Aller au contenu principal

Soutien aux artistes : grosse polémique autour des bénéficiaires

Comme chaque année, le ministère de la Culture attribue une subvention aux artistes afin de les accompagner dans la promotion de leurs projets culturels, artistiques et autres. Cette année, ce sont 14 millions de dirhams qui ont été distribués à différents acteurs du microcosme artistique. La liste des bénéficiaires de ce soutien rendue publique cette semaine a été très critiquée par les internautes, mais aussi par certains artistes de renommée. Une liste qui comprend des profils carrément inconnus sur la scène artistique. Détails.

Par Mohamed L., Publié le 01/10/2020, mis à jour le 01/10/2020
Teaser Media
Ferdaous Othman

Les subventions artistiques ont longtemps fait l’objet de critiques. Cette année-là, la polémique a pris une autre dimension en raison du contexte lié à la pandémie du coronavirus et de la somme octroyée (14 millions de dirhams). Ce mercredi 30 septembre, un sit-in a été organisé devant le siège du ministère de la Culture à Rabat par une dizaine d’artistes, pour protester justement contre «l’injustice» de la distribution de cette aide financière, rapporte le site Hespress.


Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer les bénéficiaires de ce soutien étatique. Parmi elles, la chanteuse Latifa Raafat. Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, cette dernière a critiqué le mécanisme d’octroi des subventions, précisant que des centaines de milliers de dirhams ont été versés à des personnes qui n’ont aucun rapport avec l’art.


L'icone de la chanson marocaine a également pointé du doigt certains membres de la commission chargée de trancher dans les subventions, qui selon elle, sont «inaptes pour juger le travail d'artistes ayant plus de 35 ans de carrière».


 

459 projets retenus sur 1096 dossiers examinés


Sur les 1096 projets qui ont été examinés par les commissions chargées de l’étude des dossiers de demande de soutien, 459 ont été retenus. Les projets concernent 173 tournées théâtrales (19630000 DH), 140 projets pour l’acquisition d’œuvres d’arts plastiques et visuels et le soutien des expositions d’arts plastiques organisées par les galeries d’art spécialisées (3148500 DH) et 146 projets de musique, de chansons, d’arts de la scène et chorégraphiques (14 MDH).


Le quotidien les Inspirations éco souligne dans son éditorial du jeudi 1er octobre 2020 qu’à «chaque fois qu’il a été question de subventions, d’aides ou encore de marchés, l’on se retrouve systématiquement face à un peloton de fidèles clients dont les noms reviennent à tous les coups». Le journal estime qu’«avec le temps et la pratique, ces chanceux du système maîtrisent les rouages et raflent systématiquement la mise, amenuisant les chances de valorisation d’autres talents».


 

Othman El Ferdaous réagit 


Othman El Ferdaous, ministre de la Culture a tenu ce jeudi à réagir face à cette polémique. Dans une publication Facebook, El Ferdaous a souligné qu'«un intérêt particulier a été accordé en premier lieu aux projets auxquels participent un nombre important de détenteurs de cartes d’artistes qui ne sont pas fonctionnaires».


Le ministre a précisé qu'une moyenne d'une dizaine de bénéficiaires pour chaque projet musical ou théâtral devrait être respectée, dont au moins 70% d'entre eux doivent être détenteurs de la carte d'artiste (ou candidats à son obtention) pour être éligibles». Le ministre a également souligné que la priorité a été accordée aux projets n’ayant pas bénéficié de soutien durant l'année précédente, affirmant que «plus de 80% des 459 porteurs de projets retenus en 2020 n'ont pas bénéficié du soutien en 2019».


 

Un chanteur renonce à sa subvention


Suite à la polémique, le chanteur Nouamane Lahlou a décidé de renoncer aux 160000 dirhams qui lui ont été attribués par le ministère de la Culture. D’après le Siteinfo, l’artiste a demandé au ministère de verser sa subvention au fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus. L’artiste aurait également décidé de suspendre temporairement la production de ses œuvres artistiques.


Pour sa part, Abdelaziz Stati, a publié un post sur son profil Facebook dans lequel il sensibilise quant à la situation chaotique que vivent actuellement certains artistes. Le chanteur populaire a demandé «l’annulation de ce soutien qui bénéficie chaque année au même groupe de personnes». Il appelle à ce que ce montant soit consacré à la construction d’hôpitaux et d’écoles et au soutien des classes vulnérables.


  • Partagez

Coronavirus : Casablanca durcit les restrictions

Ce vendredi 23 octobre, la préfecture de Casablanca a diffusé un communiqué annonçant de nouvelles restrictions instaurées afin de faire face à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus dan...

Covid-19 : la pandémie ravage le Maroc et son système de santé

Le Maroc dépasse la barre des 4.000 nouvelles contaminations au coronavirus ce jeudi 22 octobre. Ca...

Tariq Ramadan accusé de viol par une cinquième femme

Tariq Ramadan fait face à une nouvelle accusation de viol. Ce jeudi 22 octobre, l’éminent érudit islamique, déjà poursuivi pour viols sur quatre femmes, a été mis en examen pour le même crime sur une ...

Un timbre-poste spécial pour le Complexe Noor Ouarzazate

Le Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat, un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire Noor Ouarzazate, à l'occasion de la Jour...

Brésil : le vaccin testé au Maroc sera utilisé dès janvier 2021

Alors que la course effrénée au vaccin contre le coronavirus se poursuit, le Brésil prévoit de commencer la campagne nationale de vaccination de sa population contre la Covid-19 en janvier 2021. C’est...

Électricité : l’ANRE prend ses fonctions

Le Conseil de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) a tenu sa première réunion...