Aller au contenu principal

Covid-19 : de nouveaux records qui agitent les autorités

Avec 1499 nouvelles infections et 23 décès en seulement 24 heures, le Maroc enregistre un nouveau record lié à la pandémie du coronavirus. Le royaume est désormais classé 58e au monde en termes de nombre de contaminations, et 61e en termes de décès. Le ministère de la Santé a ainsi élargi sa campagne de dépistage et a publié une série de procédures de désinfection des domiciles pour les cas qui sont traités chez eux. Puis, le gouvernement a précisé le cadre d’application des sanctions forfaitaires à l’encontre des contrevenants aux dispositifs de l’état d’urgence sanitaire.

Par H.L.B, Publié le 13/08/2020, mis à jour le 13/08/2020
Teaser Media
Covid-19 : nouveaux records de contaminations et de décès

Nouveaux records de la pandémie du coronavirus enregistrés au Maroc. 1499 nouvelles infections, 23 décès, 292 guérisons et 1184 nouveaux cas actifs ont été recensés ces dernières 24 heures. Ce nouveau bilan porte à 36694 le nombre de contaminations, à 556 celui des décès, à 25677 celui des rémissions, et à 10461 le total des cas actifs dans le royaume, a précisé Mouad Mrabet, coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé. Concernant la répartition des nouveaux cas, le responsable souligne que Casablanca-Settat vient en tête avec 498 cas, suivie de Marrakech-Safi (350 cas), Tanger-Tétouan (172 cas), Rabat-Salé-Kenitra (167 cas), Fès-Meknès (113 cas), Beni Mellal-Khenifra (97 cas), Drâa-Tafilalet (48 cas), Souss-Massa (21 cas), Oriental (13 cas), Dakhla-Oued Eddahab (13 cas), Laâyoune-Sakia El Hamra (6 cas) et Guelmim-Oued Noun (1 cas).

 

Le pire bilan hebdomadaire du Maroc

Lors de son point de presse du mercredi 12 août, Mouad Mrabet a présenté le bilan épidémique de la semaine précédente, soit du 3 au 9 août 2020. Cité par Médias24, le responsable a expliqué que le cumul des infections depuis le 2 mars 2020 jusqu’au dimanche 9 août est de 91,5 cas pour chaque 100000 habitants. Il a soutenu que sur les 7700 nouvelles infections enregistrées au cours de ladite période, 30 étaient importés. Le taux de rémission sur le plan national était quant à lui de 70,2% (4912 guérisons au total), tandis que celui de la létalité était de 1,56 (116 morts au total).

«D’un point de vue mensuel, et alors que nous ne sommes qu’aux premiers jours du mois d’août, 145 décès ont été enregistrés», déplore Mrabet. «Un chiffre jamais connu auparavant, puisqu’au mois d’avril il y en a eu 134, et 125 durant le mois de juillet», précise-t-il. Puis en se basant sur les données de l’Organisation mondiale de la santé, il indique que le Maroc est désormais classé à la 58e place en termes de nombre de porteurs du virus sur le plan international, et à la 6e place en Afrique. S’agissant du nombre de décès, le royaume a avancé de 5 places, occupant aujourd’hui la 61e position au niveau mondial. Il a cependant conservé son rang dans le classement africain, 6e place. Par ailleurs, la même source ajoute que l’élargissement de la campagne de dépistage dans le pays, le place au 33e rang mondial en termes de nombre de tests effectués, au 2e en Afrique, et au 1er en Afrique du Nord.

 

Les nouvelles décisions du ministère de la Santé

Face à la recrudescence de la pandémie du Covid-19 et à la menace de saturation des établissements hospitaliers, le ministère de la Santé avait décidé la semaine dernière de traiter les cas asymptomatiques chez eux. Dans son édition du jour, Le Matin explique que cette alternative concerne en particulier les personnes qui ne présentent aucun signe clinique et aucun facteur de risque comme l’âge avancé, les maladies chroniques, la grossesse et l’allaitement. À travers le portail "Sehati", la tutelle a précisé aujourd’hui une série de mesures de préventions que ces patients asymptomatiques doivent adopter à domicile. «Il est important de désinfecter votre domicile si vous prenez en charge un cas suspect ou confirmé du Covid-19 afin de prévenir les infections et de réduire la teneur en virus présents sur les objets et les surfaces, à des niveaux de contamination les plus bas possibles», explique le ministère sur ladite plateforme.

