Aller au contenu principal

États-Unis : vente d'un médicament à 2,1 millions de dollars

Novartis présente un nouveau médicament qui ne peut être utilisé que par quelques centaines de patients chaque année parce qu'il coûte 2 millions de dollars.

Par Khansaa B., Publié le 28/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les régulateurs américains ont approuvé la commercialisation du médicament le plus cher de l'histoire. Cette médication génique, qui coute 2,1 millions de dollars, traite un trouble rare qui détruit le contrôle musculaire des bébés et tue en quelques années la quasi-totalité des personnes qui en souffre.

 

Le médicament, vendu par le fabricant suisse Novartis, est une thérapie génique qui traite une maladie héréditaire appelée l’amyotrophie spinale, qui touche environ 1 naissance sur 10 000.

 

Elle est responsable de la mort de plusieurs enfants en bas âges, dont la détérioration continue des muscles conduits à l'arrête du fonctionnent des poumons. Dans 90% des cas, les patients doivent alors être placés sous respiration artificielle permanente dès l’âge de deux ans.

 

Le traitement cible un gène défectueux qui affaiblit tellement les muscles d'un enfant qu'il devient incapable de bouger et finalement incapable d'avaler ou de respirer.

 

Le traitement, appelé Zolgensma, coute 2,125 millions de dollars, payable sur cinq ans, à 425 000 dollars par an. Cependant, ce montant peut varier dépendamment du type de l'assurance maladie du patient.

 

"Zolgensma est une avancée historique pour le traitement de l’amyotrophie spinale et une thérapie génique unique", a déclaré le président de Novartis, Vas Narasimhan, dans un communiqué, ajoutant que la société travaillait avec le gouvernement et les assureurs pour améliorer la couverture du traitement et tenter de rendre plus accessible.

Université Mundiapolis : le ministre de la Justice explique la gouvernance de l’administration judiciaire

Ce lundi 18 janvier, Mohamed Ben Abdelkader, ministre de la Justice, a pris part à une table ronde organisée par l’Institut des Sciences politiques, juridiques et sociales de l’université Mundiapolis ...

Les ménages marocains pas très confiants

Le Haut-commissariat au Plan (HCP) vient de publier sa note d'information relative aux résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages au titre du 4e trimestre de 2020. Il en ressort que...

Covid-19 : comment identifier et contrer les nouvelles variantes ?

Abdelkrim Meziane Belfkih, chef de la division des maladies transmissibles du département d’épidémi...

Le roi Mohammed VI présente ses condoléances à la famille de Abdelilah Belghazi

Ce mardi 19 janvier, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de feu Abdelilah Belghazi, et à travers eux, à l’ensemble de ses proches, ses amis et ses adm...

Des Conseillers demandent la démission du gouvernement El Otmani

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est présenté ce mardi à la Chambre des conseillers po...

Agadir : arrestation d’un Français recherché par Interpol

Ce lundi 18 janvier, les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville d’Agadir ont interpelé un Français de 51 ans. Ce dernier est soupçonné d’avoir commis des agressions sexuel...