Aller au contenu principal

L’importation du phosphate marocain, une démarche stratégique pour le Brésil

Par Khansaa Bahra, Publié le 11/09/2020 à 10:18, mis à jour le 11/09/2020 à 16:39
Teaser Media
agriculture brésil

Ce mercredi 9 septembre, un webinaire regroupant des intervenants spécialisés dans le commerce et l’agriculture a été organisé par la Chambre de commerce arabo-brésilienne sur le thème "Maroc-Brésil : l’agro-industrie connecte les continents". Selon les conférenciers, alors que la coopération entre le Brésil et le Maroc s’est intensifiée ces dernières années, notamment dans le secteur agricole, les deux pays devront ainsi franchir de nouveaux paliers en hissant davantage leurs échanges commerciaux.

Lors de son intervention, Olavio Takenaka, directeur exécutif d’OCP-Brésil, a souligné que le Brésil était devenu l’un des plus grands exportateurs de produits agricoles au monde au cours des 10 dernières années, avec des exportations de 100 milliards de dollars par an. Reconnaissant que le pays souffre d’une certaine carence en phosphore et en substances organiques, il a ajouté que le Brésil, dépendant des importations d’engrais, importe 60% de ses besoins en phosphate. Ainsi, le royaume est un fournisseur stratégique pour ce pays, a souligné le responsable. Takenaka a rappelé que l’OCP du Maroc a créé 10 succursales dans les principales régions agricoles du Brésil, qui passeront l’année prochaine à 15 filiales. «L’OCP accompagne la croissance brésilienne dans le domaine agricole tant en matière première qu’en termes de produits finis», a-t-il déclaré.

Évolution de l’activité monétique au Maroc

Les neuf premiers mois de 2021 ont été marqués par une reprise remarquable de l’activité monétique au Maroc. En comparaison avec la même période de l’année 2020, le volume global de l’activité a progr...

Perspectives économiques : l’inflation, le grain de sable dans la reprise

Le FMI a abaissé de 0,1 point sa prévision de croissance mondiale à 5,9%. La révision est certes mo...

2021 : la croissance au beau fixe

Le Maroc devra enregistrer l’un des taux de croissance les plus robustes de la région cette année, ...

Des entreprises marocaines victimes des tensions entre Alger et Rabat

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des querelles diplomatiques. Dernier épisode en date de cette série noire, une affaire de résiliation des ...

Un record de transferts des MRE prévu à fin 2021

À la suite des travaux de la troisième réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) au titre de 2021, tenue ce mercredi 13 octobre, la banque centrale a souligné dans un communiqué que le...

IRES : le monde post-Covid-19

Dans son rapport stratégique 2021, intitulé “vers un nouveau monde post-Covid-19 ?”, l’Institut royal des Études stratégiques (IRES) s’est penché sur l’après-crise sanitaire. Soulignant une "quasi-imp...