Aller au contenu principal

Horst Koehler démissionne pour des raisons de santé

Par Nora Jaafar, Publié le 23/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

L'envoyé de l'ONU pour le Sahara occidental, Horst Koehler, a démissionné de son poste pour des raisons de santé, presque deux ans après avoir entamé sa mission de rétablissement de la paix dans la région, ont déclaré ce mercredi soir les Nations unies.

 

Koehler, ancien président allemand, a été nommé en août 2017 pour diriger les efforts de l'ONU visant à mettre fin à un conflit vieux de plusieurs décennies entre le Maroc et le Front Polisario soutenu par l'Algérie.

 

L'envoyé spécial, âgé de 76 ans, a déclaré ce mercredi lors d'un appel téléphonique avec le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, qu'il allait démissionner pour des raisons de santé, indique un communiqué des Nations Unies.

 

António Guterres a "profondément regretté cette démission, mais a déclaré qu'il comprenait parfaitement la décision et a adressé ses meilleurs vœux à l'envoyé spécial", ajoute le communiqué.

 

Son départ laisse les efforts de l'ONU en suspens après deux cycles de pourparlers qui ont permis pour la première fois en six ans que toutes les parties se réunissent autour de la table des négociations.

 

António Guterres a remercié Koehler pour ses "efforts constants et acharnés qui ont jeté les bases d'une nouvelle dynamique dans le processus politique sur la question du Sahara occidental".

 

Le Polisario a mené une guerre avec le Maroc de 1975 à 1991, jusqu'à ce qu'un accord de cessez-le-feu a été conclu et qu'une mission de paix de l'ONU a été déployée pour observer la trêve.

 

Le Polisario exige un référendum sur l'indépendance du territoire, que le Maroc rejette catégoriquement.

 

Le Maroc, qui a annexé le territoire après le retrait de l'Espagne en 1975, considère le Sahara Occidental comme faisant partie intégrante du royaume et a offert au contraire une autonomie à cette région.

 

Koehler a été président allemand de 2004 à 2010 et directeur général du Fonds monétaire international de 2000 à 2004.

Maroc-Allemagne : les raisons du conflit

Lalla Zohour Alaoui, ambassadrice du Maroc en Allemagne, a été rappelée pour consultations par le m...

Blés tendre et dur : le Maroc rétablit les droits d'importation

Réuni ce jeudi 6 mai sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, le Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Il s’agit du texte n°2.21.328, relatif au rétablisseme...

L’audition de Brahim Ghali reportée

Ce jeudi 6 mai, le journal espagnol Europa Press a annoncé que l’audition de Brahim Ghali, prévue vendredi 7 mai par un juge d’instruction de l’Audience nationale, n’aura pas lieu. Citant «des sources...

Maroc-Allemagne : rappel de l’ambassadeur du Maroc à Berlin

Ce jeudi 6 mai, évoquant une «adversité constante et inacceptable», le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué annonçant que le Maroc vient de rappeler son ambassadeur à Berlin, Lalla...

El Otmani se réunit avec les chefs des partis de l’opposition

Ce mercredi 5 mai à Rabat, Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, s’est entretenu avec les chefs des partis de l’opposition au Parlement, notamment les secrétaires généraux du Parti authenticité e...

Le Maroc et la Serbie soulignent leurs points de vue convergents sur l’intégrité territoriale

Réunis ce mercredi 5 mai à Rabat, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, et Nikola Selakovic, son homologue serbe, ont convenu de consolider les excellents liens qui unissent leurs pays à t...