Aller au contenu principal

El Kelaâ des Sraghna : arrestation d’un instituteur pour l'agression sexuelle de huit mineures

Par Nora Jaafar, Publié le 05/02/2021 à 16:55, mis à jour le 05/02/2021 à 17:10
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
El Kelaâ des Sraghna : arrestation d’un instituteur pour pédophilie

La police a arrêté un instituteur de 44 ans pour attentat à la pudeur et harcèlement sexuel de huit filles à El Kelaa des Sraghna. Les autorités ont ouvert une enquête judiciaire sur cette affaire dans la soirée du mercredi 3 février, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la sureté nationale (DGSN). Et ce, après la réception des plaintes des tuteurs des fillettes qui ont accusé le suspect d’actes pédophiles. La police a également soumis les élèves à une expertise médicale afin de déterminer l’implication du maître d’école dans ce dossier. Ce dernier a été placé en garde à vue, pour complément d’enquête.

Le Code pénal marocain criminalise les agressions sexuelles contre les enfants, et les militants ont réclamé des sanctions encore plus sévères pour ces crimes. L’article 485 du code stipule que si l’auteur est impliqué dans une agression violente contre un enfant ou une personne de moins de dix-huit ans, une personne handicapée ou une personne reconnue pour ses faibles capacités mentales, le coupable doit écoper d’une peine d’emprisonnement allant de 10 à 20 ans.

Le viol de ces huit nouvelles fillettes survient alors que le gouvernement marocain s’est engagé à renforcer ses lois pour lutter contre la maltraitance des enfants. Des cas similaires et scandaleux ont récemment suscité des inquiétudes dans le pays, notamment après l’affaire du viol et du meurtre du petit Adnane à Tanger. Ce petit de 11 ans a été kidnappé, agressé sexuellement puis tué par un homme de 24 ans, qui a fini par l’enterrer à 100 m de la résidence de ses parents. Dans cette affaire, le tribunal a condamné le pédocriminel à la peine de mort.

Covid-19 : interdiction des festivals et manifestations culturelles

Après avoir limité mercredi la présence aux obsèques et funérailles à 10 personnes, le gouvernement vient de décider d'instaurer une nouvelle restriction. Il s'agit de l'interdiction de tous les festi...

ONDH-PNUD : les attentes des jeunes en termes de politiques publiques

L’Observatoire national du développement humain (ONDH) et le Programme des Nations unies pour le dé...

Troisième dose : plus de 4 millions de pass sanitaires désactivés

Dans le cadre d’une campagne visant à pousser les Marocains à recevoir leurs troisièmes doses du vaccin anti-Covid, le ministère de la Santé envoie des SMS via le numéro 1717 à de nombreux citoyens af...

RAM : la Turquie désormais concernée par les vols spéciaux

Ce jeudi 2 décembre, Royal air Maroc (RAM) a annoncé qu’elle organisera des vols spéciaux au départ du Maroc vers la Turquie. Ainsi, ce pays s’ajoute aux destinations de cette opération de rapatriemen...

Pourquoi "les hommes des cavernes" n'ont jamais existé

On imagine volontiers l'homme préhistorique vivant au fond de grottes obscures. C'est pourquoi on l'a baptisé "l'homme des cavernes". En fait, il semble qu'il ait préféré l'air libre pour établir son ...

La Newsletter du 2 Décembre 2021

Le tourisme en péril | Variant Omicron : nouvelles mesures | Voyage en France : nouvelles condition...