Aller au contenu principal

L'AIEA préoccupée par les tensions concernant le nucléaire iranien

Par Nora Jaafar, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le comité de surveillance nucléaire de l'ONU a déclaré lundi qu'il était " inquiet des tensions croissantes " qui pèsent sur le programme nucléaire de l'Iran, après que Téhéran a déclaré qu'il pourrait cesser de respecter d'autres aspects de l'accord international conclu en 2015.


"J'espère qu'il sera possible de trouver des solutions pour apaiser les tensions actuelles par le dialogue", a déclaré Yukiya Amano, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, dans un discours inaugurant la réunion trimestrielle du conseil des gouverneurs de l'agence.


Le 8 mai dernier, l'Iran a annoncé qu'il ne se considérait plus tenu de respecter les limites des stocks d'eau lourde et d'uranium enrichi.


Ces plafonds ont été convenus dans le cadre du Plan d'action global commun de 2015 (Joint Comprehensive Plan of Action - JCPOA).


La décision de Téhéran a été prise un an après que le président américain Donald Trump se soit retiré de l'accord.


Washington a également renforcé les sanctions économiques contre la République islamique.


L'Iran a par ailleurs menacé que si les autres signataires du JCPOA ne parvenaient pas à accélérer les efforts visant à atténuer les sanctions américaines, il ne respecterait plus les restrictions en matière de teneur en uranium et de modifications des réacteurs d'eau lourde, d'ici début juillet.


Deux semaines auparavant, bien que le dernier rapport d'inspection de l'AIEA affirmait que si les stocks d'uranium et d'eau lourde avaient augmenté, ils n'ont toujours pas dépassé les limites fixées par la JCPOA.


"Comme je l'ai constamment souligné, les engagements pris par l'Iran dans le cadre du JCPOA représentent un gain significatif pour la vérification nucléaire ", a déclaré Amano dans son discours.


"Il est essentiel que l'Iran respecte pleinement ses engagements dans le cadre du JCPOA", a-t-il ajouté.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...