Le journal rappelle que la prise en charge de ces malades doit respecter un certain nombre de conditions d’isolation, dont «une chambre individuelle bien aérée et l’absence de personnes vulnérables vivant sous le même toit». Cette démarche, poursuit la même source, intervient après qu’une enquête sur le terrain ait révélé que plusieurs «cas asymptomatiques refusent d’être traités au sein d’un établissement hospitalier». C’est dans ce sens que Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, a décidé le mercredi 12 août de mettre en place des centres de référence sanitaire au niveau de tous les quartiers du royaume. Une initiative qui vise d’un côté à élargir les structures de dépistage, mais aussi à alléger la charge des hôpitaux et à limiter les déplacements depuis et vers les établissements de santé. Selon le ministre, cette démarche permettra «une meilleure réactivité en termes de prise en charge des patients», rapporte Les Inspirations Éco.

 

Adoption des amendements du décret-loi lié à la violation de l’état d’urgence sanitaire

Sur le plan juridique de la lutte contre le Covid-19, le Conseil de gouvernement du mercredi 12 août a adopté le projet de décret n° 2.20.572 portant application des dispositions de l’article 4 bis du décret-loi n° 2.20.292 lié aux dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration. D’après H24Infos, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a soutenu lors de cette réunion que cette législation simplifie «la procédure relative à l’application des sanctions» prévues à l’encontre des contrevenants aux mesures en vigueur.

Conformément à ce projet de décret, «en cas d’acceptation par le contrevenant (...) du paiement immédiat et en espèces de l’amende (300 dirhams)», «l’officier ou l’agent établit le procès-verbal qui fait office de quittance de paiement remise immédiatement à l’intéressé». Si ce dernier est incapable de verser le montant de l’amende sur place, «un délai de 24 heures à partir de la date de la constatation de la contravention» lui sera accordé. Le verbalisateur lui remettra «une copie du procès-verbal en lui notifiant le service de sûreté ou le centre de la Gendarmerie royale dont relève la circonscription où la contravention a été constatée et où il faut payer l’amende», précise la même source.

Dans le cas où le contrevenant refuse de s’acquitter de l’amende ou qu’il dépasse le délai de 24 heures à partir de la constatation de la contravention, «l’article 4 bis du décret-loi prévoit l’envoi par l’officier ou l’agent du procès-verbal au parquet compétent pour prendre les mesures juridiques adéquates».

Rappelons que cette législation a été adoptée suite au relâchement des Marocains vis à vis des dispositions de la sécurité sanitaire recommandées par les autorités compétentes. Les sanctions prévues par cette loi visent en premier la protection de la santé du citoyen et la sensibilisation de la population à la gravité de la situation épidémiologique actuelle au pays.


  • Partagez

Plusieurs nouvelles professions intègrent l’assurance maladie des indépendants

Ce jeudi 24 septembre, lors de la réunion du Conseil de gouvernement, trois projets de décrets relatifs à l’assurance maladie obligatoire (AMO) ont été adoptés. Le premier, n° 2.20.657 complétant l’an...

L'eau de rose pour ne pas vieillir

L’eau de rose est l'un des produits tendance de la "cosmétique naturelle". Une essence florale disponible partout au Maroc qui est l'un des plus grands exportateurs de roses parfumées. La ca...

Un Marocain arrêté en Espagne pour blanchiment d’argent

Dans son édition de ce vendredi 25 septembre, le quotidien arabophone Assabah rapporte que le Centre national espagnol des renseignements a lancé, en coordination avec la police, mais aussi la Guardia...

Covid-19 : des batailles remportées mais pas la guerre

Bien que la pandémie du coronavirus continue de se propager au Maroc, certaines villes ont réussi l...

HCP : la situation des réfugiés passée à la loupe

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a dévoilé ce jeudi les résultats d’une enquête menée sur les réf...

Ouverture des précommandes pour le nouveau Samsung Galaxy S20 FE

Samsung Electronics Co., Ltd. a récemment dévoilé le Galaxy S20 Fan Édition (FE), le dernier membre de la famille Galaxy S20. Il s’agit d’un smartphone haut de gamme conçu sur la base des attentes des...