Aller au contenu principal

Accord États-Unis/Mexique : Trump lève les sanctions commerciales

Par H.L.B, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le secteur des affaires a enfin pu souffler ce weekend après que le président Donald Trump ait renoncé aux tarifs douaniers sur le marché mexicain.

 

Au moins pour l'instant.

 

Trump a déclaré qu'il avait " pleinement confiance " que le Mexique va sévir contre la migration, et la Chambre de commerce des États-Unis ainsi que l'Alliance des constructeurs automobiles ont félicité le président pour avoir suspendu les taxes prévues.

 

La question de savoir si l'accord de Trump avec le Mexique tiendra ou non est toutefois non résolue.

 

Le président a remercié le président et le ministre des Affaires étrangères mexicains et a déclaré que tant que leur pays s'efforcera " sans relâche " d'appliquer ce traité, " cet accord sera un grand succès tant pour les États-Unis que pour le Mexique ".

 

Mais Trump a également averti que les tarifs douaniers restaient optionnels.

 

"Nous pouvons toujours revenir à notre position antérieure, très rentable, sur les tarifs douaniers, mais je ne crois pas que ce soit nécessaire", a-t-il déclaré ce dimanche dans un message sur Twitter.

 

Trump a l'habitude de changer rapidement de position s'il croit que son partenaire de négociation ne respecte pas ses exigences.

 

Le président a suspendu les hausses tarifaires sur la Chine, par exemple, alors que les deux pays se réunissaient pour tenter de conclure un accord commercial. Mais il a finalement annulé cette mesure et a plus que doublé les droits de douane sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises après l'échec des négociations commerciales - malgré tous les signes positifs lancés par la Maison-Blanche pendant des semaines, selon lesquels les deux parties réalisaient de grands progrès.

 

Dans cette affaire, la Maison-Blanche a accusé la Chine de revenir sur ses engagements, tandis que Pékin a pointé du doigt les États-Unis. Il n'est pas clair maintenant si Pékin et Washington peuvent parvenir à un accord. Les négociations sont apparemment au point mort et les responsables de l'administration ont déclaré qu'aucun plan concret de pourparlers n'avait été prévu.


  • Partagez

Navalny aurait été empoisonné dans sa chambre d’hôtel

Ce jeudi 17 septembre, les proches de l’opposant russe Alexeï Navalny ont affirmé que ce dernier avait été empoisonné à l’aide d’une bouteille d’eau minérale qui se trouvait dans sa chambre d’hôtel de...

Niger : l’État islamique revendique l’attentat qui a fait huit morts

Ce jeudi 17 septembre, l’État islamique (EI) a revendiqué l’assassinat de huit personnes, dont six humanitaires français et deux Nigériens, qui a eu lieu le 9 août au Niger. Dans sa revue de propagand...

Le chef du gouvernement libyen prêt à démissionner d’ici fin octobre

Ce mercredi 16 septembre, Fayez Al-Sarraj, le chef du Gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, a annoncé son intention de quitter ses fonctions avant fin octobre. «J’annonce à tous mon souhait sin...

Green Deal : Ursula von der Leyen veut augmenter l’objectif de réduction des émissions

Ce mercredi 16 septembre, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a prononcé un long discours devant le Parlement européen, son premier sur l’état de l’Union européenne. Élue ...

Sous l’égide de Trump, Israël, les EAU et le Bahreïn signent des accords historiques

Ce mardi 15 septembre à Washington, le Bahreïn et les Émirats arabes unis (EAU) ont officiellement signé des accords pour normaliser les relations avec Israël, baptisés accords d’Abraham. En présence ...

Guerre commerciale Chine-USA : l’OMC tranche en faveur de Pékin

Ce mardi 15 septembre, le groupe d’experts de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a publié un rapport visant à trancher dans l’affaire des taxes douanières imposées par Washington à la Chine, à ...