Aller au contenu principal

Aéroport de Casablanca : Le premier vrai test du Terminal 1 cet été

Avec sept ans de retard, le Terminal 1 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca a été mis en service en janvier dernier. Sa réception va doubler la capacité de l'aéroport à 14 millions de passagers par an. La nouvelle aérogare sera exclusivement dédiée à Royal Air Maroc. Le transporteur national a finalisé le déménagement vers le Terminal 1 cette semaine, non sans quelques dysfonctionnements durant la période de transition. Doté des nouvelles technologies, le nouveau terminal doit contribuer à améliorer la qualité des services au sein de l'aéroport, notamment en termes de traitement des passagers au sol. Cela suppose aussi une bonne coordination entre la compagnie et les autres intervenants notamment l'Office et les services de sécurité. Ce n'est pas toujours le cas. Avec l'augmentation du trafic durant les mois de juillet et août, la période estivale sera le premier vrai test pour mesurer les acquis en matière de qualité.

Par J.R.Y, Publié le 31/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Royal Air Maroc assurera désormais tous ses vols au Terminal 1 de l'aéroport Mohammed V à Casablanca. Le transporteur national a finalisé son déménagement vers la nouvelle aérogare qui a été mis en service fin janvier dernier. C'est un soulagement pour les passagers. Le mauvais aiguillage et la communication discutable ont occasionné des désagréments pour certains voyageurs. Longtemps réclamé par la RAM, ce terminal qui lui est entièrement dédié est censé contribuer à relever les standards en matière de qualité de service. À commencer part l'amélioration du traitement des passagers au sol. Avec 52 nouveaux comptoirs, le terminal en compte au total 80. Il va doubler la capacité d'accueil de l'aéroport à 14 millions de voyageurs par an.

 

Les files d'attente pour s'enregistrer devraient considérablement se réduire. La multiplication des bornes d'enregistrement va aussi permettre de désengorger les guichets. Mais, ces efforts seront vains s'il n'y a pas d'amélioration au niveau du temps de passage à la police des frontières. Cela suppose une meilleure coordination avec l'Office national des aéroports et la police. Ce n'est pas toujours le cas, au point où l'on frôle parfois l'émeute en raison de queue de plusieurs heures. 

 

L'été 2019, la première épreuve du nouveau terminal 

Quatre mois après la réception du nouveau terminal, le vrai examen aura lieu dans quelques semaines avec le début de la période estivale et l'augmentation de l'affluence dans les aéroports. Le trafic connaît un pic durant les mois de juillet et août avec une moyenne supérieure à 1 million de passagers à Casablanca. Cette période met souvent en lumière les différentes lacunes de l'organisation.

 

Les taux de satisfaction sur les délais de récupération des bagages, les prestations à bord...avancés par la RAM sont parfois en décalage avec la réalité sur le terrain. Parmi les sujets qui fâchent, il y a surtout le traitement des bagages. La pagaille au niveau de la livraison des bagages il y a quelques semaines montre bien que le dispositif n'est pas encore totalement au point. Même si, les difficultés ont été exacerbées par la grève d'un des sous-traitants de la RAM. Face à la multiplication des grèves (bagagistes, steward et hôtesses, pilotes), les passagers sont pris en otage et n'ont bien souvent pas connaissance de leurs droits dans de telles circonstances.

Économie nationale : les prévisions sont bonnes pour 2021

La Banque mondiale estime que la croissance de l’économie marocaine devrait atteindre 4% en 2021. U...

USA-pays MENA : dialogue stratégique sur l'énergie

C’est par visioconférence que le dialogue stratégique sur l’énergie, organisé par le secrétariat d’État US à l’Énergie Dan Brouillette, s’est tenu ce jeudi 14 janvier 2021. Les ministres en ch...

La CDG lance le service "AMANTI" pour la consultation des avoirs en déshérence

Ce jeudi 14 janvier, la Caisse de dépôt et de Gestion (CDG) a annoncé le lancement de sa nouvelle plateforme "AMANTI" de consultation et de recherche à distance des avoirs en déshérence consignés chez...

Après une année 2020 difficile, le Maroc a des raisons d’espérer pour 2021

Au niveau national, l’ampleur de la pandémie de la Covid-19 a provoqué en 2020 une contraction prof...

Prolongation des restrictions : douche froide pour plusieurs métiers

La prolongation des restrictions visant à contenir la propagation de la Covid-19 au Maroc tue à pet...

Sumitomo et Yazaki : quatre nouvelles usines au Maroc pour créer plus de 8.000 emplois

Le secteur automobile marocain continue de croître malgré les crises persistantes induites par la pandémie du nouveau coronavirus. Ce mardi 12 janvier, deux mémorandums concernant la création de quatr...