Aller au contenu principal

Intermezzo : Kechiche aurait exigé « une scène de sexe non simulée »

Après son film polèmique "La vie d’Adèle" sorti en 2013, Abdellatif Kechiche est de retour à Cannes. le cinéaste a choqué encore une fois le public avec son film "Mektoub my love : Intermezzo" jugé "pornographique" par certains.

Par Khansaa Bahra, Publié le 27/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le nouveau film de 3h28 signé Abdellatif Kechiche, dont les trois quarts se déroulent en discothèque, a choqué les festivaliers de la Croisette.


Plusieurs spectateurs, scandalisés par le caractère très sexuel du projet, ont quitté la salle lors de la projection le 23 mai dernier du long-métrage à Cannes.

 

 

Une nouvelle fois, Abdellatif Kechiche se retrouve au coeur de la polémique avec son film jugé "pornographique" par certains. Selon un témoin du quotidien "Midi Libre", le réalisateur aurait exigé que ses acteurs ne simulent pas les scènes d’amour.

 

Le réalisateur de 58 ans aurait incité son casting à avoir de vrais ébats amoureux, ajoute le quotidien.

 

"Le réalisateur a fait rejouer pendant des heures et des heures les scènes de la discothèque épuisant tous les acteurs et le tournage se prolongeait très tard dans la nuit. Il voulait absolument arriver à avoir une scène de sexe non simulée, ce à quoi les acteurs n'étaient pas disposés", a déclaré une personne proche de la production.

 

"Mais à force d'insister, au fil des heures et alors que l'alcool était régulièrement consommé sur place, il a réussi à obtenir ce qu'il voulait".

Pourquoi le Maroc a-t-il durci les restrictions ?

Dans cet épisode de Le Scan, le podcast d'actualité de TelQuel, Said Moutawakil, membre du comité scientifique et technique contre la Covid-19, et Rachid Hallaouy discutent de la situation sanita...

Vaccination contre la Covid-19 : la campagne avance doucement mais surement

Au Maroc, la campagne de vaccination contre la Covid-19 ralentit, mais se poursuit. C’est principal...

CNSS-AMO : les médecins et architectes fixés sur leurs cotisations

Le projet de la généralisation de la protection sociale s’accélère. Ce mardi, lors du Conseil de go...

Un Plan gouvernemental pour mettre en œuvre le caractère officiel de l'amazighe

Ce mardi 20 avril à Rabat, la Commission interministérielle permanente du Maroc, chargée du suivi et de l’évaluation de «la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe», a approuvé un Pl...

Arrivée à Beyrouth du dernier lot des aides alimentaires royales

Ce mardi 20 avril, le Liban a reçu le dernier lot d’aide humanitaire en provenance du Maroc. Cette initiative royale intervient après que le gouvernement libanais a sollicité le soutien du Maroc pour ...

Covid-19 : pourquoi les autotests de dépistage tardent-ils à arriver au Maroc ?

Dans ce podcast santé signé Telquel, Walid Amri, vice-président de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens et président du Syndicat pharmacien du Grand Casablanca, accorde une inter...