Aller au contenu principal

Une île de plastique découverte en méditerranée

La surproduction de plastiques à usage unique et l'absence d'infrastructures de recyclage dans les pays en développement provoquent une importante crise écologique.

Par Khansaa Bahra, Publié le 23/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

La mer Méditerranée compte désormais une nouvelle "île". Une énorme quantité de déchets plastiques flottants qui s’est accumulée au large de la Corse, une île méditerranéenne montagneuse.

 

Des chercheurs ont constaté que cette "île" flottante et colossale de déchets plastique s'était formée entre l'île française de Corse et l'île italienne d'Elbe.

 

Heureusement, contrairement au fameux dépotoir du grand Pacifique et aux "îles plastiques" notoires de l’Atlantique, cette île n’est qu’une "zone d’accumulation temporaire", alimentée par des courants aggravés par des conditions météorologiques exceptionnelles.

 

Bien que transitoire, la situation montre l’ampleur de la pollution plastique affectant les eaux de la Méditerranée.

 

"La disposition des courants signifie qu'il y a régulièrement une très, très forte concentration dans cette région", François Galgani, de l'institut français de recherche marine IFREMER.

 

"Les courants dans le nord-ouest de la Méditerranée sont organisés de manière à ce que l'eau monte le long de la côte italienne et, lorsqu'elle arrive à la base de l'île d'Elbe, elle ne peut pas passer et se jette dans le canal corse. Lorsque nous avons des conditions météorologiques défavorables, par exemple le vent du nord-est en été, nous arrivons massivement sur la côte corse".

 

Dans un rapport datant de l'année dernière, le Fonds mondial pour la nature (WWF) a averti que la Méditerranée risquait de devenir "une mer de plastique", les niveaux croissants de pollution par les microplastiques menacent l'écosystème.

 

Ce rapport a révélé que la Méditerranée avait une concentration de plus de 1,25 million de fragments de plastique par kilomètre carré de mer. La Méditerranée ne contient que 1% des eaux mondiales et 7% des microplastiques mondiaux. Ceci est principalement dû au fait que la côte méditerranéenne compte 150 millions d’habitants, sans parler des millions de touristes internationaux qui affluent chaque été vers ses plages.

 

Notons que l’Europe est le deuxième producteur mondial de plastiques, rivalisé seulement par la Chine."

Pourquoi le Maroc a-t-il durci les restrictions ?

Dans cet épisode de Le Scan, le podcast d'actualité de TelQuel, Said Moutawakil, membre du comité scientifique et technique contre la Covid-19, et Rachid Hallaouy discutent de la situation sanita...

Vaccination contre la Covid-19 : la campagne avance doucement mais surement

Au Maroc, la campagne de vaccination contre la Covid-19 ralentit, mais se poursuit. C’est principal...

CNSS-AMO : les médecins et architectes fixés sur leurs cotisations

Le projet de la généralisation de la protection sociale s’accélère. Ce mardi, lors du Conseil de go...

Un Plan gouvernemental pour mettre en œuvre le caractère officiel de l'amazighe

Ce mardi 20 avril à Rabat, la Commission interministérielle permanente du Maroc, chargée du suivi et de l’évaluation de «la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe», a approuvé un Pl...

Arrivée à Beyrouth du dernier lot des aides alimentaires royales

Ce mardi 20 avril, le Liban a reçu le dernier lot d’aide humanitaire en provenance du Maroc. Cette initiative royale intervient après que le gouvernement libanais a sollicité le soutien du Maroc pour ...

Covid-19 : pourquoi les autotests de dépistage tardent-ils à arriver au Maroc ?

Dans ce podcast santé signé Telquel, Walid Amri, vice-président de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens et président du Syndicat pharmacien du Grand Casablanca, accorde une inter...