Aller au contenu principal

La vitamine D, est-elle vraiment efficace contre la Covid-19 ?

La vitamine D a récemment attiré l’attention du public en raison de son potentiel rôle contre la pandémie de la Covid-19. En effet, de nombreuses recherches ont révélé son importance pour réduire la probabilité de l’infection et la gravité des symptômes chez les adultes atteints du coronavirus. Bien connue, la vitamine D est essentielle pour les défenses immunitaires, et sert au développement et au renforcement des os. Ainsi, comment combler une carence en vitamine D ? Et quels sont les aliments riches en cette vitamine ?

Par Khansaa B., Publié le 22/01/2021, mis à jour le 22/01/2021          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
La vitamine D est-elle vraiment efficace pour lutter contre la Covid-19 ?

À l’heure où la possibilité de prévenir la morbidité sévère et la mortalité liées à la Covid-19 repose sur les vaccins, qui ne sont pas encore disponibles au Maroc, des solutions de protection contre une contamination seraient plus que bienvenue. C’est pour cette raison qu’une étude dans ce sens récemment publiée a fait beaucoup de bruit. En effet, ce mardi 19 janvier, un groupe de médecins et associations de médecins ont appelé «à supplémenter l’ensemble de la population française en vitamine D» de façon préventive. Selon eux, cette démarche permettra de renforcer le système immunitaire et lutter contre les formes graves de l’infection. Bien entendu, l’apport supplémentaire en vitamine D ne vise pas à remplacer la vaccination.

Lire aussi AstraZeneca : le Maroc tient enfin son vaccin

Alors que des chercheurs ont déjà démontré auparavant l’efficacité de cette substance dans la réduction de la mortalité due au cancer, la vitamine D pourrait aider l’organisme à se protéger contre la Covid-19. Rédigée par 73 médecins francophones et appuyé par six sociétés savantes, cette tribune indique qu’un «nombre croissant d’études scientifiques montrent en effet que la supplémentation en vitamine D (sans remplacer la vaccination) contribuerait à réduire l’infection par le SARS-CoV-2 ainsi que le risque de formes graves de la Covid-19, de passages en réanimation et de décès». En effet, les risques de décès sont d’ailleurs quatre fois plus élevés avec une hypovitaminose D. De plus, plusieurs autres recherches ont observé des exacerbations de carence en vitamine D chez les personnes atteintes de la Covid-19 ayant subi une insuffisance respiratoire aigüe. Ces personnes avaient un risque de mortalité plus élevé. Bien que ces médecins recommandent la vitamine D, plusieurs passages de la tribune montrent qu’il n’y a encore aucune certitude à propos des effets de la vitamine D sur le virus. Au niveau préventif, il n’y a «pas encore de preuves indiscutables que la supplémentation (un apport supplémentaire, NDLR) en vitamine D réduit le risque d’infection par le SARS-CoV-2», convient l’article.

Or, les médecins signataires rappellent que «40% à 50% de la population française» est en manque de vitamine D, et on trouve encore davantage de carences «chez les personnes à risque de formes graves de la Covid-19». Au Maroc, la fréquence de carence est tout aussi importante. Ainsi, pour lutter contre l’épidémie, le collectif de médecins suggère de supplémenter, à grande échelle, en vitamine D, compte tenu de ces carences.

 

8 aliments qui contiennent un max de vitamine D

La vitamine D est en effet connue pour sa qualité de booster du système immunitaire. La bonne nouvelle, c’est qu’elle est produite naturellement par le corps lorsqu’on l’expose au soleil. Alors que la demande en vitamine D explose en pharmacie, heureusement, d’autres solutions sont possibles pour s’en procurer plus facilement. La référence nutritionnelle pour la population de la vitamine D est de 15 µp (microgrammes) par jour pour les adultes. 3,1 µp de cette quantité sont apportés par ce que nous mangeons.

Parmi les ingrédients qui peuvent aider à atteindre ce seuil, figure l’huile de foie de morue, qui contient 250 µp de vitamine D pour 10 cl. Le jaune d’œuf est lui aussi riche en vitamine D : 3,2 µp pour 100 g, à condition qu’il soit cru. Cuit, il perdra environ 1 µp de sa teneur en vitamine D. Le lait de vache contient 3 µp pour 250 ml (l’équivalent d’un grand verre). Le saumon, riche en protéines, oméga-3 et fer, contient environ 9 µp de vitamine D pour 100 g, à condition qu’il soit cuit. Toujours dans la famille des poissons, les sardines et le maquereau, cuits eux aussi, sont riches en vitamine D. Le thon naturel en conserve contient 6,1 µp de vitamine D pour 100 g. Enfin, l’anchois présente lui aussi des qualités nutritives intéressantes, et contient à peu près 11 µp de vitamine D pour 100 g.

Femme marocaine : qui est-elle vraiment ?

Histoire, nom féminin. L’histoire s’est longtemps écrite au masculin chez nous. Nous vivons dans un...

Vaccin de Sinopharm : un avion de la RAM en route vers la Chine

Bonne nouvelle ! Des sources bien informées ont certifié à LeBrief qu'un Dreamliner de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a décollé ce samedi matin de l'aéroport Mohammed V de Casablanc...

Instance de probité : vote en commission mercredi

Le projet de loi sur l'instance de probité est à l’ordre du jour de la session extraordinaire au Pa...

La gériatrie, une spécialité médicale qui prend soin des personnes âgées

Docteur Valérie Alighieri, médecin généraliste, gériatre, nutritionniste et diabétologue, est de re...

Comprendre l'affaire Saad Lamjarred

La pop star marocaine controversée Saad Lamjarred doit retourner devant la Cour d’appel de Paris po...

CESE : comment assurer de manière optimale l’inclusion et l’émancipation de la femme ?

À l’occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le Conseil économiqu...