Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes


Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Culture, Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a organisé des assises afin de mettre en relief les expériences internationales en matière de lutte contre la crise des apprentissages. Les chiffres présentés lors de cette 2ᵉ édition, sur le thème « La qualité des apprentissages, clé du développement humain », sont alarmants. Les acteurs du secteur appellent à une action immédiate pour trouver des solutions concrètes et durables. Quel est donc le lien entre développement humain et apprentissage ?

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s’améliorer dans ce domaine. La 2ᵉ édition des Assises nationales du développement humain s’est tenue ce 19 septembre à Skhirat, en présence du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et sous le thème « La qualité des apprentissages, clé du développement humain ».

Plusieurs acteurs publics et privés ont pris part à ces assises, notamment les membres du gouvernement concernés par la mise en œuvre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), les représentants d’organismes internationaux et d’institutions publiques, les experts en éducation et les diplomates.

Cet évènement a pour ambition de sensibiliser les différents acteurs concernés à la différence entre la scolarisation et les apprentissages. Aussi, il était question de souligner l’importance des apprentissages dans le développement du capital humain. L’approche TARL, (Teaching at the Right Level) ou «enseigner au bon niveau», implémenté depuis mai dernier à titre expérimental, a été également au cœur de ce débat national. Pour rappel, le Maroc est parmi les pays ayant un Indice de développement humain (IDH) moyen. Il a été classé au 123ᵉ rang mondial en 2021, sur les 191 pays évalués, soit un recul de deux places par rapport à 2022. Cet indice évalue la santé, l’éducation et le niveau de vie des pays sondés. Lors des deux dernières années, cet indice a diminué mondialement à cause de la pandémie de Covid-19 et de la guerre en Ukraine.

Lire aussi : IDH 2021 : le Maroc 123e sur 191 pays

 

 

La réalité de l’apprentissage au Maroc

La crise des apprentissages au Maroc est réelle. Selon les informations partagées durant la 2ᵉ édition des Assises nationales, deux enfants sur trois sont incapables de lire ou de comprendre un texte simple à l’âge de 10 ans. Dans une lettre de cadrage, publiée après cette réunion, il est indiqué qu’«au Maroc, la situation suscite l’inquiétude des responsables et des familles. La crise sanitaire a frappé de plein fouet le secteur éducatif, accentuant un décrochage scolaire déjà préoccupant : 331 000 enfants ont ainsi quitté le système scolaire au titre de l’année scolaire 2020-2021. De plus, les fermetures d’écoles affectent de manière disproportionnée les élèves les plus défavorisés, justement ceux qui ne disposent pas des outils numériques qui leur permettraient de bénéficier de l’enseignement à distance». 

D’après le ministre de l’Intérieur, cette crise est due principalement au manque d’assimilation des connaissances de base, notamment la lecture, les mathématiques et les sciences. Les résultats des concours internationaux ont confirmé ces constats, puisque que les apprenants marocains ont occupé les dernières places du classement.

Il s’agit d’un appel national pour «redoubler les efforts et instaurer un modèle éducatif national capable de relever les défis actuels et futurs et garantir un enseignement de qualité, équitable et durable au profit de l’ensemble des élèves marocains, en particulier en milieu rural et dans les zones reculées», relève Abdelouafi Laftit.

Lire aussi : Éducation nationale : l’élève et l’enseignant sont la priorité du gouvernement

 

 

Le programme TARL

Développée par la Fondation Pratham, l’approche éducative indienne TARL consiste à aider les enfants du cycle primaire en difficulté à lire et à assimiler le texte qu’ils lisent. Aussi, elle les aide à s’exprimer et à acquérir les notions de base du calcul. Cette approche est basée sur les échanges et le jeu afin de soutenir l’élève dans l’apprentissage de ces compétences de base.

Pour une meilleure mise en application de ce programme, l’INDH et le ministère de l’Éducation décident de collaborer. La réforme est centrée sur la valorisation du capital humain par le biais de la révision du système d’apprentissage lors des premières années de la vie.

Quelque 600 enseignants, issus de 250 écoles, ont été formés pour appliquer cette méthode. À fin juillet 2022, 12.000 élèves ont profité de cette technique d’apprentissage. Le ministère de l’Éducation ambitionne à implémenter, prochainement, cette nouvelle approche dans le cursus d’enseignement marocain.

Enfin, la crise des apprentissages reste une problématique mondiale. La pandémie de Covid-19 a exacerbé ce fléau dans plusieurs pays, en particulier ceux en voie de développement. En 2022, la Banque mondiale estime que 70% des enfants de 10 ans pâtiraient de la crise des apprentissages. Une réalité inquiétante et un appel mondial à une action immédiate.

 


Recommandé pour vous

Qualité de vie numérique : le Maroc classé 71e au monde et 3e en Afrique

Temps de lecture : 3 minutes

La quatrième édition annuelle de l’indice de qualité numérique « Digital Quality of Life Index …

L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes

Après deux années d’absence, la première soirée de la 2ᵉ partie du festival L’Boulevard a viré …

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tanger…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le s…

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération …

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derniè…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le …

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…