Aller au contenu principal

Elections 2021 : un budget et des divisions

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’Administration Mohamed Benchaaboun a annoncé le montant du budget qui sera réservé à l’organisation des prochaines élections (législatives, communales et régionales) de l’année 2021. Une enveloppe budgétaire de 1,5 milliard de dirhams sera prévue dans le projet de loi de Finances (PLF 2021) qui sera bientôt soumis au Parlement. Cette coquette somme inclut le financement des campagnes électorales, l’aménagement des bureaux de vote et la mobilisation des ressources humaines. Détails.

Par Mohamed L., Publié le 30/09/2020, mis à jour le 30/09/2020
Teaser Media
PAM

1,5 milliard de dirhams. C’est le montant qui sera injecté par le ministère de l’Intérieur pour le bon déroulement des prochaines élections de 2021. Cette somme inclut le financement des campagnes électorales, l’aménagement des bureaux de vote, la mobilisation des ressources humaines…etc.


D’ici là, des changements pourraient être effectués pour ces échéances de 2021. Le jour des élections pourrait être changé. D’habitude, les élections sont organisées un vendredi, plusieurs partis ont demandé un changement du jour (probablement samedi) afin de permettre à un plus grand nombre d’électeurs de se rendre aux urnes.  


L’organisation des trois élections (législatives, communales, régionales) au cours de la même journée est également envisageable. Dans ce cas, seules les élections de la Chambre des conseillers devront attendre puisqu’il s’agit d’un scrutin à suffrage indirect avec la participation de grands électeurs (élus locaux et ceux des Chambres professionnelles), rapporte le journal Aujourd’hui le Maroc dans son édition du mercredi 30 septembre 2020. Concernant la date précise des élections, elle n’a pas encore été divulguée officiellement mais selon quelques sources médiatiques elle devrait être fixée entre juin et septembre 2021. Ces détails devraient faire un consensus entre le ministère de l’intérieur et les partis politiques, rappelle Aujourd’hui le Maroc.


 

Division au PAM sur la question du quotient électoral


Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM) ne se serait pas mis d’accord avec les membres de son parti sur la question du quotient électoral, révèle le site Article19. Si Ouahbi demande à ce que ce quotient soit calculé sur la base du nombre d’inscrits, et non celui des votants, des membres du bureau s’y opposent. Parmi ces derniers, Mohamed Hammouti, président de l’instance du parti chargé des élections, et Samir Koudar, coordinateur en charge des questions organisationnelles. D’après la même source, Hammouti et Koudar estiment que la décision de Ouahbi se traduira par «des résultats désastreux» pour le parti du Tracteur, lors des prochaines élections.


Fatima Zahra Mansouri, présidente du Conseil national du PAM a demandé le report du débat sur cette question et sonder l’opinion générale du parti. Elle a également demandé d’élargir la discussion en incluant notamment les secrétaires régionaux.


 


  • Partagez

Aziz Rabbah s’entretient avec son homologue britannique

Ce mercredi 21 octobre, Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, et Sir Hon Lord Goldsmith of Richmond Park, ministre d’État britannique de l’Environnement, se sont entretenus virtuellement. Lors de cet éc...

Trois étapes pour la simplification des procédures administratives

Tenu ce jeudi 22 octobre à Rabat, le Conseil de gouvernement a suivi un exposé sur la mise en application de la loi n° 55.19 relative à la simplification des procédures et formalités administratives. ...

Nasser Bourita s’entretient avec son homologue chinois

Ce jeudi 22 octobre, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, a eu un entretien téléphonique avec son homologue chinois, Wang Yi. Lors de cet échange, les deux chefs de diplomateie ont s...

Sahara : l’ONU exige que le Polisario quitte Guerguerat

Après avoir adressé plusieurs avertissements au Front Polisario, Antonio Guterres, Secrétaire génér...

Les relations Maroc-USA plus étroites que jamais

Dans le cadre d’une tournée diplomatique qui a commencé au Liban et qui prendra fin au Royaume-Uni,...

Bolsonaro : le Maroc est un partenaire stratégique pour le Brésil

Le Maroc est l'un des principaux partenaires arabes du Brésil. Preuve en est la déclaration faite par le président brésilien Jair Bolsonaro ce lundi lors du Forum économique Brésil-Pays arabes organis...