Aller au contenu principal

Les Marocains consomment beaucoup de porno pendant le ramadan

Par Nora Jaafar, Publié le 24/05/2019 à 16:07, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le quotidien espagnol "El Espanol" rapporte que le site pornographique Xhamster a publié des statistiques sur les visiteurs de ces deux derniers mois. Les données révèlent un trafic en provenance de pays musulmans, indiquant que les Marocains et les Iraniens sont les visiteurs les plus fréquents du site pornographique.

 

Durant les premiers jours du ramadan, la consommation de porno a baissé de façon notable dans la plupart de pays. Mais, dans des pays comme le Maroc et l'Iran, la consommation est progressivement revenue à des niveaux de consommation moyens vers la fin du mois, avec une baisse de seulement 11,8% et 14,3% respectivement des visites sur le site pornographique.

 

La liste des statistiques comprend 21 pays à majorité musulmane, le Sultanat d'Oman se classant troisième en termes de visites de sites pornographiques, avec une baisse de 27,08%, suivi des Émirats arabes unis (27,8%), du Liban (34,5%), de la Malaisie (35,5%), du Qatar (38,7%), de l'Irak (39,1%), de la Turquie (40,7%) et de l'Indonésie (44,9%).

 

Le site Web a connu une baisse significative du trafic en provenance de Syrie avec 47,2% apparaissant près du bas de la liste en 11e position depuis la fin, devant le Koweït (48,1%), l'Arabie Saoudite (53,2%), la Jordanie (57,7%), la Palestine (61,2%), la Tunisie (61,9%) et l'Afghanistan (66,6%).

 

La baisse du taux de consommation de pornographie dans les pays du Golfe pourrait être attribuée aux lois qui interdisent les visites de ces sites. Pour y accéder, les gens utilisent un VPN pour changer leur adresse IP vers un autre pays où les sites pornographiques ne sont pas soumis à des restrictions.

 

Les pays où le trafic de pornographie a chuté à plus de 70% étaient la Libye avec 74,1%, l'Égypte avec 74,2% et enfin le Yémen avec 74,6%.

 

Curieusement, puisqu'ils n'ont pas une culture aussi conservatrice que l'Arabie Saoudite ou l'Iran, nos voisins algériens sont les premiers à s'abstenir de regarder du porno pendant le mois saint du ramadan avec une baisse importante de 76,1%.

Selon le PDG du site Alex Hawkins, le trafic a connu une baisse très forte dans les premiers jours du ramadan, "mais tout a changé ces derniers jours, et le porno est revenu plus fort que jamais".

 

"Après la première semaine du ramadan, les tendances ont de nouveau changé. Quelques jours après le début du mois en Tunisie, les 50% du trafic perdu au cours de cette période ont été vite récupérés. Aux Émirats arabes unis, ce chiffre a atteint 70 %. Et en Iran, la situation est revenue à la normale", a déclaré Hawkins à "El Espanol".

 

En se basant sur ces statistiques, le site web a fait des commentaires moqueurs sur les Iraniens et les Marocains, disant que leurs "piliers de l'Islam semblent un peu boiteux".

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis adopté

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis a été adopté en deuxième lecture par la Chambre des ...

Être une femme, ça coûte cher

C’est une triste réalité qu’on ne peut pas contester : les femmes sont moins bien payées que les hommes. «Ce qui coûte le plus cher, c’est l’argent qui n’est pas gagné, c’est-à-dire tout le travail no...

Comment se rendre au Portugal depuis le Maroc ?

Contrairement aux autres pays européens, le Portugal veut accueillir un nombre limité de vacanciers. En effet, seuls les voyageurs en provenance des pays de l’Union européenne (UE), de pays de l’espac...

RAM : le point sur le remboursement, changement et disponibilité des billets

À l'approche de la saison estivale, Royal Air Maroc (RAM) a mis en place un dispositif «exceptionnel» afin de faciliter le déplacement des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Dans un communiqué, la...

C’est parti pour l’opération Marhaba 2021

L’opération Marhaba 2021 démarre ce mardi 15 juin 2021. Afin d’inciter les Marocains résidant à l’é...

La vaccination ne protège pas à 100% de la Covid-19

Bien qu’ayant reçu les deux doses du vaccin contre la Covid-19, certaines personnes dans la région de Casablanca-Settat ont contracté le virus. Ces nouveaux cas, qui ont été admis au centre hospitalie...