Aller au contenu principal

Le Maroc et l'UE discutent du problème de livraison des visas Schengen

Par Nora Jaafar, Publié le 22/05/2019 à 14:26, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La secrétaire d'État marocaine des Affaires étrangères, Mounia Boucetta, a déclaré lundi que le gouvernement " rencontrera à Rabat une commission de l'Union européenne pour examiner une série de problèmes liés à la délivrance des visas Schengen.

 

La réunion UE-Maroc intervient après que des rapports aient révélé que l'attente pour un visa est d'environ six mois au minimum et qu'elle risque de se prolonger encore plus.

 

Avec 530 000 visas Schengen délivrés aux Marocains en 2018, le Maroc figure parmi les dix premiers pays de demande de visas de court séjour. Mais cela signifie aussi que les Marocains qui planifient des vacances en Europe doivent faire face aux problèmes de surcharge des systèmes informatiques.

 

Boucetta a déclaré que le gouvernement " suit de près cette affaire et en particulier la problématique des rendez-vous qui posent un problème aux citoyens ".

 

La source du problème est due au système informatique des consulats qui traite les demandes de visa. Alors que le système de traitement fonctionne en permanence à pleine capacité, il est devenu trop difficile de répondre à la demande de visas touristiques.

 

Les visas pour l'Espagne sont réservés pour plus de six mois, tandis que l'Italie et la France ont des créneaux ouverts à la fin du mois d'août. Selon le rapport, ces délais d'attente sont de plus en plus longs. En février, il fallait en moyenne 40 à 60 jours pour présenter une demande de visa pour la France.

 

Les députés de la Chambre des représentants ont également traité ce lundi la problématique des visas Schengen.

 

Lahcen Haddad, membre du parti Istiqlal (Indépendance) et ancien ministre du Tourisme, figurait parmi les députés qui ont exprimé leur insatisfaction à ce sujet.

 

"Au même moment, les citoyens européens entrent sur le territoire national sans visa", a-t-il fait observer.

 

En plus de la longue attente à laquelle sont confrontés les Marocains pour obtenir un visa Schengen, l'UE a annoncé le 16 mai que les systèmes de délivrance des visas pour les pays frontaliers de l'UE seront mis à jour afin de renforcer la protection contre le crime transnational et le terrorisme.

Affaire Pegasus : le Maroc contre-attaque

Deux semaines après sa révélation au grand jour, l’affaire Pegasus continue de faire du bruit. Forb...

Diplomatie espagnole : «le calme» et «la discrétion» sont de mise pour résoudre la crise avec le Maroc

Le nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, Jose Manuel Albares, a appelé au calme et à la discrétion pour consolider et rétablir les liens entre son pays et le Maroc. Ce dernier, qui a remp...

Pegasus : Forbidden Stories et d’Amnesty échouent à produire des preuves

Ce mercredi 4 août, Olivier Baratelli, l'avocat du Maroc dans l’affaire Pegasus, a affirmé qu'après le délai fixé de 10 jours, Forbidden Stories et Amnesty International n’ont pas réussi à apporter de...

Observateurs d’élections : 38 associations et réseaux nationaux désormais accrédités

Ce mercredi 4 août à Rabat, la Commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections a tenu sa quatrième réunion. Lors de cette rencontre, l'instance a donné son aval à 15 associations et...

Bilan du gouvernement, pandémie, élections… El Otmani dit tout

À un mois des élections législatives 2021, le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a été invité...

Législatives : Benkirane ne se portera pas candidat

Dans une interview accordée à Le360, Abdelilah Benkirane, l'ex-Chef du gouvernement et ancien secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), a annoncé qu'il ne se présentera pas ...