Aller au contenu principal

L'AIEA préoccupée par les tensions concernant le nucléaire iranien

Par H.L.B, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le comité de surveillance nucléaire de l'ONU a déclaré lundi qu'il était " inquiet des tensions croissantes " qui pèsent sur le programme nucléaire de l'Iran, après que Téhéran a déclaré qu'il pourrait cesser de respecter d'autres aspects de l'accord international conclu en 2015.


"J'espère qu'il sera possible de trouver des solutions pour apaiser les tensions actuelles par le dialogue", a déclaré Yukiya Amano, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, dans un discours inaugurant la réunion trimestrielle du conseil des gouverneurs de l'agence.


Le 8 mai dernier, l'Iran a annoncé qu'il ne se considérait plus tenu de respecter les limites des stocks d'eau lourde et d'uranium enrichi.


Ces plafonds ont été convenus dans le cadre du Plan d'action global commun de 2015 (Joint Comprehensive Plan of Action - JCPOA).


La décision de Téhéran a été prise un an après que le président américain Donald Trump se soit retiré de l'accord.


Washington a également renforcé les sanctions économiques contre la République islamique.


L'Iran a par ailleurs menacé que si les autres signataires du JCPOA ne parvenaient pas à accélérer les efforts visant à atténuer les sanctions américaines, il ne respecterait plus les restrictions en matière de teneur en uranium et de modifications des réacteurs d'eau lourde, d'ici début juillet.


Deux semaines auparavant, bien que le dernier rapport d'inspection de l'AIEA affirmait que si les stocks d'uranium et d'eau lourde avaient augmenté, ils n'ont toujours pas dépassé les limites fixées par la JCPOA.


"Comme je l'ai constamment souligné, les engagements pris par l'Iran dans le cadre du JCPOA représentent un gain significatif pour la vérification nucléaire ", a déclaré Amano dans son discours.


"Il est essentiel que l'Iran respecte pleinement ses engagements dans le cadre du JCPOA", a-t-il ajouté.


  • Partagez

Navalny aurait été empoisonné dans sa chambre d’hôtel

Ce jeudi 17 septembre, les proches de l’opposant russe Alexeï Navalny ont affirmé que ce dernier avait été empoisonné à l’aide d’une bouteille d’eau minérale qui se trouvait dans sa chambre d’hôtel de...

Niger : l’État islamique revendique l’attentat qui a fait huit morts

Ce jeudi 17 septembre, l’État islamique (EI) a revendiqué l’assassinat de huit personnes, dont six humanitaires français et deux Nigériens, qui a eu lieu le 9 août au Niger. Dans sa revue de propagand...

Le chef du gouvernement libyen prêt à démissionner d’ici fin octobre

Ce mercredi 16 septembre, Fayez Al-Sarraj, le chef du Gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, a annoncé son intention de quitter ses fonctions avant fin octobre. «J’annonce à tous mon souhait sin...

Green Deal : Ursula von der Leyen veut augmenter l’objectif de réduction des émissions

Ce mercredi 16 septembre, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a prononcé un long discours devant le Parlement européen, son premier sur l’état de l’Union européenne. Élue ...

Sous l’égide de Trump, Israël, les EAU et le Bahreïn signent des accords historiques

Ce mardi 15 septembre à Washington, le Bahreïn et les Émirats arabes unis (EAU) ont officiellement signé des accords pour normaliser les relations avec Israël, baptisés accords d’Abraham. En présence ...

Guerre commerciale Chine-USA : l’OMC tranche en faveur de Pékin

Ce mardi 15 septembre, le groupe d’experts de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a publié un rapport visant à trancher dans l’affaire des taxes douanières imposées par Washington à la Chine, à ...