Aller au contenu principal

Prise en charge et remboursement liés à la Covid-19 : les explications de l'ANAM

L’Agence nationale d’assurance maladie (ANAM) a annoncé le lancement des remboursements et de la couverture des frais liés à la Covid-19, dans le cadre de l’assurance maladie obligatoire de base (AMO). En approuvant le protocole thérapeutique de prise en charge du coronavirus, le ministère de la Santé a également fixé le tarif pour chaque prestation et chaque catégorie de cas clinique, par secteur d’activité public et privé.

Par Nora Jaafar, Publié le 04/11/2020 à 17:22, mis à jour le 06/01/2021 à 10:39
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
ANAM explique les détails du remboursement liés à la Covid-19

Après l’approbation du protocole thérapeutique de prise en charge de la Covid-19 par le ministère de la Santé, l’Agence nationale d’assurance maladie (ANAM) a annoncé le lundi 2 novembre le remboursement et la prise en charge des frais médicaux liés à ce virus, et ce dans le cadre de l’assurance maladie obligatoire de base (AMO). Selon TelQuel, qui cite un communiqué de l’ANAM, cette démarche va se faire «selon une grille tarifaire qui fixe le tarif pour chaque prestation et chaque catégorie de cas clinique, par secteur d’activité (public et privé)». Elle se conformera également «aux règlements et normes en vigueur, notamment les conventions nationales, les nomenclatures des actes et le guide des médicaments remboursables». Pour plus de détails au sujet du protocole et de la liste des prix, l’Agence invite les intéressés à consulter son site «www.anam.ma».

Dans son édition du jour, Maroc Diplomatique ajoute que le protocole thérapeutique en question a été distribué aux organismes gestionnaires de l’Assurance maladie obligatoire (CNOPS-CNSS), des professionnels de santé et l’ensemble des acteurs de la couverture médicale de base au Maroc. Le journal explique que ce dernier «permettra de consolider la prise en charge des assurés et bénéficiaires de l’AMO atteints de la Covid-19 et constituera un référentiel pour l’exercice du contrôle médical, à même d’éviter d’éventuels abus et dépassements». Ledit protocole, qui pourrait être mis à jour en raison «des changements que peut connaître la pandémie en fonction de la validation des nouvelles données», permettra de plus l’évaluation de la gravité de chaque cas selon cinq critères distincts (asymptomatique, bénin, modéré, sévère et critique).

Enfin, Les Inspirations Éco souligne que l’Agence nationale d’assurance maladie précise «que le non-respect des dispositions de ce référentiel pourra faire l’objet de réclamation destinée à l’ANAM, à travers notamment la plateforme “chikaya” mise en place au niveau du site de l’Agence à l’adresse “http://anam.chikaya.ma”». Toutes les réclamations reçues seront ainsi traitées conformément à la réglementation en vigueur, conclut l’Agence.

CESE : les lacunes de la stratégie de mobilité durable du Maroc

Dans une note publiée le 21 septembre, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a abordé les différents problèmes que connait le Maroc en termes de mobilité durable. En raison d’un manq...

Covid-19 : le Maroc s'approche de son objectif d’immunité collective

Autorisée au début de ce mois par le Comité scientifique et technique de vaccination, l’administrat...

La méritocratie scolaire existe-t-elle dans la société moderne ?

La méritocratie renvoie au principe qu’une société juste est une société qui octroie à chacun la place qu’il mérite. Cette place est octroyée en fonction des efforts et des talents, plutôt qu’une plac...

Affaire Khadija : le verdict est tombé

Plus de trois ans après les faits, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Béni Mellal a rendu son verdict contre les accusés dans "l’affaire Khadija". La sentence prononcée mardi 21 septembr...

Mort de Abdelouahab Belfqih : une enquête a été ouverte par le tribunal de Guelmim

Le procureur du Roi près la Cour d’appel de Guelmim a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la mort d’Abdelouahab Belfqih, ex-membre du Parti authenticité et modernité (PAM). L’homme politique a été r...

Cellule terroriste à Errachidia : quatre nouvelles arrestations

En coordination étroite avec les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveil...