Aller au contenu principal

96% des cigarettes vendues au Maroc sont hors normes

Par Khansaa Bahra, Publié le 28/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Bien que la norme 10-1-10, visant à normaliser le tabac à une teneur de 10 mg de goudron (10 mg de goudron, 1 mg de nicotine et 10 mg de monoxyde de carbone) ait été mise en place il y a 7 ans, 71% des cigarettes vendues sur le marché marocain en contiennent 14 mg.

 

En totalité, 96% des cigarettes vendues au Maroc sont hors normes. Le journal "L'Économiste" note dans son édition de ce 28 mai que les cigarettes marocaines contiennent 14 mg de goudron et proviennent de deux opérateurs : la marque Marquise de la Société marocaine des tabacs (ex-Régie) et la marque Winston du Japan Tobacco International.

 

Le gouvernement se retrouve coincé dans un nouveau dilemme. Le quotidien explique que d'un côté, appliquer la norme de 10 mg pourrait dissuader les fumeurs et conduire à une chute des recettes fiscales, d'un autre coté le lobby des opérateurs fait pression pour réformer la norme, voire même l'abandonner.

 

Au niveau international, la configuration du marché local impacte significativement les pratiques des distributeurs, elle empêche les importateurs de s’aligner aux normes en vigueur dans leur pays d’origine. Un opérateur a expliqué que "Nous ne pouvons pas vendre des produits de tabac à 10 mg pour ne pas être distancés par la concurrence qui est à 14 mg".

 

Au Maroc, la SMT requiert un "délai raisonnable pour ajuster son outil de production, revoir ses process, investir dans la R et D", rapporte le quotidien économique. D'autres disent qu'ils achètent à l'avance le tabac pour fabriquer les produits destinés à la commercialisation.

La maternité célibataire au Maroc, entre exclusion et injustice

Pècheresses, hors-la-loi. Ainsi sont qualifiées les femmes qui ont un enfant hors mariage au Maroc....

Réforme du système de santé : le choix judicieux du Royaume

Le roi Mohammed VI a donné la semaine dernière le coup d’envoi d’un grand chantier pour la générali...

600 infractions en matière des prix et de qualité durant châabane

Selon le département des affaires générales et de la gouvernance, relevant du ministère de l’Économie, les contrôles, durant le mois de châabane, des prix et de la qualité des produits alimentaires de...

Vente en ligne de médicaments : une grande menace pour les Marocains

En raison de la pandémie de la Covid-19 et des restrictions mises en place pour l’endiguer, le e-co...

Les origines du féminisme au Maroc

Dans cet épisode de Radio Maarif, la professeur Latifa El Bouhsini explique les origines du féminisme au Maroc. Entre la bataille pour l'enseignement et la lutte pour l'égalité des droits, ces sources...

Les dates du baccalauréat 2020-2021 dévoilées

Ce lundi 19 avril, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé que les épreuves de l’examen national ...