Aller au contenu principal

Bank Al-Maghrib prévoit une récession plus rude

Le Conseil de la Banque centrale a décidé de maintenir le taux directeur inchangé à 1,5%. L’analyse des administrateurs de Bank Al-Maghrib sur l’évolution de la situation économique n’est pas rassurante. Elle aboutit à une prévision de baisse du PIB plus importante qu’en juin, BAM tablant désormais sur une contraction de 6,3%. Depuis quelques semaines, les critiques fusent d’un peu partout sur la gestion de la crise depuis la sortie du confinement.

Par J.R.Y, Publié le 22/09/2020 à 16:17, mis à jour le 23/09/2020 à 07:45
Teaser Media
jouahri BAM

Le consensus marché concernant le taux directeur était le bon. À l’issue de la réunion de septembre, le Conseil de la Banque centrale a décidé de maintenir le taux directeur inchangé à 1,5%.

 

La conjoncture se détériore

Cependant, l’analyse des administrateurs sur l’évolution de la situation économique n’est pas rassurante. Comme le Centre marocain de conjoncture, Bank Al-Maghrib prévoit une récession plus forte qu’anticipée. La Banque centrale table désormais sur une baisse de 6,3% du PIB. Cela interpelle sur la gestion de la crise et la relance depuis la sortie du confinement.

Depuis quelques semaines, les critiques fusent d’un peu partout sur la gestion de la crise. Subtilement, la CGEM l’a relevé lors de sa rentrée économique. Une récession plus forte en 2020 atténuera le rebond prévu en 2021. Bank Al-Maghrib n’attend plus qu’un sursaut de 4,7% du PIB l’année prochaine. «L’économie nationale devrait connaître, selon le scénario de base retenu, une contraction de 6,3% avec des reculs de 5,3% de la valeur ajoutée agricole et de 6,3% de celle des secteurs non agricoles. En 2021, le PIB rebondirait de 4,7% porté par une hausse de 12,6% de la valeur ajoutée agricole, sous l’hypothèse d’une récolte céréalière de 75 millions de quintaux, et par une amélioration de 3,7% de celle non agricole. Ces perspectives qui restent entourées d’un niveau exceptionnellement élevé d’incertitudes liées notamment à l’évolution de la pandémie, à l’ampleur de ses retombées ainsi qu’au rythme de la reprise, vont devoir être régulièrement actualisées», prévient l’institution.

 

Les finances publiques moins impactées que prévu

Sur le plan des comptes extérieurs, le choc serait au final moins violent que prévu. Le déficit du compte courant s’établirait à 6% du PIB contre 10,3% anticipé en juin. «Tenant compte de la mobilisation exceptionnelle des financements extérieurs, l’encours des avoirs officiels de réserve avoisinerait 294,7 milliards de dirhams à fin 2020 et 289 milliards à fin 2021, soit une couverture autour de 6 mois et 20 jours d’importations de biens et services», estime Bank Al-Maghrib.

Concernant les finances publiques, le déficit budgétaire, hors privatisation, devrait s’aggraver de 4,1% du PIB en 2019 à 7,9% cette année, avant de s’atténuer à 5,1% en 2021. Outre les ressources internes, le financement des besoins du Trésor est assuré par une mobilisation exceptionnelle des financements extérieurs. La dette du Trésor augmenterait ainsi de 65% du PIB en 2019 à 76,1% en 2020 et se situerait à 75,9% en 2021.

TGR : les recettes douanières grimpent de 23,8% en 2021

Selon la Trésorerie générale du royaume (TGR), les recettes douanières nettes ont atteint plus de 70,89 milliards de DH (MMDH) au titre de l’année 2021, en hausse de 23,8% par rapport à leur niveau à ...

Dispositions fiscales : la DGI publie sa circulaire relative à la loi de Finances 2022

La Direction générale des impôts (DGI) a publié une circulaire relative aux dispositions fiscales introduites par la loi de Finances (LF) au titre de l’exercice 2022. Cette circulaire a pour objet ...

Annulation de vols à destination du Maroc : "Aucun avis n’a été reçu" (ministre)

Les autorités de l’aviation civile au Maroc n’ont reçu aucun avis sur l’intention de certaines compagnies aériennes internationales "low-cost" d’annuler leurs vols à destination du Royaume, a affirmé ...

Présentation d’un guide de conformité concurrentielle pour les entreprises marocaines

Le Conseil de la concurrence a présenté, mardi à Casablanca lors d’une rencontre avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), un guide relatif à la mise en place de programmes de co...

AMMC : Veolia Environnement SA a déposé un OPA obligatoire sur les actions Lydec

La société Veolia Environnement SA (VE.SA) a déposé auprès de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) un projet d’offre publique d’achat (OPA) obligatoire sur les actions Lydec. Cette nouve...

Nouvelle usine de câblage automobile d'Oujda : 3.500 emplois seront créés

L’usine de câblage automobile d’Oujda, relevant du groupe équipementier Aptiv, permettra la création de 3.500 postes d’emploi directs pour les jeunes de la région, indique un communiqué du Conseil de ...