Aller au contenu principal

Horst Koehler démissionne pour des raisons de santé

Par H.L.B, Publié le 23/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

L'envoyé de l'ONU pour le Sahara occidental, Horst Koehler, a démissionné de son poste pour des raisons de santé, presque deux ans après avoir entamé sa mission de rétablissement de la paix dans la région, ont déclaré ce mercredi soir les Nations unies.

 

Koehler, ancien président allemand, a été nommé en août 2017 pour diriger les efforts de l'ONU visant à mettre fin à un conflit vieux de plusieurs décennies entre le Maroc et le Front Polisario soutenu par l'Algérie.

 

L'envoyé spécial, âgé de 76 ans, a déclaré ce mercredi lors d'un appel téléphonique avec le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, qu'il allait démissionner pour des raisons de santé, indique un communiqué des Nations Unies.

 

António Guterres a "profondément regretté cette démission, mais a déclaré qu'il comprenait parfaitement la décision et a adressé ses meilleurs vœux à l'envoyé spécial", ajoute le communiqué.

 

Son départ laisse les efforts de l'ONU en suspens après deux cycles de pourparlers qui ont permis pour la première fois en six ans que toutes les parties se réunissent autour de la table des négociations.

 

António Guterres a remercié Koehler pour ses "efforts constants et acharnés qui ont jeté les bases d'une nouvelle dynamique dans le processus politique sur la question du Sahara occidental".

 

Le Polisario a mené une guerre avec le Maroc de 1975 à 1991, jusqu'à ce qu'un accord de cessez-le-feu a été conclu et qu'une mission de paix de l'ONU a été déployée pour observer la trêve.

 

Le Polisario exige un référendum sur l'indépendance du territoire, que le Maroc rejette catégoriquement.

 

Le Maroc, qui a annexé le territoire après le retrait de l'Espagne en 1975, considère le Sahara Occidental comme faisant partie intégrante du royaume et a offert au contraire une autonomie à cette région.

 

Koehler a été président allemand de 2004 à 2010 et directeur général du Fonds monétaire international de 2000 à 2004.

Ambassade des États-Unis : David Greene nouveau chargé d’affaires US au Maroc

Après le départ officiel de l’ambassadeur David T. Fischer, l’ambassade des États-Unis au Maroc a annoncé ce jeudi 21 janvier que le diplomate de carrière David Greene a entamé le jour même ses foncti...

Transport aérien : signature d'un accord maroco-israélien

Israël et le Maroc ont signé ce jeudi 21 janvier un accord pour lancer des vols directs (commerciaux et de fret) entre les deux pays. Selon un communiqué du ministère israélien des Transports, la comp...

USA : l'ère Biden, entre optimisme et appréhension

Joe Biden a officiellement entamé ses fonctions de président des États-Unis ce mercredi 20 janvier....

Le roi Mohammed VI reçoit le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis à Fès

Ce mercredi 20 janvier, le roi Mohammed VI a reçu Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU), au Palais royal de Fès. Ce dernier a transmis un...

Sahara : le Maroc assoit sa domination

La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara a été distribuée aux 193 États membres de l’...

Global Firepower 2021 : le Maroc au 53e rang sur 138 puissances militaires

Sur 138 puissances militaires mondiales, dont 35 issues du continent africain, le Maroc occupe la 53e position du classement établi par le Global Firepower 2021 (GFP), un site américain spécialis...