Aller au contenu principal

Le HCP contribue à l’hommage rendu aux femmes

Par Khansaa Bahra, Publié le 09/03/2021 à 11:21, mis à jour le 09/03/2021 à 17:49          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Deux femmes marocaines

Ce lundi 8 mars, à l’occasion de la journée internationale des femmes de 2021, célébrée cette année sous le thème "Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19", le Haut-Commissariat au plan (HCP) a contribué à l’hommage rendu aux femmes, qui représentent plus de la moitié (50,3%) de la population totale. L’organisme a ainsi publié un éclairage sur la situation de la femme au Maroc portant sur la santé, l’éducation-formation, l’accès au marché de travail, l’utilisation du temps, la violence faite aux femmes et le niveau de vie.

Dans une note, l’organisme a rappelé que la situation sanitaire des femmes appréhendée à travers le taux de mortalité maternelle témoigne d’une nette amélioration. En 2020, pendant le confinement, parmi les 6% des ménages ayant des femmes concernées par la santé reproductive, 34% n’ont pas accédé aux services de santé (27% en milieu urbain et 39% en milieu rural). En ce qui concerne l’égalité d’accès à l’éducation-formation, le taux net de scolarisation, en 2020, est de 71,9% au préscolaire, 66,8% au secondaire collégial et 37,5% au niveau qualifiant. L’indice de parité filles/garçons s’établit à 0,96 au primaire, 0,92 au secondaire collégial et à 1,1 au secondaire qualifiant. En 2020, la proportion des femmes adultes (âgées de 25 ans et plus) sans niveau d’instruction est estimée à 52,9%.

Par ailleurs, le HCP a indiqué qu’en 2019, 12,8% des entreprises organisées sont dirigées par les femmes. Dans la fonction publique, les femmes aux postes de responsabilité représentent 23,5%. En outre, en 2020, la participation des femmes au marché de travail reste faible avec un taux d’activité de 19,9% contre 70,4% pour les hommes. Plus de huit femmes sur dix sont en dehors du marché de travail. En effet, le taux d’emploi des femmes est presque le quart de celui des hommes (16,7% contre 62,9%). De plus, près de la moitié (47,3%) des femmes occupées travaillent en tant que salariées (51,7% pour les hommes), 17,7% des auto-employées (contre 39,8%), et 35% occupent des emplois non rémunérés (contre 8,6% pour les hommes). Et d’ajouter que le taux de chômage des femmes a connu une tendance à la baisse durant les trois dernières années passant de 14,7% à 13,5% entre 2017 et 2019 puis a augmenté de 2,7 points en 2020, et ce, sous l’effet combiné de la pandémie et de la sècheresse.

En outre, le HCP a dévoilé que les femmes consacrent un cinquième de leur temps journalier aux travaux domestiques. Les hommes consacrent, à l’inverse des femmes, plus de temps aux activités professionnelles (22,6%) qu’à celles domestiques (3%). En 2020, la charge de travail domestique supportée par les femmes a augmenté en moyenne journalière de 33 minutes pendant la période de confinement. Durant la même période, plus d’une femme sur deux a subi au moins un acte de violence. Avec une prévalence de 46,1% (5,3 millions de femmes), le contexte conjugal est le premier espace de violence envers les femmes. Le milieu éducatif vient au deuxième rang avec 22,4% des élèves ou étudiantes ayant subi un acte de violence au cours des 12 derniers mois. Dans le milieu professionnel, elles sont 15,1% des femmes qui ont été victimes de violence dans l’exercice de leurs activités. Dans l’espace public, 12,6% de femmes ont subi un acte de violence.

Enfin, le HCP a souligné que le taux de pauvreté monétaire des femmes cheffes de ménage est passé de 7,4 % en 2007 à 3,9% en 2014. Quant à la vulnérabilité économique des femmes cheffes de ménage, elle a enregistré également une baisse importante durant la période 2007-2014. En 2020, en comparaison avec la période d’avant confinement, le revenu mensuel moyen des femmes actives occupées a baissé de 42% contre 52% pour les hommes.

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...

Le ministère de la Santé appelle les citoyens au respect des mesures de précaution

Le ministère de la Santé a appelé, samedi, les citoyennes et les citoyens au respect strict des mesures de précaution et préventives anti-Covid-19. À l’approche des vacances d’été et de la fin de l...

Officiel: pas de pèlerinage pour les Marocains cette année

C'est officiel, les Marocains sont privés de pèlerinage cette année. En effet, le pèlerinage de cette année sera limité aux Saoudiens et aux résidents du même pays. L'Arabie saoudite va autoriser 60.0...

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...