Aller au contenu principal

Accord États-Unis/Mexique : Trump lève les sanctions commerciales

Par Nora Jaafar, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le secteur des affaires a enfin pu souffler ce weekend après que le président Donald Trump ait renoncé aux tarifs douaniers sur le marché mexicain.

 

Au moins pour l'instant.

 

Trump a déclaré qu'il avait " pleinement confiance " que le Mexique va sévir contre la migration, et la Chambre de commerce des États-Unis ainsi que l'Alliance des constructeurs automobiles ont félicité le président pour avoir suspendu les taxes prévues.

 

La question de savoir si l'accord de Trump avec le Mexique tiendra ou non est toutefois non résolue.

 

Le président a remercié le président et le ministre des Affaires étrangères mexicains et a déclaré que tant que leur pays s'efforcera " sans relâche " d'appliquer ce traité, " cet accord sera un grand succès tant pour les États-Unis que pour le Mexique ".

 

Mais Trump a également averti que les tarifs douaniers restaient optionnels.

 

"Nous pouvons toujours revenir à notre position antérieure, très rentable, sur les tarifs douaniers, mais je ne crois pas que ce soit nécessaire", a-t-il déclaré ce dimanche dans un message sur Twitter.

 

Trump a l'habitude de changer rapidement de position s'il croit que son partenaire de négociation ne respecte pas ses exigences.

 

Le président a suspendu les hausses tarifaires sur la Chine, par exemple, alors que les deux pays se réunissaient pour tenter de conclure un accord commercial. Mais il a finalement annulé cette mesure et a plus que doublé les droits de douane sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises après l'échec des négociations commerciales - malgré tous les signes positifs lancés par la Maison-Blanche pendant des semaines, selon lesquels les deux parties réalisaient de grands progrès.

 

Dans cette affaire, la Maison-Blanche a accusé la Chine de revenir sur ses engagements, tandis que Pékin a pointé du doigt les États-Unis. Il n'est pas clair maintenant si Pékin et Washington peuvent parvenir à un accord. Les négociations sont apparemment au point mort et les responsables de l'administration ont déclaré qu'aucun plan concret de pourparlers n'avait été prévu.

Journée d’Al Qods : des heurts éclatent sur le site d’Al-Aqsa

Ce lundi 10 mai, la police israélienne a affronté des manifestants palestiniens dans l’enceinte de ...

Hajj 2021 : l’Arabie saoudite pourrait autoriser des pèlerins étrangers

Chaque année, plus de 2,5 millions de musulmans du monde entier effectuent le Hajj. L’année dernière, cependant, seuls 1.000 fidèles résidant en Arabie saoudite ont été autorisés à effectuer ce pèleri...

31 espèces éteintes et 3.324 menacées d’extinction

Désormais 31 espèces sont entrées dans la catégorie "éteinte" et toutes les espèces de dauphins d’eau douce sont menacées d’extinction. «La liste croissante d’espèces disparues est un rappel brutal qu...

Une affaire de droits fonciers déclenche des affrontements à Al-Qods-Est

15 Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 mai à Al-Qods-Est, occupé par Israël, lors d’affrontements avec la police. Cette deuxième nuit consécutive d’émeutes dans le quart...

Al Capone : la véritable histoire de Scarface

Qui est Al Capone, chef de la mafia de Chicago ? Dans cet épisode, plongez dans l’histoire épique de l’un des plus célèbres gangsters américains du XXe siècle. Surnommé Scarface, Alfonso Capone, avait...

Le vaccin de Sinopharm homologué par l'OMS

C'est fait. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné vendredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois de Sinopharm fabriqué à Pékin. L'annonce a été faite par le dir...