Aller au contenu principal

Algérie : présidentielle annulée et une nouvelle impasse à l'horizon

Par H.L.B, Publié le 03/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Conseil constitutionnel algérien a annulé dimanche les élections prévues pour le mois prochain, répondant ainsi aux demandes des manifestants qui, depuis février, ont bouleversé la politique du pays.

 

Le Conseil, organe semi-indépendant opérant dans l'ombre de la puissante armée du pays, n'a donné aucune raison pour annuler le vote du 4 juillet dans sa déclaration officielle. Mais la décision n'était pas imprévisible : depuis des semaines, les manifestants qui remplissent les rues d'Alger et d'autres villes n'en demandaient pas moins.

 

Les manifestants ont jugé illégitimes les élections prévues parce qu'elles ont été organisées par l'armée et par des politiciens recrutés par Abdelaziz Bouteflika, le dirigeant algérien évincé.

 

Vendredi dernier, les manifestants sont descendus dans la rue pour une quinzième semaine consécutive.

 

Ces élections visaient à combler le poste laissé vacant après la démission forcée de Bouteflika le 2 avril dernier. Mais aucun candidat sérieux ne s'était présenté - et surtout aucun candidat approuvé par la rue algérienne.

 

Les ministres du gouvernement engagés par Bouteflika après son départ ont si peu de crédibilité qu'ils sont souvent chassé par les protestants lorsqu'ils tentent d'effectuer une visite officielle.

 

Ce dimanche, le pays semblait se trouver dans une nouvelle impasse, les manifestants et l'armée s'affrontant une fois de plus et aucune solution immédiate ne se dessine à l'horizon.

 

Les dirigeants politiques algériens sont discrédités. Leur hiérarchie militaire a également été rejetée par les militants qui réclament une rupture totale avec l'ancien système de gouvernance dominé par l'armée. Maintenant, aucune élection n'est prévue.

L’armée américaine mène un raid meurtrier en Syrie

Ce jeudi 25 février, le président américain Joe Biden a autorisé une frappe en Syrie contre des infrastructures utilisées par ce que le Pentagone a présenté comme des milices soutenues par l’Iran. Sui...

Covid-19 : l’UE aborde la pénurie des vaccins et les certificats de voyage

Les dirigeants européens se réunissent ce jeudi pour accélérer le déploiement du vaccin contre la Covid-19 en Europe. Ils ne sont pas tous sur la même longueur d’onde au sujet de la fermetur...

Gérard Depardieu accusé de viol et d’agression sexuelle

L’acteur français Gérard Depardieu a été accusé de viol et d’agression sexuelle, commis en 2018 sur une actrice âgée de 20 ans. L’enquête initiale sur ces accusations a été abandonnée en 2019 par manq...

Assassinat de Luca Attanasio, l'ambassadeur d'Italie en République démocratique du Congo

Ce lundi 22 février, Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo (RDC), a été tué lors d’une attaque dans la province orientale du Nord-Kivu. En effet, le diplomate, qui v...

Paradis fiscaux : le Maroc quitte la liste grise de l’UE

Ce lundi 22 février, la liste grise de l’Union européenne (UE) des paradis fiscaux a été actualisée. Suite à cette actualisation, cette liste comprend neuf pays, à savoir : l’Australie, la Barbad...

Climat : un sommet de l’ONU sur l’impact du changement climatique sur la paix dans le monde

Le Conseil de sécurité des Nations unies tiendra ce mardi 23 février un sommet avec ses dirigeants pour débattre des effets du changement climatique sur la paix mondiale. Une question sur laquell...