Aller au contenu principal

Visas Schengen : toujours pas de visibilité à l’horizon

Voilà aujourd’hui près de 10 mois que les consulats européens ne délivrent plus de visas touristiques. Seuls les étudiants et les cas urgents (raisons médicales ou professionnelles) sont autorisés à entrer dans l’espace Schengen. Quelles sont donc les perspectives pour cette année 2021 ? Va-t-on pouvoir enfin faire les bagages et profiter d’un séjour à l’étranger ? À l’écriture de ces lignes, il n'y a toujours pas de visibilité. Parallèlement, deux députés de la majorité ont déposé un rapport pour faciliter le processus de demande et d’obtention de visa au profit des ressortissants des pays africains.

Par Mohamed L., Publié le 14/01/2021, mis à jour le 14/01/2021          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Toujours pas de visibilité sur les visas Schengen en ce début d'année 2021 © DR

Quand est-ce que l’on pourra reprendre l’avion pour aller à l’étranger ? Une question qui taraude les esprits des amateurs de voyages. Pour l’heure, aucune date n’a été annoncée pour les entrées et les sorties des touristes. Seuls les étudiants et les cas urgents sont autorisés à fouler le sol européen. Il faudra sans doute donc attendre la fin de la campagne de vaccination et les données sur la propagation de la nouvelle variante  du virus qui circule en Europe pour être fixé.

Lire aussi : Crise des Visas Schengen : les Marocains sollicitent Nasser Bourita

Les consulats européens se contentent désormais de livrer des laissez-passer pour des raisons médicales ou professionnelles. Le consulat français délivrerait une dizaine de laissez-passer quotidiens tandis que celui de l’Espagne n’octroie pas plus de 5 laissez-passer par jour. D’un autre côté, l’Espagne a dispensé le 11 janvier dernier les passagers en provenance du Maroc des tests PCR. Le Royaume qui a signé une nette baisse du nombre de contaminations ces derniers mois n’est plus sur la liste des pays à risque établie par les autorités espagnoles.

 

Vers une facilitation du processus de demande et d’obtention de visas?

M’jid El Guerrab, député des Français de l’étranger dont la circonscription couvre l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest et Sura Sylla, élue de Seine-Maritime et spécialiste des sujets touchant les diasporas africaines ont présenté le mercredi 13 janvier un rapport dont le but est de faciliter la démarche de demande et d’obtention de visa Schengen.

Après la visite de certains pays tels que le Sénégal et la Côte d'Ivoire, Sira Sylla, a constaté que «la politique des visas est très différente de l’ambition exprimée par le président Emmanuel Macron lors d’un discours prononcé en novembre 2017 à Ouagadougou». Lors de cet événement, le président français avait promis aux Africains une révolution de la mobilité et une plus libre circulation entre l’Afrique et l’Europe. Or, la députée a constaté que des centaines de milliers de personnes souffrent toujours de difficultés pour se rendre en Europe.

 

De moins en moins de visas accordés aux algériens

Le nombre de visas délivrés aux Algériens est en nette baisse. Il est passé de 412.000 visas en 2017 à 274.000 visas en 2019. Pour sa part, le Maroc a reçu 346.032 visas en 2019 contre 334.019 visas un an plus tôt. Le Maroc est d’ailleurs le troisième pays bénéficiaire des visas en France après la Chine et la Russie. Sur le plan international, la France a délivré 3,5 millions de visas de court et long séjours en 2019, sur un total de 4,3 millions de demandes.

Le rapport souligne également que le coût du visa est élevé (80 euros). «Si le coût du visa de court séjour est harmonisé entre États membres, tel n’est pas le cas des frais de service que le demandeur doit régler au prestataire extérieur», mentionne le rapport. Ce dernier a également mis l’accent sur la lenteur de délivrance de visas par "manque d’effectifs" dans les consulats français. Les élus demandent ainsi une simplification des dossiers de demande de renouvellement des visas, ainsi qu’un traitement plus rapide et une délivrance des visas dans une durée qui ne dépasse pas les 48 heures. Une démarche qui selon les élus gagnerait à soigner l’image de la France auprès de la population africaine.

Violences faites aux femmes : 2M et la DGSN lancent une campagne

En partenariat avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), 2M.ma lance une campagne digitale de sensibilisation et de protection contre les violences faites aux femmes. Intitulée : Al ou...

Centres régionaux d’investissement : l'activité "boostée" par le digital

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a exposé ce jeudi 21 janvier 2021 à Rabat les effets po...

Marine royale : deux stagiaires portés disparus

Ce vendredi 22 janvier, une source militaire a annoncé la disparition de deux stagiaires commandos de la Marine royale. Ces derniers ont été portés disparus après avoir été emportés, ce mercredi 20 ja...

Le vaccin d'AstraZeneca stocké à la Régie des frigorifiques

La Régie autonome des frigorifiques de Casablanca (RAFC) située à Hay Moulay Rachid s'est transformée en véritable forteresse ce vendredi. Et pour cause, elle accueille le premier lot du&nbs...

Cannabis : vers une légalisation de cette plante au Maroc ?

La légalisation du cannabis revient sur le devant de la scène marocaine. Depuis que l’Organisation ...

AstraZeneca : le Maroc tient enfin son vaccin

Deux millions de doses du vaccin d’AstraZeneca arriveront ce vendredi vers 14 heures à Casablanca à...