Aller au contenu principal

L'AIEA préoccupée par les tensions concernant le nucléaire iranien

Par Nora Jaafar, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le comité de surveillance nucléaire de l'ONU a déclaré lundi qu'il était " inquiet des tensions croissantes " qui pèsent sur le programme nucléaire de l'Iran, après que Téhéran a déclaré qu'il pourrait cesser de respecter d'autres aspects de l'accord international conclu en 2015.


"J'espère qu'il sera possible de trouver des solutions pour apaiser les tensions actuelles par le dialogue", a déclaré Yukiya Amano, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, dans un discours inaugurant la réunion trimestrielle du conseil des gouverneurs de l'agence.


Le 8 mai dernier, l'Iran a annoncé qu'il ne se considérait plus tenu de respecter les limites des stocks d'eau lourde et d'uranium enrichi.


Ces plafonds ont été convenus dans le cadre du Plan d'action global commun de 2015 (Joint Comprehensive Plan of Action - JCPOA).


La décision de Téhéran a été prise un an après que le président américain Donald Trump se soit retiré de l'accord.


Washington a également renforcé les sanctions économiques contre la République islamique.


L'Iran a par ailleurs menacé que si les autres signataires du JCPOA ne parvenaient pas à accélérer les efforts visant à atténuer les sanctions américaines, il ne respecterait plus les restrictions en matière de teneur en uranium et de modifications des réacteurs d'eau lourde, d'ici début juillet.


Deux semaines auparavant, bien que le dernier rapport d'inspection de l'AIEA affirmait que si les stocks d'uranium et d'eau lourde avaient augmenté, ils n'ont toujours pas dépassé les limites fixées par la JCPOA.


"Comme je l'ai constamment souligné, les engagements pris par l'Iran dans le cadre du JCPOA représentent un gain significatif pour la vérification nucléaire ", a déclaré Amano dans son discours.


"Il est essentiel que l'Iran respecte pleinement ses engagements dans le cadre du JCPOA", a-t-il ajouté.

Journée d’Al Qods : des heurts éclatent sur le site d’Al-Aqsa

Ce lundi 10 mai, la police israélienne a affronté des manifestants palestiniens dans l’enceinte de ...

Hajj 2021 : l’Arabie saoudite pourrait autoriser des pèlerins étrangers

Chaque année, plus de 2,5 millions de musulmans du monde entier effectuent le Hajj. L’année dernière, cependant, seuls 1.000 fidèles résidant en Arabie saoudite ont été autorisés à effectuer ce pèleri...

31 espèces éteintes et 3.324 menacées d’extinction

Désormais 31 espèces sont entrées dans la catégorie "éteinte" et toutes les espèces de dauphins d’eau douce sont menacées d’extinction. «La liste croissante d’espèces disparues est un rappel brutal qu...

Une affaire de droits fonciers déclenche des affrontements à Al-Qods-Est

15 Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 mai à Al-Qods-Est, occupé par Israël, lors d’affrontements avec la police. Cette deuxième nuit consécutive d’émeutes dans le quart...

Al Capone : la véritable histoire de Scarface

Qui est Al Capone, chef de la mafia de Chicago ? Dans cet épisode, plongez dans l’histoire épique de l’un des plus célèbres gangsters américains du XXe siècle. Surnommé Scarface, Alfonso Capone, avait...

Le vaccin de Sinopharm homologué par l'OMS

C'est fait. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné vendredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois de Sinopharm fabriqué à Pékin. L'annonce a été faite par le dir...