciences physiques. Option français.

Marrakech-Safi :

  • Amina Hnid : 19,37. Sciences mathématiques. Options français ;
  • Wahiba Lazraq : 19,33. Sciences économiques ;
  • Aya Farfar : 19,32. Sciences économiques.

Fès-Meknès :

  • Haythem Zyani. 19,31. Sciences physiques. Option français.


Recommandé pour vous

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tanger…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le s…

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération …

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derniè…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le …

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure …