Aller au contenu principal

Intermezzo : Kechiche aurait exigé « une scène de sexe non simulée »

Après son film polèmique "La vie d’Adèle" sorti en 2013, Abdellatif Kechiche est de retour à Cannes. le cinéaste a choqué encore une fois le public avec son film "Mektoub my love : Intermezzo" jugé "pornographique" par certains.

Par Khansaa Bahra, Publié le 27/05/2019 à 12:01, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le nouveau film de 3h28 signé Abdellatif Kechiche, dont les trois quarts se déroulent en discothèque, a choqué les festivaliers de la Croisette.


Plusieurs spectateurs, scandalisés par le caractère très sexuel du projet, ont quitté la salle lors de la projection le 23 mai dernier du long-métrage à Cannes.

 

 

Une nouvelle fois, Abdellatif Kechiche se retrouve au coeur de la polémique avec son film jugé "pornographique" par certains. Selon un témoin du quotidien "Midi Libre", le réalisateur aurait exigé que ses acteurs ne simulent pas les scènes d’amour.

 

Le réalisateur de 58 ans aurait incité son casting à avoir de vrais ébats amoureux, ajoute le quotidien.

 

"Le réalisateur a fait rejouer pendant des heures et des heures les scènes de la discothèque épuisant tous les acteurs et le tournage se prolongeait très tard dans la nuit. Il voulait absolument arriver à avoir une scène de sexe non simulée, ce à quoi les acteurs n'étaient pas disposés", a déclaré une personne proche de la production.

 

"Mais à force d'insister, au fil des heures et alors que l'alcool était régulièrement consommé sur place, il a réussi à obtenir ce qu'il voulait".

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...

Le ministère de la Santé appelle les citoyens au respect des mesures de précaution

Le ministère de la Santé a appelé, samedi, les citoyennes et les citoyens au respect strict des mesures de précaution et préventives anti-Covid-19. À l’approche des vacances d’été et de la fin de l...

Officiel: pas de pèlerinage pour les Marocains cette année

C'est officiel, les Marocains sont privés de pèlerinage cette année. En effet, le pèlerinage de cette année sera limité aux Saoudiens et aux résidents du même pays. L'Arabie saoudite va autoriser 60.0...

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...