Aller au contenu principal

Algérie : présidentielle annulée et une nouvelle impasse à l'horizon

Par Nora Jaafar, Publié le 03/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Conseil constitutionnel algérien a annulé dimanche les élections prévues pour le mois prochain, répondant ainsi aux demandes des manifestants qui, depuis février, ont bouleversé la politique du pays.

 

Le Conseil, organe semi-indépendant opérant dans l'ombre de la puissante armée du pays, n'a donné aucune raison pour annuler le vote du 4 juillet dans sa déclaration officielle. Mais la décision n'était pas imprévisible : depuis des semaines, les manifestants qui remplissent les rues d'Alger et d'autres villes n'en demandaient pas moins.

 

Les manifestants ont jugé illégitimes les élections prévues parce qu'elles ont été organisées par l'armée et par des politiciens recrutés par Abdelaziz Bouteflika, le dirigeant algérien évincé.

 

Vendredi dernier, les manifestants sont descendus dans la rue pour une quinzième semaine consécutive.

 

Ces élections visaient à combler le poste laissé vacant après la démission forcée de Bouteflika le 2 avril dernier. Mais aucun candidat sérieux ne s'était présenté - et surtout aucun candidat approuvé par la rue algérienne.

 

Les ministres du gouvernement engagés par Bouteflika après son départ ont si peu de crédibilité qu'ils sont souvent chassé par les protestants lorsqu'ils tentent d'effectuer une visite officielle.

 

Ce dimanche, le pays semblait se trouver dans une nouvelle impasse, les manifestants et l'armée s'affrontant une fois de plus et aucune solution immédiate ne se dessine à l'horizon.

 

Les dirigeants politiques algériens sont discrédités. Leur hiérarchie militaire a également été rejetée par les militants qui réclament une rupture totale avec l'ancien système de gouvernance dominé par l'armée. Maintenant, aucune élection n'est prévue.

Journée d’Al Qods : des heurts éclatent sur le site d’Al-Aqsa

Ce lundi 10 mai, la police israélienne a affronté des manifestants palestiniens dans l’enceinte de ...

Hajj 2021 : l’Arabie saoudite pourrait autoriser des pèlerins étrangers

Chaque année, plus de 2,5 millions de musulmans du monde entier effectuent le Hajj. L’année dernière, cependant, seuls 1.000 fidèles résidant en Arabie saoudite ont été autorisés à effectuer ce pèleri...

31 espèces éteintes et 3.324 menacées d’extinction

Désormais 31 espèces sont entrées dans la catégorie "éteinte" et toutes les espèces de dauphins d’eau douce sont menacées d’extinction. «La liste croissante d’espèces disparues est un rappel brutal qu...

Al Capone : la véritable histoire de Scarface

Qui est Al Capone, chef de la mafia de Chicago ? Dans cet épisode, plongez dans l’histoire épique de l’un des plus célèbres gangsters américains du XXe siècle. Surnommé Scarface, Alfonso Capone, avait...

Une affaire de droits fonciers déclenche des affrontements à Al-Qods-Est

15 Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 mai à Al-Qods-Est, occupé par Israël, lors d’affrontements avec la police. Cette deuxième nuit consécutive d’émeutes dans le quart...

Le vaccin de Sinopharm homologué par l'OMS

C'est fait. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné vendredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois de Sinopharm fabriqué à Pékin. L'annonce a été faite par le dir...