Aller au contenu principal

Le Maroc coordonnateur de lutte contre le terrorisme nucléaire

Par Nora Jaafar, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Au cours de la 11e réunion plénière, de la Global Initiative to Combat Nuclear Terrorism (GICNT) qui s'est tenue du 5 au 7 juin à Buenos Aires, en Argentine, 88 pays ont désigné le Maroc comme Coordinateur du Groupe de mise en œuvre et d'évaluation (IAG) du GICNT pour 2019-2021.

 

Selon le site Web officiel du GICNT, "le GICNT... est chargé de mettre en œuvre les priorités identifiées par la plénière et de veiller à ce que ses activités soient coordonnées et complémentaires aux autres efforts internationaux. Le GIC se concentre actuellement sur l'élaboration et l'exécution d'un programme de travail flexible qui produit des résultats pratiques pour le GICNT à travers trois groupes de travail".

 

La liste du comité comprend le Groupe de travail sur la détection nucléaire (NDWG) qui se concentre sur "la cartographie, la construction et l'amélioration des capacités nationales de détection", et une autre équipe dédiée à la médecine légale nucléaire (NFWG) dont le principal objectif "est de développer des documents qui sensibilisent les législateurs au problème de ses investigations nucléotechniques".

 

La liste comprend également une unité consacrée à l'intervention et l'atténuation (RMWG) qui "coordonne les activités visant à produire des pratiques exemplaires et des recommandations pour la réponse à un incident terroriste radiologique ou nucléaire".

 

Le GICNT a été lancé au Sommet du G8 en 2006 par l'actuel président russe, Vladimir Poutine, et l'ancien président des États-Unis, George.W.Bush. Les 13 fondateurs, dont le Maroc et les États-Unis, ont tenu leur première réunion plénière à Rabat, au Maroc, en 2006.

 

L'élection du Maroc en tant que GIC a été une reconnaissance des efforts du pays dans la lutte contre le terrorisme à l'échelle nationale et mondiale.

 

Le Maroc tiendra sa réunion plénière de mi-parcours du GIC en juin 2020.

Tebboune ordonne la résiliation immédiate de contrats avec des sociétés marocaines

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des q...

Maroc-Espagne : l’affaire Brahim Ghali attise l’ire de la diplomatie et des partis marocains

Le Maroc n’est pas près de laisser tomber l’affaire de l’hospitalisation de Brahim Ghali, chef du P...

Élections 2021 : voici les dates des scrutins

Après des mois de concertations avec les partis politiques, le ministère de l’Intérieur a défini le calendrier électoral pour l’année 2021. Ainsi, les dates des prochaines échéances électorales ont ét...

Le parquet en guerre contre la vente illégale de médicaments

Dans une circulaire adressée aux procureurs et procureurs généraux du Roi, Hassan Daki, procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, a appelé les responsables jud...

Maroc-Allemagne : les raisons du conflit

Lalla Zohour Alaoui, ambassadrice du Maroc en Allemagne, a été rappelée pour consultations par le m...

Blés tendre et dur : le Maroc rétablit les droits d'importation

Réuni ce jeudi 6 mai sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, le Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Il s’agit du texte n°2.21.328, relatif au rétablisseme...

lebief.ma - banniere-covid