Aller au contenu principal

Automobile : les assureurs en rangs dispersés

Rétropédalage des compagnies d’assurances. Après le tollé soulevé suite à l’augmentation de la franchise "dommages aux véhicules" appelée aussi "tierce auto", plusieurs assureurs ont décidé de surseoir à une décision aux allures d’entente anticoncurrentielle. Cependant, certains opérateurs maintiennent cette mesure annoncée le 26 août dernier à leur réseau de distribution.

Par Hafid El Jaï, Publié le 01/09/2020 à 14:51, mis à jour le 01/09/2020 à 18:48
Teaser Media
conducteur accident voitures

C’est un dossier de plus qui pourrait atterrir sur le bureau du Conseil de la concurrence. De façon unilatérale et apparemment "concertée", la note d’information ayant été envoyée le même jour aux intermédiaires et agents, les compagnies d’assurances ont pris la décision d’augmenter la franchise de la garantie "dommages aux véhicules". Une fois appliquée, cette mesure ferait supporter un coût de réparation non négligeable aux assurés. 

 

En toute franchise...

Les compagnies d’assurances devaient procéder à ce réajustement dès le 1er septembre mais certaines d’entre elles ont décidé de reporter l’application de cette décision. Selon elles, cela serait justifié par la hausse de sinistralité automobile et par la multiplication des fraudes. Alors que le calcul de la franchise "tierce auto" se faisait sur la base des dommages subis, la nouvelle méthode de calcul prendrait comme élément de base la valeur du véhicule à neuf. À titre d’exemple, «si la valeur de votre véhicule est de 500000 dirhams, la franchise de 3% est de 15000 dirhams. Autrement dit, la compagnie d’assurance ne remboursera qu’à partir d’un montant de dégâts supérieurs à 15.000 DH», expliquent des experts à Challenge.

 

Régulation et contrôle

Régulateur du marché des assurances, l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) n’a pas encore réagi face à cette décision qui serait tout de même appliquée par certains opérateurs à partir du 1er septembre pour les nouveaux contrats et à partir du 1er octobre pour les renouvellements. Du côté de LeBoursier, on affirme que c’est la réaction des intermédiaires d’assurances et des associations des droits des consommateurs qui a fait plier la majorité des compagnies d’assurances. Même son de cloche du côté de Hespress qui soutient que la Fédération marocaine des droits du consommateur exige de «soumettre ce dossier à l’appréciation du Conseil de concurrence et d’ouvrir une enquête rapide et approfondie à ce propos». Le journal électronique estime que «cette entente est une violation de la loi 104-12 sur la liberté des prix de la concurrence». Seulement voilà, le Conseil de la concurrence est lui-même audité en ce moment par une commission ad hoc créée par le Roi sur fond d’accusations graves autour de l’examen du dossier des hydrocarbures. Affaire à suivre...

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...