Aller au contenu principal

En Chine, une sonnerie de téléphone spéciale pour les surendettés

En Chine, certaines compagnies de téléphone attribuent des sonneries spéciales aux personnes endettées, ce qui avertit les appelants qu'ils sont sur le point de parler à quelqu'un qui a des dettes et leur demande de le persuader de les payer.

Par Khansaa B., Publié le 24/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

En Chine, le système de crédit social coercitif, mis en place depuis 2014, continue de s'imposer auprès de la population. Ce programme vise à suivre, récompenser et punir les gens dépendamment de leurs agissements. Cette mesure fait partie d'une campagne plus vaste menée par la Chine pour contrôler le comportement des citoyens.

 

Le pays gère une liste noire à l’échelle nationale qui contient les noms et les informations personnelles de personnes qui ont été condamnés par les tribunaux à rembourser de l’argent, plus connu sous le nom de ""Laolai"". Les 13 millions de personnes actuellement inscrites sur ces listes noires voient leur vie de plus en plus difficile.

 

Les individus discrédités, appelés ""Laolai"" en chinois, n'ont pas le droit de faire des "dépenses de luxe", notamment "les voyages en avion et les trains rapides", a rapporté le South China Morning Post en mars dernier. À la fin de 2018, le système avait causé le refus de 17,5 millions de vols et 5,5 millions de trajets en train.

 

Certains opérateurs téléphoniques locaux ont même assigné des sonneries spéciales pour avertir les gens qui appellent une personne "Laolai" et les invitent à "demander instamment à cette dernière" de rembourser ses dettes.

 

Le pays, qui met traditionnellement l'accent sur l'épargne et considère l'emprunt d'argent comme un tabou, a mis en place des mesures inhabituelles pour faire honte aux "Laolai" et les forcer à rembourser leurs crédits.

 

En plus de la constante humiliation à laquelle ils sont confrontés dans les espaces publics, les débiteurs ne peuvent plus louer d'appartements à leur nom et rencontrent de grandes difficultés pour trouver (et conserver) un emploi.

 

D'ici 2020, le parti a l'intention d'étendre l'utilisation définitive de ce système dans tout le pays. Jusque-là, le gouvernement s'est contenté de faire des tests sur les moyens d'identification des défaillances et des crimes dans certaines régions du pays, dont le lancement d'une sonnerie de honte et d'un message d'avertissement.


  • Partagez

Juliette Gréco, icône de la chanson française, est décédée

Ce mercredi 23 septembre, Juliette Gréco, icône de la chanson française et comédienne de vocation, est décédée. L’annonce a été faite par la famille de cette la légende du Saint-Germain-des-...

Mort de Breonna Taylor : aucune poursuite contre les policiers

Ce mercredi 23 septembre, Daniel Cameron, le procureur général du Kentucky, n’a annoncé qu’une seule inculpation, indirecte, contre un des policiers impliqués dans la mort de Breonna Taylor, une Afro-...

À l’AG de l’ONU, la Chine s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2060

Ce mardi 22 septembre, lors d’un discours prononcé à l’Assemblée générale l’Organisation des Nations unies (ONU), organisée en visioconférence en raison de la crise sanitaire de la Covid-19, le présid...

Mali : les militaires désignent l’ancien colonel-major président de transition

Ce lundi 21 septembre, un mois après le coup d’État qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta, les militaires ont désigné un nouveau dirigeant pour le Mali. En effet, un comité mis en place par la junte a...

FinCEN Files : de grandes banques impliquées dans la circulation d’argent sale

Dimanche 20 septembre, le Consortium international des journalistes (ICIJ) a publié les FinCEN Files, une nouvelle enquête internationale menée par 400 journalistes travaillant pour 110 organes de pre...

Covid-19 : nouvelles restrictions pour Mohammedia

Ce lundi 21 septembre, les autorités de la ville de Mohammedia ont annoncé la mise en place de plusieurs mesures sanitaires en raison de l’explosion du nombre de contaminations locales au nouveau coro...