Aller au contenu principal

En Chine, une sonnerie de téléphone spéciale pour les surendettés

En Chine, certaines compagnies de téléphone attribuent des sonneries spéciales aux personnes endettées, ce qui avertit les appelants qu'ils sont sur le point de parler à quelqu'un qui a des dettes et leur demande de le persuader de les payer.

Par Khansaa B., Publié le 24/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

En Chine, le système de crédit social coercitif, mis en place depuis 2014, continue de s'imposer auprès de la population. Ce programme vise à suivre, récompenser et punir les gens dépendamment de leurs agissements. Cette mesure fait partie d'une campagne plus vaste menée par la Chine pour contrôler le comportement des citoyens.

 

Le pays gère une liste noire à l’échelle nationale qui contient les noms et les informations personnelles de personnes qui ont été condamnés par les tribunaux à rembourser de l’argent, plus connu sous le nom de ""Laolai"". Les 13 millions de personnes actuellement inscrites sur ces listes noires voient leur vie de plus en plus difficile.

 

Les individus discrédités, appelés ""Laolai"" en chinois, n'ont pas le droit de faire des "dépenses de luxe", notamment "les voyages en avion et les trains rapides", a rapporté le South China Morning Post en mars dernier. À la fin de 2018, le système avait causé le refus de 17,5 millions de vols et 5,5 millions de trajets en train.

 

Certains opérateurs téléphoniques locaux ont même assigné des sonneries spéciales pour avertir les gens qui appellent une personne "Laolai" et les invitent à "demander instamment à cette dernière" de rembourser ses dettes.

 

Le pays, qui met traditionnellement l'accent sur l'épargne et considère l'emprunt d'argent comme un tabou, a mis en place des mesures inhabituelles pour faire honte aux "Laolai" et les forcer à rembourser leurs crédits.

 

En plus de la constante humiliation à laquelle ils sont confrontés dans les espaces publics, les débiteurs ne peuvent plus louer d'appartements à leur nom et rencontrent de grandes difficultés pour trouver (et conserver) un emploi.

 

D'ici 2020, le parti a l'intention d'étendre l'utilisation définitive de ce système dans tout le pays. Jusque-là, le gouvernement s'est contenté de faire des tests sur les moyens d'identification des défaillances et des crimes dans certaines régions du pays, dont le lancement d'une sonnerie de honte et d'un message d'avertissement.

L'UE impactée par les retards de livraison des vaccins

Le laboratoire américain Pfizer a confirmé vendredi que ses livraisons de vaccins allaient ralentir fin janvier-début février, le temps de faire des modifications dans le processus de production et ai...

Le comité d’urgence de l’OMS débat des variants de la Covid-19

Ce jeudi 14 janvier, le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est réuni pour discuter des nouveaux variants du coronavirus, notamment les variants britannique et sud-africain...

Investiture de Joe Biden : Airbnb annule les réservations à Washington

Airbnb a annoncé ce mercredi 13 janvier l’annulation et le blocage des réservations de location de logements de particuliers à Washington pendant la semaine de l’investiture du futur préside...

Le Roi adresse un message au président portugais, atteint de la Covid-19

Ce mercredi 13 janvier, le roi Mohammed VI a adressé un message à Marcelo Rebelo de Sousa, le président portugais. Ce dernier a été testé positif à la Covid-19. Dans cette correspondance, le Souverain...

Donald Trump frappé par un deuxième impeachment, une première historique

Ce mercredi 13 janvier, le Congrès américain a voté l’acte d’accusation du président sortant Donald Trump pour "incitation à l’insurrection" lors de l’assaut du Capitole du 6 janvier. Ainsi, le seuil ...

USA : première exécution d’une détenue depuis près de 70 ans

La Cour suprême des États-Unis a donné son feu vert au ministère de la Justice pour procéder à la première exécution de la peine capitale dans le pays depuis près de sept décennies. Cette décision a p...