Aller au contenu principal

Covid-19 : le vaccin anti-grippe fortement conseillé

En France comme au Maroc, plusieurs médecins appellent à une vaccination massive contre la grippe saisonnière. L’objectif étant d’éviter les encombrements dans les hôpitaux et les cliniques, et de différencier les porteurs du coronavirus des porteurs de la grippe. Selon les médecins, trois catégories de population sont à prioriser pour les vaccins. Il s’agit des femmes enceintes, des professionnels de la santé et des personnes souffrant de maladies chroniques.

Par Mohamed L., Publié le 24/09/2020, mis à jour le 24/09/2020
Teaser Media
Vaccin

À défaut d’avoir trouvé un vaccin contre la pandémie de la Covid-19, il est conseillé de se faire vacciner contre la grippe. Tel est le constat de plusieurs médecins nationaux et internationaux. En France, se faire vacciner contre la grippe est considéré comme un acte citoyen, rapporte Francetvinfo.


L’Académie nationale de médecine en France a recommandé la semaine dernière de «rendre obligatoire la vaccination contre la grippe pour l’ensemble du personnel soignant exerçant dans le secteur public ou libéral, dans les établissements de santé et dans les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), ainsi que pour les auxiliaires de vie pour personnes âgées». Elle a souligné au passage avoir déjà émis cette recommandation en janvier et en mai derniers.


Des institutions ou collectifs estiment que cette vaccination contre la grippe allégerait la pression sur les médecins et les hôpitaux qui avaient été submergés, au printemps 2020, par l’épidémie du coronavirus.


 

Même son de cloche au Maroc


Le 22 septembre dernier, Becom Editions, première maison d’édition médicale et scientifique marocaine, spécialisée dans l’édition et la publication de revues et d’ouvrages médicaux, a organisé un webinaire sur la stratégie de diagnostic différentiel du Covid-19 à l’approche de la saison hivernale.


Un débat a été lancé sur l’importance du vaccin contre la grippe pendant cette période particulière. Mohamed El Youbi, directeur de la direction de l’épidémiologie au ministère de la Santé, a pris part à ce webinaire. Il a déclaré que les recommandations de vaccins contre la grippe ne datent pas d’aujourd’hui et a défini trois catégories de population à prioriser : les femmes enceintes, les professionnels de santé et les personnes souffrant de maladies chroniques, notamment une insuffisance rénale sous hémodialyse, rapporte Médias24.


«Les co-infections existent et la grippe elle-même a un potentiel de gravité. Il ne faut donc pas l’oublier, comme il ne faut pas non plus oublier les autres pathologies», souligne El Youbi.


La question de la vaccination du personnel est également posée. Pour Tayeb Hamdi, vice-président de la Fédération nationale de la santé (FNS). «Il faut absolument que les professionnels de santé se fassent vacciner contre la grippe. C’est une obligation d’abord morale et éthique, avant d’être légale».


Sanofi avait annoncé début septembre qu’elle mettra sur le marché marocain, un vaccin antigrippal quadrivalent pour les femmes enceintes, les enfants de 6 mois à 5 ans, les personnes âgées (≥ 65 ans) et les personnes souffrant d’infections chroniques (maladies cardiovasculaires, diabète, hypertension artérielle). Selon le laboratoire pharmaceutique, ce vaccin permettra la «réduction des cas de grippe, des décès et des hospitalisations» et sera mis en vente au prix de 125,30 dirhams.


  • Partagez

Coronavirus : Casablanca durcit les restrictions

Ce vendredi 23 octobre, la préfecture de Casablanca a diffusé un communiqué annonçant de nouvelles restrictions instaurées afin de faire face à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus dan...

Covid-19 : la pandémie ravage le Maroc et son système de santé

Le Maroc dépasse la barre des 4.000 nouvelles contaminations au coronavirus ce jeudi 22 octobre. Ca...

Tariq Ramadan accusé de viol par une cinquième femme

Tariq Ramadan fait face à une nouvelle accusation de viol. Ce jeudi 22 octobre, l’éminent érudit islamique, déjà poursuivi pour viols sur quatre femmes, a été mis en examen pour le même crime sur une ...

Un timbre-poste spécial pour le Complexe Noor Ouarzazate

Le Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat, un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire Noor Ouarzazate, à l'occasion de la Jour...

Brésil : le vaccin testé au Maroc sera utilisé dès janvier 2021

Alors que la course effrénée au vaccin contre le coronavirus se poursuit, le Brésil prévoit de commencer la campagne nationale de vaccination de sa population contre la Covid-19 en janvier 2021. C’est...

Électricité : l’ANRE prend ses fonctions

Le Conseil de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) a tenu sa première réunion...