Aller au contenu principal

Covid-19 : le nouveau protocole sanitaire du ministère de l'Education nationale

Suite à l’enregistrement de plusieurs cas de contaminations au nouveau coronavirus dans certains établissements scolaires, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a décidé de réagir. Il a ainsi établi un protocole sanitaire très strict, dont il a détaillé les mesures dans une circulaire datée du 15 septembre 2020. À ce jour, la propagation du virus dans les écoles a conduit à la fermeture de plus de 2000 établissements privés et publics au Maroc.

Par H.L.B, Publié le 16/09/2020, mis à jour le 16/09/2020
Teaser Media
Covid-19 : le nouveau protocole sanitaire du MEN

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, réagit après l’apparition de cas de contaminations à la Covid-19 dans les écoles. Dans une circulaire datée du 15 septembre 2020, la tutelle s’est adressée aux directeurs des Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF), aux directeurs provinciaux et aux directeurs des établissements d’enseignement public et privé. Le document insiste sur «le respect strict de la procédure de gestion des cas d’infection au coronavirus en milieu scolaire dans les établissements d’enseignement public et privé et les missions étrangères, mise en place en coordination avec les autorités compétentes», rapporte Les Inspirations Éco ce mercredi 16 septembre. 

 

Les dispositions sanitaires prévues par la circulaire

La circulaire du ministère de l’Éducation nationale énumère une série de mesures qui doivent être adoptées en cas de confirmation d’un cas de contamination parmi les élèves, le corps professoral ou le personnel administratif. Ainsi en cas de contamination des élèves (contamination dans une classe, dans un internat et dans le transport scolaire), l’établissement doit fermer ses portes pendant quatorze jours, si aucune relation épidémiologique n’existe entre le premier cas et le deuxième cas détecté dans une seule et même classe, explique L’Opinion. «S’il s’agit d’un simple cas contact, seule la classe concernée est fermée», et ses élèves, ainsi que toutes les personnes avec qui ils sont entrés en contact, subiront un test de dépistage.

S’agissant du recensement d’infections dans les internats, l’apparition d’un deuxième cas avéré conduira à la fermeture du site touché par le virus et l’ensemble des résidents seront placés en quatorzaine et soumis à des tests PCR. Pour ce qui est du transport scolaire, «le premier cas entraîne la mise en quatorzaine de tous ses usagers, considérés comme des cas contacts», qui devront également tous être testés, souligne le journal.

Toujours selon la même circulaire, ce nouveau protocole sera mis en place dans toute école où un cas positif a été identifié. Les responsables de cette dernière doivent alerter en urgence la direction provinciale relevant du ministère de l’Éducation nationale, les autorités locales et sanitaires ainsi que le ministère de l’Emploi (pour les établissements privés).

circulaire 1circulaire écirculaire 3

 

Plus de 2000 écoles fermées en raison de la Covid-19

En raison de la menace du nouveau coronavirus, 2250 établissements scolaires sont actuellement fermés au Maroc, rapporte H24Info, qui cite des chiffres obtenus auprès du ministère de l’Éducation. Sur les 7 millions d’élèves qui devaient reprendre les cours en ce mois de septembre, 950.000 ont été forcés d’adopter l’enseignement à distance. Parmi ces écoles : le lycée français Lyautey à Casablanca, qui a annulé sa rentrée en présentiel suite aux restrictions imposées dans la capitale économique ; le lycée Descartes et le Groupe scolaire Jaques Chirac à Rabat ainsi que l’établissement "Elaraki" à Marrakech, fermés après la confirmation de la contamination de certains membres de leurs équipes pédagogiques.

Cependant, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, estime que «les écoles ne devraient être fermées qu’en dernier recours» dans les zones de très forte transmission du coronavirus, rapporte 20minutes. Ce dernier assure que «les personnes de moins de 20 ans représentent moins de 10 % des cas et moins de 0,2 % des décès» liés à la pandémie de la Covid-19. De plus, pour Human Rights Watch, la fermeture des écoles favorise le décrochage des élèves issus des milieux défavorisés. L’organisation dénonce enfin dans une récente étude que l’enseignement à distance a exacerbé les «inégalités préexistantes».

Vacciner 33 millions de Marocains d'ici fin mai, est-ce possible ?

Alors que la vaccination de masse anti-Covid-19 a déjà commencé dans plusieurs pays, la campagne ma...

Covid-19 : Interpol met en garde contre le risque de vol des vaccins

Interpol vient de lancer une alerte mondiale adressée à ses 194 pays membres, dont le Maroc, afin de les prévenir du risque d’éventuelles attaques de réseaux criminels visant le pillage et le vol de v...

Vaccination contre la Covid-19 : les étapes à suivre

Le Maroc lance cette semaine sa campagne de vaccination. À cet effet, le portail “Liqahcorona.ma” a...

Mariage des mineures : l’accélération de l’amendement de la loi s’impose

Dans son édition de ce lundi 25 janvier, le quotidien arabophone Bayane Al-Youm rapporte que les députés aspirent à amender le Code de la famille, dont certaines dispositions sont jugées discriminatoi...

Casablanca : date de déploiement des nouveaux bus

Dimanche 24 janvier, citant Saïd Rafik, le président de l’Établissement de coopération intercommunale (ECI) Al Baida, la MAP a annoncé que la société Alsa, opérateur de transport par autobus dans le G...

La campagne de vaccination démarre la semaine prochaine

Le ministère de la Santé a annoncé le démarrage officiel de la campagne de vaccination anti-Covid-19 la semaine prochaine. Dans un communiqué, le ministère précise que le Maroc a réceptionné aujourd'h...