Aller au contenu principal

Covid-19 : pas d’immunité collective avant 2022

Par H.L.B, Publié le 12/01/2021, mis à jour le 12/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Covid-19 : pas d’immunité collective avant 2022

La responsable scientifique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que même si de nombreux pays ont commencé à mettre en place des programmes de vaccination pour contrer la propagation de la Covid-19, l’immunité collective contre le virus ne se sera pas atteinte en 2021. Ce lundi 11 janvier, le Dr Soumya Swaminathan a déclaré lors d’un point de presse qu’il était essentiel que les populations mondiales maintiennent une distanciation sociale stricte et continuent d’appliquer les mesures barrières. Notons qu’au cours des dernières semaines, la Grande-Bretagne, les États-Unis, la France, le Canada, l’Allemagne, Israël, les Pays-Bas et d’autres pays ont commencé à vacciner leurs citoyens contre le nouveau coronavirus. «Même si les vaccins commencent à protéger les plus vulnérables, nous n’atteindrons aucun niveau d’immunité de la population ou d’immunité collective en 2021», a regretté Swaminathan. «Même si cela se produit dans quelques zones du monde, dans quelques pays, cela ne va pas protéger le reste des populations».

Les experts de l’OMS estiment qu’un taux de vaccination d’environ 70% est nécessaire pour atteindre une immunité collective, où des populations entières sont protégées contre une maladie. Mais certains craignent que la nature extrêmement infectieuse de la Covid-19 exige un seuil plus élevé. Selon le Dr Bruce Aylward, conseiller du directeur général de l’OMS, l’agence onusienne espère que la vaccination contre le nouveau coronavirus soit entamée au plus tard ce mois-ci ou en février dans certains des pays les plus pauvres du monde, et appelle la communauté mondiale à faire davantage d’effort pour garantir que tous les pays aient accès aux vaccins.

Cependant, la majorité des stocks mondiaux de vaccins contre le virus ont déjà été achetés par les pays riches. L’initiative soutenue par les Nations Unies, connue sous le nom de COVAX, qui vise à fournir des vaccins aux pays en développement, manque de vaccins, d’argent et d’aide logistique alors que les pays donateurs s’efforcent de protéger leurs propres citoyens, notamment à la suite de la détection de variantes plus contagieuses de la Covid-19 en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud.

Arrivée de Biden : entre soulagement et scepticisme, le monde retient son souffle

C’est officiel ! Ce mercredi 20 janvier au Capitole, le démocrate Joe Biden a été investi en tant q...

États-Unis : Trump quitte, Biden arrive, une page se tourne

Ce mercredi 20 janvier, le président sortant américain a quitté la Maison-Blanche avec son épouse pour se rendre en Floride, quelques heures avant le début de la cérémonie d’investiture du président é...

Vaccin d'AstraZeneca : le Maroc pas prioritaire ?

L'Inde a commencé ce mercredi à exporter les lots du vaccin anti-Covid-19 Covishield, développé par AstraZeneca mais le Maroc ne figure pas dans la liste dévoilée par les autorités. Les premiè...

Joe Biden revient sur plusieurs décisions de Trump

Les conseillers du président américain élu Joe Biden ont affirmé ce mercredi que le nouveau locataire de la Maison-Blanche prendra dès son installation dans le bureau ovale 17 actions présidentielles ...

Covid-19 : 1,6 million de Chinois confinés à Pékin

Un confinement partiel a été imposé à la capitale chinoise ce mercredi 20 janvier, 1,6 million de résidents ayant été interdits de quitter Pékin suite à une recrudescence de la pandémie de la Covid-19...

Course aux vaccins anti Covid-19 dans le monde

Pfizer, Sinopharm, AstraZeneca, Moderna, Spoutnik… la course aux vaccins s’intensifie à travers le ...