Aller au contenu principal

Intermezzo : Kechiche aurait exigé « une scène de sexe non simulée »

Après son film polèmique "La vie d’Adèle" sorti en 2013, Abdellatif Kechiche est de retour à Cannes. le cinéaste a choqué encore une fois le public avec son film "Mektoub my love : Intermezzo" jugé "pornographique" par certains.

Par Khansaa B., Publié le 27/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le nouveau film de 3h28 signé Abdellatif Kechiche, dont les trois quarts se déroulent en discothèque, a choqué les festivaliers de la Croisette.


Plusieurs spectateurs, scandalisés par le caractère très sexuel du projet, ont quitté la salle lors de la projection le 23 mai dernier du long-métrage à Cannes.

 

 

Une nouvelle fois, Abdellatif Kechiche se retrouve au coeur de la polémique avec son film jugé "pornographique" par certains. Selon un témoin du quotidien "Midi Libre", le réalisateur aurait exigé que ses acteurs ne simulent pas les scènes d’amour.

 

Le réalisateur de 58 ans aurait incité son casting à avoir de vrais ébats amoureux, ajoute le quotidien.

 

"Le réalisateur a fait rejouer pendant des heures et des heures les scènes de la discothèque épuisant tous les acteurs et le tournage se prolongeait très tard dans la nuit. Il voulait absolument arriver à avoir une scène de sexe non simulée, ce à quoi les acteurs n'étaient pas disposés", a déclaré une personne proche de la production.

 

"Mais à force d'insister, au fil des heures et alors que l'alcool était régulièrement consommé sur place, il a réussi à obtenir ce qu'il voulait".


  • Partagez

Casablanca : deux semaines de restrictions supplémentaires

C’est officiel, le gouvernement a annoncé dans un communiqué la prolongation des mesures de restrictions visant Casablanca de deux semaines supplémentaires à compter du lundi 21 septembre. Le nombre d...

Le Maroc passe commande pour les vaccins d'Astrazeneca

Le Maroc fait une nouvelle commande pour les vaccins contre le nouveau coronavirus. Un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-Covid 19 produits par la Société "R-Pharm", sous licence ...

Déception et colère sont les mots d’ordre de cette rentrée scolaire

La reprise des cours en présentiel a été reportée dans plusieurs écoles du Royaume en raison de l’e...

Lutte contre le coronavirus : Tanger, le modèle à suivre

La ville du Détroit a connu une large amélioration de sa situation épidémiologique durant ce mois d...

Étude sur l’immunité collective au Maroc : 0,7% de la population a des anticorps

Ce jeudi 17 septembre, le ministère de la Santé a publié les résultats préliminaires d’une étude de séroprévalence recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon cette investigation,...

La mort du petit Adnane vue par les hebdos

Le triste destin du petit Adnan Bouchouf, disparu le 7 septembre 2020 et retrouvé violé et enterré ...