Aller au contenu principal

L’industrie automobile lutte contre le Covid-19

Comme pour tous les secteurs économiques, la Covid-19 a également affecté l’industrie de l'automobile. Les répercussions ont été importantes, les dégâts sont estimés à 13,9 milliards de dirhams sur les 5 premiers mois de l’année 2020. Le manque à gagner franchirait même les 33 milliards de dirhams si le secteur clôture l’exercice 2020 sur ce même rythme.

Par Mohamed L., Publié le 13/08/2020, mis à jour le 13/08/2020
Teaser Media
Industrie Automobile

La Covid-19 a eu un lourd impact sur l’industrie automobile au Maroc. Les dégâts se chiffrent en milliards de dirhams (13,9 milliards de dirhams entre janvier et mai 2020). Le manque à gagner franchirait même les 33 milliards de dirhams si le secteur clôture l’exercice 2020 sur ce même rythme, rapporte le quotidien Les Inspirations Éco dans son édition du jeudi 13 août 2020. Le recul a concerné en particulier les produits finis, notamment ceux de l’assemblage, à hauteur de 36%, suivis par les semi-produits (26% pour le câblage et 13% pour les produits d’intérieur du véhicule et sièges).

Par ailleurs, les performances à l’exportation du secteur ont enregistré un recul de près de 40% du chiffre d’affaires sur la première moitié de l’année.

D’après les résultats d’une analyse réalisée par le Think Thank Marocain «Policy center for the new south», le nombre d’immatriculations des 5 premiers mois de l’année a reculé de près de 40% en moyenne par rapport à 2019, et d’environ 50% dans les pays les plus touchés par la pandémie, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce jeudi 13 août. Sur toute l’année 2020, des projections tablent sur une contraction de la demande comprise entre 14% et 22%.

L’industrie de l’automobile est l’un des secteurs les plus pourvoyeurs de devises au royaume. Elle pèse 142 milliards de DH de chiffre d’affaires et emploie plus de 250.000 personnes. C’est le premier secteur exportateur du Maroc en volume (60% du chiffre d’affaires du secteur est réalisé à l’export).

Pour faire face à la crise, l’usine Renault basée à Tanger a annoncé fin mai dernier un plan d’économie de 2 milliards d’euros sur trois ans. Cela se traduit par une réduction de la capacité de production à 700.000 véhicules. Les mesures draconiennes prises par le constructeur automobile français toucheront également ses lignes de production en Roumanie.

Pour leur part, les ventes au Maroc reprennent petit à petit après les 3 mois de confinement. En juillet 2020, 14.377 voitures ont été vendues, contre 9651 en juin. Les constructeurs automobiles comptent sur ces 4 derniers mois pour sauver cette année. Une année cauchemardesque à tous les niveaux.


  • Partagez

Chèques en bois : réduction drastique des amendes fiscales pour la régularisation

Ce mardi 29 septembre, la révision du projet de loi 39.20 modifiant l’article 314 du code de commerce vient d’être adopté en commission des secteurs productifs de la première Chambre. Adopté en Consei...

Paiement en ligne des droits de timbre : la DGI enrichit le bouquet des téléservices

Dans un communiqué diffusé ce mardi 29 septembre, la Direction générale des impôts (DGI) a annoncé avoir enrichi le bouquet des téléservices SIMPL par de nouvelles fonctionnalités permettant de régler...

Économie : plus de 7 emplois déclarés sur 10 émanent des TPME

L’écrasante majorité des entreprises (hors secteur financier) réalise au plus 3 millions de dirhams...

Licenciement économique : une procédure compliquée

La crise de la Covid-19 a mis les patrons de plusieurs entreprises devant un sacré dilemme : réduir...

CNSS : le dispositif d'amnistie enfin validé

C’est fait. Le dispositif d’amnistie sur les majorations pour les cotisations de la Caisse national...

Zero 8 : Infinix sort le grand jeu

Imaginez tenir le smartphone que vous avez toujours rêvé d'avoir entre les mains sans rien perdre des sensations fortes… Amateurs de jeux, vous êtes servis. Le rêve devient réalité. Infinix vient de d...