Aller au contenu principal

Le Maroc coordonnateur de lutte contre le terrorisme nucléaire

Par H.L.B, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Au cours de la 11e réunion plénière, de la Global Initiative to Combat Nuclear Terrorism (GICNT) qui s'est tenue du 5 au 7 juin à Buenos Aires, en Argentine, 88 pays ont désigné le Maroc comme Coordinateur du Groupe de mise en œuvre et d'évaluation (IAG) du GICNT pour 2019-2021.

 

Selon le site Web officiel du GICNT, "le GICNT... est chargé de mettre en œuvre les priorités identifiées par la plénière et de veiller à ce que ses activités soient coordonnées et complémentaires aux autres efforts internationaux. Le GIC se concentre actuellement sur l'élaboration et l'exécution d'un programme de travail flexible qui produit des résultats pratiques pour le GICNT à travers trois groupes de travail".

 

La liste du comité comprend le Groupe de travail sur la détection nucléaire (NDWG) qui se concentre sur "la cartographie, la construction et l'amélioration des capacités nationales de détection", et une autre équipe dédiée à la médecine légale nucléaire (NFWG) dont le principal objectif "est de développer des documents qui sensibilisent les législateurs au problème de ses investigations nucléotechniques".

 

La liste comprend également une unité consacrée à l'intervention et l'atténuation (RMWG) qui "coordonne les activités visant à produire des pratiques exemplaires et des recommandations pour la réponse à un incident terroriste radiologique ou nucléaire".

 

Le GICNT a été lancé au Sommet du G8 en 2006 par l'actuel président russe, Vladimir Poutine, et l'ancien président des États-Unis, George.W.Bush. Les 13 fondateurs, dont le Maroc et les États-Unis, ont tenu leur première réunion plénière à Rabat, au Maroc, en 2006.

 

L'élection du Maroc en tant que GIC a été une reconnaissance des efforts du pays dans la lutte contre le terrorisme à l'échelle nationale et mondiale.

 

Le Maroc tiendra sa réunion plénière de mi-parcours du GIC en juin 2020.

Gouvernement : le ministre Ramid rend son tablier

Démission surprise du ministre d'État chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement, El Mostafa Ramid. Ce dernier a présenté, ce vendredi 26 février, sa démission de son poste. Dans ...

Parlement : session extraordinaire dès mardi

Un Conseil de gouvernement s'est réuni ce vendredi sous la présidence du Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani. Ce conseil était consacré à l'examen d'un projet de décret appelant la Chambr...

Blanchiment d'argent : le Maroc sur la liste grise du Gafi

Le Maroc a tardé à introduire des amendements de fond au projet de loi modifiant et complétant le Code pénal et la loi relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux. Les parlementaires a...

Légalisation du cannabis : report de l'adoption du projet de loi

Ce jeudi 25 février, le Conseil de gouvernement a tenu sa réunion hebdomadaire, sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement. Les travaux de cette séance ont été consacrés à l’étude...

Maroc-UE : nouvelles orientations pour le partenariat

Le Maroc et l’Union européenne (UE) sont liés par de nombreux accords et partenariats, et ce à plus...

Nouzha Bouchareb : «nous tablons sur le segment de la classe moyenne»

État des lieux du secteur de l’immobilier, plan de relance, nouvelle proposition pour le logement s...

lebief.ma - banniere-covid