Le chômage atteint 11,9% au Maroc © Image d'illustration

Temps de lecture : 4 minutes


Le taux de chômage frôle les 12%

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Faisant face à une pandémie étouffante, le marché de l’emploi a pris un sacré coup. Le taux de chômage est passé de 9,2% à 11,9% au niveau national. Le chômage s’établit désormais à 1.429.000 personnes, soit une hausse de 322.000 personnes en une année. Le secteur de l’agriculture est l’un des secteurs les plus touchés par le chômage en 2020 avec une perte de 273.000 emplois.

Temps de lecture : 4 minutes

Les récents chiffres du haut commissariat au plan (HCP) donnent froid dans le dos. Le taux de chômage est passé de 9,2% à 11,9% en 2020 (de 12,9% à 15,8% en milieu urbain et de 3,7% à 5,9% en milieu rural). Cela est dû principalement à la pandémie de la Covid-19 et à la campagne agricole chaotique de 2020. Le Maroc n’est pas loin de l’un des plus hauts taux de chômage enregistrés durant son histoire (12,5% en 2001).



Le HCP rapporte dans sa note d’information que le nombre de chômeurs est désormais de 1.429.000 chômeurs. L’organisme chargé de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc a noté que cette hausse est la conséquence d’une augmentation de 224.000 chômeurs en milieu urbain et de 98.000 en milieu rural.



 



Le secteur de l’agriculture, sérieusement endommagé



Le secteur de l’agriculture, forêt et pêche est l’un des secteurs qui ont été les plus touchés par les pertes d’emplois. En effet, ce secteur a perdu 273.000 emplois au total en 2020. Il est suivi du secteur des services (107.000 postes), de l’Industrie (37.000 postes), et du BTP (9.000 postes). En ce qui concerne les femmes, les secteurs de l’agriculture, des forêts et de la pêche sont ceux où ils sont les moins confrontés au chômage avec une part de 43,3% de l’emploi féminin. Ces secteurs sont suivis par ceux des services avec 42,4% des parts de marché de l’emploi féminin et de l’industrie y compris l’artisanat, avec 13,8% comme part dans l’emploi féminin.




Lire aussi : Fonds d’investissement stratégique : une lueur d’espoir pour réduire le chômage




Plus d’un tiers des femmes (35,3%) sont des ouvrières ou des manœuvres agricoles ou de la pêche, 14% des manœuvres non agricoles ou des manutentionnaires des petits métiers, 12,4% des employées, 11,3% des artisanes ou des ouvrières qualifiées des métiers artisanaux, 8,8% des cadres supérieures et des membres des professions libérales, et 7,8% des exploitantes agricoles des pêcheuses, des forestières ou des chasseuses.



 



Le nombre d’heures travaillées en baisse



Le nombre d’heures travaillées par semaine a baissé de 20% de 494 millions heures à 394 millions heures, ce qui correspond à 2,1 millions emplois à temps plein.



Le volume d’heures travaillées par semaine est passé, en milieu urbain, de 300 millions à 237 millions d’heures (-21%) et de 194 à 157 millions d’heures en milieu rural (-19%). La baisse du volume de travail a concerné tous les secteurs, 49 millions d’heures dans les services (-20,4%), 24 millions d’heures dans l’agriculture, forêt et pêche (-17%), 14 millions d’heures dans l’industrie y compris l’artisanat (-22,3%) et 14 millions dans les BTP (-25,4%). De son côté, le nombre d’heures travaillées par semaine est passé de 45,2% à 37,5%. Il a nettement reculé dans le secteur des BTP, en passant de 46,8 à 35 heures, dans l’industrie (de 48,4 à 38, heures) et dans les services (48,6 à 39,4 heures).



La population active occupée en situation de sous-emploi a atteint 1.127.000 personnes contre 1.001.000 une année auparavant. Le taux de sous-emploi est passé de 9,2% à 10,7%, au niveau national, de 8,3% à 10,1% en milieu urbain et de 10,4% à 11,6% en milieu rural.



Recommandé pour vous

Qualité de vie numérique : le Maroc classé 71e au monde et 3e en Afrique

Temps de lecture : 3 minutes

La quatrième édition annuelle de l’indice de qualité numérique « Digital Quality of Life Index…

L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes

Après deux années d’absence, la première soirée de la 2ᵉ partie du festival L’Boulevard a viré…

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tange…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le …

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération…

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derni…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le…

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transpor…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice…

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air po…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’év…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H…