Aller au contenu principal

Vers une révision du système de notation des fonctionnaires

Par Arnaud B., Publié le 10/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le ministère de la réforme de l'administration et de la fonction pense qu’il est nécessaire de revoir le système de notation comme mode d’évaluation des fonctionnaires suivant une étude réalisée sur ce système.

Les fonctionnaires s’opposent souvent à la note accordée par leurs chefs, ce qui pousse ces derniers à leur accorder des notes avoisinant 20/20. Les notes obtenues sont par conséquent très élevées (la moyenne est de 18,58 sur 20) et en total déphasage avec la réalité de la fonction publique au Maroc, ce système de notation est donc remis en question dans le cadre de la "vision stratégique pour un nouveau modèle de la fonction publique".


  • Partagez

Ouverture des frontières : les précisions de Bourita et la mobilisation de la RAM

Après l’annonce de la réouverture des frontières maritimes et aériennes du Maroc à partir du 15 jui...

Elections 2021 : Laftit demande aux partis politiques de soumettre leurs propositions

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a rencontré ce mercredi les secrétaires généraux et ...

La transformation de la CCG au menu du Conseil de gouvernement

Ce jeudi 9 juillet, le projet de loi N° 36.20 relatif à la transformation de la Caisse centrale de garantie (CCG) sera examiné en Conseil de gouvernement. Cette institution, qui a été au centre de tou...

Arancha González : l’Espagne respecte la décision de fermeture des frontières marocaines

Ce mercredi 8 juillet, lors d’une rencontre-débat organisée par l’agence de presse ibérique Europapress, Arancha González Laya, ministre espagnole des Affaires étrangères, a déclaré avoir eu des ...

Ce qu'il faut retenir du Conseil des ministres du lundi 6 juillet

Accompagné du prince héritier Moulay El Hassan, Sa Majesté le roi Mohammed VI a présidé ce lundi 6 ...

Le bras de fer Maroc-Amnesty International se poursuit

Faisant l’objet de plusieurs rapports et articles hostiles de l’Organisation non gouvernementale (O...