Aller au contenu principal

Les averses irrégulières du Maroc limitent le potentiel de récolte

Par H.L.B, Publié le 23/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Un nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) fait état d'une pénurie de production au cours de la saison de récolte 2019.

 

Le rapport publié le 21 mai prévoit une saison de récolte défavorable dans la seconde moitié du mois de mai en raison des précipitations irrégulières cette année au Maroc.

 

Le bulletin indique que la saison a bien commencé lorsque les précipitations supérieures à la moyenne dans les principales zones de production arable entre septembre et décembre ont fourni une humidité abondante pour des semis précoces en octobre.

 

Des pluies irrégulières ont cependant affecté la croissance du blé et le "potentiel de rendement a diminué" entre janvier et mars.

 

Le Maroc a connu une semaine de pluies continues à travers le pays, mais il était trop tard pour une "reprise de la production".

 

Cette étude indique que la superficie totale ensemencée en céréales d'hiver a atteint 4,7 millions d'hectares en 2018.

 

"Compte tenu des faibles précipitations et des prévisions générales de faibles rendements, les agriculteurs se sont abstenus d'appliquer du matériel phytosanitaire et des engrais à la mi-saison ", indique le document.

 

En avril, le ministère marocain de l'Agriculture a reconnu que " la campagne de production agricole ne sera moyenne que pour trois types de céréales".

 

Le ministère a annoncé que le Maroc a enregistré 284 millimètres de précipitations en avril, soit une baisse de 12% par rapport à une année normale, et que les barrages sont à 59% de leur capacité.

 

Le rapport annonce que le Maroc s'attend à une baisse de la production céréalière en 2019.

 

"Les prévisions préliminaires du gouvernement pour la fin avril 2019 indiquent une production céréalière d'environ 6,4 millions de tonnes, soit plus d'un tiers de moins que la récolte exceptionnelle de 10,5 millions de tonnes de l'année précédente et environ 25 % en dessous de la moyenne."

 

Le document souligne également que les importations de blé au Maroc augmenteront au cours de la campagne 2019/2020 en raison de la production nationale limitée.  La FAO a indiqué que le Maroc dépend fortement des importations de blé pour satisfaire "ses besoins de consommation".

 

"Les besoins d'importation de céréales pour la campagne de commercialisation 2019/20 (juillet/juin) sont estimés à 8,2 millions de tonnes, soit près de 30 % de plus qu'en 2018/19 et environ 15 % de plus que la moyenne."

 

Le rapport prévoit une augmentation des importations de blé, qui devrait passer de 3,3 millions de tonnes en 2018/2019 à environ 4,7 millions de tonnes pour cette campagne.

 

"Les pays de l'Union européenne et de la mer Noire fournissent la plupart du blé tendre alors que le Canada est le fournisseur habituel du blé "dur"."


  • Partagez

Smart Remote Office : la nouvelle offre du Four Seasons Hotel Casablanca

Ce mardi 29 septembre, le Four Seasons Hotel Casablanca a publié un communiqué annonçant le lancement d’un nouveau concept qu’il a baptisé Smart Remote Office. Cette offre comprend un «accès à une Cha...

Le Maroc en manque de médecins

Offre médicale insuffisante, mauvaise répartition des ressources humaines, vieillissement de la pop...

Soutien aux artistes : grosse polémique autour des bénéficiaires

Comme chaque année, le ministère de la Culture attribue une subvention aux artistes afin de les acc...

Le meurtre de la petite Naima lié aux rituels de sorcellerie

Dans son édition de ce jeudi 1er octobre, le quotidien arabophone Assabah rapporte qu’un suspect a été arrêté à Aguelmous, ville est située à 32 km de Khénifra, dans le cadre de l’affaire du meurtre d...

Stop à la pédophilie !

C'est une nouvelle dynamique qui tombe à point nommé après les récentes violences à l'égard des enfants qui ont secoué le Maroc, en particulier les abus sexuels. L'Observatoire national des droits de ...

Le Maroc co-organise un événement sur le rôle de la jeunesse dans l’action climat

Ce mardi 29 septembre, à la veille du premier Sommet des Nations-Unies sur la biodiversité, prévu mercredi à New York, la mission permanente du Maroc auprès des Nations Unies (ONU) à New York a co-org...