Aller au contenu principal

"Monsieur coronavirus" est de retour

Disparu des écrans depuis fin mai 2020, Dr Mohamed El Youbi, directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies, est de retour. Sa disparition avait suscité plusieurs rumeurs, notamment celle de sa démission en raison de conflits au sein du ministère de la Santé. Aujourd’hui, El Youbi a fait le point sur la situation épidémiologique au Royaume, ainsi que sur les défis que le système de santé national doit relever.

Par H.L.B, Publié le 24/09/2020, mis à jour le 24/09/2020
Teaser Media
"Monsieur coronavirus" est de retour

Pendant les premiers mois de l’apparition du nouveau coronavirus au Maroc, Dr Mohamed El Youbi, directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au sein du ministère de la Santé, était le visage de la lutte contre la propagation du virus et était la personne chargée de présenter le bilan épidémique quotidien. Sa disparition des écrans marocains, fin mai 2020, avait suscité plusieurs rumeurs, dont celle sur sa démission en raison de conflits au sein du ministère de la Santé. Certains avaient annoncé qu’il était en froid avec Khalid Aït Taleb, ministre de tutelle, tandis que d’autres suggéraient qu’il s’était retrouvé en plein milieu d’une bataille entre clans partisans pour de hauts postes de responsabilité, avait rapporté Assabah et Les Inspirations Éco début juin dernier.


Cependant, El Youbi avait fini par assurer à Hespress Fr, le 2 juin 2020, qu’il était toujours en poste et qu’il continuait à remplir son rôle crucial dans la lutte contre l’épidémie de la Covid-19. Il avait également précisé que c’était le ministre qui l’avait écarté de la présentation du bilan quotidien et en avait chargé une autre personne. «L’essentiel, c’est que l’information soit livrée aux Marocains, peu importe la personne, qui s’en chargera», avait-il souligné.


 

Le retour d’El Youbi


Près de quatre mois plus tard, le directeur de l’épidémiologie a fait son come-back, le 22 septembre 2020, lors d’un webinaire, organisé par Becom Editions, 1re maison d’édition médicale et scientifique marocaine, spécialisée dans l’édition et la publication de revues et ouvrages médicaux. D’après Médias24, Mohamed El Youbi a présenté à cette occasion un exposé sur la situation épidémiologique ainsi que les perspectives de surveillance et de riposte au Maroc. Il a ainsi avancé plusieurs chiffres liés à l’évolution de la Covid-19 dans le pays. Il a expliqué que 75% des cas (3 cas sur 4) cumulés depuis le 2 mars dernier sont asymptomatiques, alors que 14,1% sont bénins, 9,6% sont modérés, 1% sont sévères et 0,4% sont critiques.


Il a également souligné que le taux de positivité, lié aux tests effectués sur les personnes infectées, est en hausse constante. Cette augmentation, poursuit-il, traduit «une grande circulation du virus» et a atteint 9,47% le 21 septembre (9,47 tests positifs sur 100). En livrant ces chiffres, l’expert s’est dit très préoccupé par la saturation et le débordement imminent du système de santé. «Nous frôlons le débordement de capacité, aussi bien des laboratoires de tests, que des prises en charge en milieu hospitalier, ou encore les capacités en termes d’actions de santé publique pour effectuer les investigations, assurer le suivi des contacts en isolement et les personnes traitées à domicile», a-t-il martelé.


Enfin, Mohamed El Youbi a prévenu que la situation épidémiologique du Maroc risque de s’aggraver davantage «lorsqu’il y aura co-circulation du virus SARS-CoV-2 et du virus grippal». "Monsieur coronavirus" a ainsi appelé les citoyens à faire preuve de plus de responsabilité dans les jours à venir et de respecter les mesures préventives en vigueur afin d’éviter tout risque de contamination.


  • Partagez

Coronavirus : Casablanca durcit les restrictions

Ce vendredi 23 octobre, la préfecture de Casablanca a diffusé un communiqué annonçant de nouvelles restrictions instaurées afin de faire face à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus dan...

Covid-19 : la pandémie ravage le Maroc et son système de santé

Le Maroc dépasse la barre des 4.000 nouvelles contaminations au coronavirus ce jeudi 22 octobre. Ca...

Tariq Ramadan accusé de viol par une cinquième femme

Tariq Ramadan fait face à une nouvelle accusation de viol. Ce jeudi 22 octobre, l’éminent érudit islamique, déjà poursuivi pour viols sur quatre femmes, a été mis en examen pour le même crime sur une ...

Un timbre-poste spécial pour le Complexe Noor Ouarzazate

Le Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat, un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire Noor Ouarzazate, à l'occasion de la Jour...

Brésil : le vaccin testé au Maroc sera utilisé dès janvier 2021

Alors que la course effrénée au vaccin contre le coronavirus se poursuit, le Brésil prévoit de commencer la campagne nationale de vaccination de sa population contre la Covid-19 en janvier 2021. C’est...

Électricité : l’ANRE prend ses fonctions

Le Conseil de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) a tenu sa première réunion...