Aller au contenu principal

Les étudiants en médecine poursuivent leurs protestations le 30 mai

Par H.L.B, Publié le 27/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les étudiants en médecine vont poursuivre leurs protestations malgré l'appel lancé récemment par le ministre marocain de l'Éducation, Said Amzazi. Amzazi exhorte les étudiants à mettre fin aux grèves et à retourner en classe, soulignant que les dates des examens finaux ont été fixées et ne changeront pas.


 

La Commission nationale des étudiants en médecine a annoncé que les étudiants manifesteront le 30 mai prochain dans la rue. Ils commenceront leur marche du siège du ministère de la Santé vers le Parlement.

 

Le comité a également annoncé que certains étudiants en médecine boycotteront leur stage de 7e année dans les hôpitaux régionaux et provinciaux pendant deux semaines, à compter du 27 mai.

 

Le 20 mai, Amzazi a déclaré que le ministère de l'Éducation a pris les mesures nécessaires pour compenser le temps que les étudiants en médecine ont manqué pendant les protestations. Il a également précisé que le ministère avait fixé les dates des examens.

 

"Ceux qui vont passer les examens sont les bienvenus, et ceux qui les manqueront doivent assumer les conséquences de leurs actes", a déclaré Amzazi.

 

Les étudiants ont entamé une grève depuis près de deux mois pour protester contre diverses menaces, notamment la privatisation de l'enseignement et des services médicaux, la nécessité d'améliorer les conditions de formation des étudiants en médecine et le besoin d'équipement médical requis dans les centres de formation.

 

Au début de la semaine dernière, les futures blouses blanches ont rejeté le projet d'accord du gouvernement. La proposition du ministère de la Santé prévoyait une "réduction des dépenses et des frais de matériel pour les étudiants en médecine dentaire".

 

De plus, le projet proposait que "les facultés privées doivent se doter de leur propre espace de formation hospitalière".

 

L'entente vise également à "augmenter le nombre de postes attribués aux diplômés en médecine en pharmacie et en dentisterie".


  • Partagez

Impact de la Covid-19 : un demi-million d'enfants pauvres au Maroc

À l’occasion de la journée mondiale de l’enfance, l’Observatoire national des droits de l’Homme (ON...

Covid-19 : l’ANAM réagit à la surfacturation des cliniques privées

Suite à la vive polémique concernant la surfacturation des patients souffrant de la Covid-19 par ce...

Cellule terroriste démantelée lundi : le BCIJ dévoile des révélations terrifiantes

Dans son édition de ce jeudi 26 novembre, le journal arabophone Al-Ahdath rapporte les informations révélées par les investigations menées par les services du Bureau central d'investigations judiciair...

Le roi Mohammed VI se recueille sur la tombe de feu Hassan II

Ce mercredi 25 novembre, le roi Mohammed VI a commémoré le 22e anniversaire de la disparition de feu le roi Hassan II dans un cadre privé. Accompagné du prince Moulay Rachid, le Souverain s’est recuei...

Covid-19 : les tests antigéniques enfin disponibles

Les tests antigéniques sont désormais disponibles au Maroc. Ces tests de dépistage rapide de la Covid-19 sont utilisés par les services du ministère de la Santé dans plusieurs régions du Royaume....

Protection de l’enfant et de la femme : l’État subventionne 14 associations

Quatorze associations marocaines ont signé ce mardi à Rabat des conventions avec le ministère du Tr...