Aller au contenu principal

Julian Assange ne sera pas extradé vers les USA en raison de sa santé mentale

Par H.L.B, Publié le 04/01/2021, mis à jour le 06/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Julian Assange ne sera pas extradé vers les USA

Ce lundi 4 janvier, la juge britannique Vanessa Baraitser a rejeté la demande américaine d’extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vers les États-Unis. Elle a avancé qu’une telle mesure serait «oppressive» en raison de la santé mentale de l’Australien de 49 ans. Ce dernier est poursuivi en justice par le gouvernement américain pour son implication dans la publication de documents militaires et diplomatiques classifiés. Bien qu’elle ait souligné qu’Assange bénéficierait d’un «procès équitable» en cas d’extradition vers les États-Unis, la juge a estimé que les «mesures administratives spéciales» dont il ferait l’objet auraient très probablement un impact négatif sur sa santé mentale. Vanessa Baraitser a déclaré que sa décision s’appuie sur «le témoignage de psychiatres convoqués par la défense qui ont souligné qu’Assange prévoyait activement de se suicider s’il devait être jugé aux États-Unis».

De son côté, la justice américaine a précisé qu’elle ferait appel de cette décision et a demandé que le fondateur de WikiLeaks soit placé en détention provisoire pendant que ce processus est en cours. Entre temps, le tribunal britannique prévoit d’examiner ce mercredi 6 janvier la demande de mise en liberté sous caution de l’équipe juridique d’Assange.

Pour rappel, en avril 2019, les États-Unis ont accusé Julian Assange de «conspiration en vue de commettre une intrusion informatique» et d'avoir conspiré pour pirater les ordinateurs du gouvernement. Une accusation qui est passible d’une peine maximale de cinq ans. Puis en mai 2019, le gouvernement fédéral l’a inculpé de 17 autres chefs d’accusation en vertu de la loi américaine sur l’espionnage. Chacun de ces chefs d’accusation est passible d’une peine potentielle de 10 ans, ce qui signifie que s’il est reconnu coupable, Assange pourrait être condamné à une peine de prison allant jusqu’à 175 ans.

Vaccins anti-Covid-19 : une problématique mondiale

Les vaccins, encore les vaccins, toujours les vaccins. On ne parle que de ça partout dans le monde. Que ce soit dans les médias, dans l’espace public ou dans les cercles dirigeants, c’est le sujet pré...

Croissance mondiale : le FMI plus optimiste

Le Fonds monétaire international (FMI) a dévoilé mardi des prévisions économiques mondiales globalement plus optimistes pour 2021. Selon l’institution de Bretton Woods, à la faveur de la campagne d...

Italie : démission du chef du gouvernement

Le Chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a remis mardi sa démission au président Sergio Mattarella, qui lui a demandé d’expédier les affaires courantes, selon un communiqué de la présidence de l...

Portugal : le président Marcelo Rebelo de Sousa réélu

Sans surprise, les Portugais ont reconduit dimanche leur président, le conservateur modéré Marcelo Rebelo de Sousa, à l'issue d'un scrutin réalisé en pleine tourmente sanitaire et marqué par une impor...

Israël ouvre une ambassade aux Émirats arabes unis

Ce dimanche 24 janvier, Israël a ouvert une ambassade aux Émirats arabes unis. Selon le ministère émirati des Affaires étrangères, cette inauguration est une démarche historique, qui intervient&n...

Davos : la Chine et la Covid-19 sous le feu des projecteurs

Le Forum économique mondial (WEF) s’ouvre ce lundi 25 janvier. Crise du coronavirus oblige, ce rendez-vous, qui se tient habituellement à Davos, aura cette année un format 100% virtuel. Lors de l’édit...