Aller au contenu principal

Le niveau de la mer pourrait monter encore plus vite que prévu

Selon une nouvelle étude, le niveau mondial des mers pourrait augmenter de plus de deux mètres d’ici la fin du siècle si les émissions continuent de s’émousser, inondant ainsi les grandes villes comme New York et Shanghai.

Par Khansaa Bahra, Publié le 22/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Cette étude, publiée le lundi 20 mai, indique que le niveau de la mer pourrait augmenter beaucoup plus vite que prévu en raison de la fonte accélérée des inlandsis au Groenland et en Antarctique.

 

Les chercheurs internationaux prédisent dans le dernier rapport du groupe scientifique des Nations Unies dédié au climat que, dans le pire des cas, lorsque les températures mondiales augmenteraient de 5 degrés Celsius d'ici 2100, le niveau de la mer pourrait s'élever de plus de deux mètres au cours de la même période, soit le double de la limite supérieure.

 

Une telle situation serait "catastrophique", préviennent les auteurs de l'étude.

 

"C'est vraiment sinistre", a déclaré Jonathan Bamber, professeur en géographie physique à l'université de Bristol. "Deux mètres, ce n'est pas un bon scénario."

 

Il a ajouté que le déplacement massif de populations dans les zones côtières basses entrainerait probablement de graves troubles sociaux. Cela constituerait également une "menace existentielle" pour les petites nations insulaires du Pacifique, qui resteraient pratiquement inhabitables.

 

Dans un scénario extrême, environ 1,79 million de kilomètres carrés seraient perdus pour la mer. Une telle augmentation mettrait en danger jusqu'à 187 millions de personnes, soit environ 2,5% de la population totale du monde.

Pourquoi le Maroc a-t-il durci les restrictions ?

Dans cet épisode de Le Scan, le podcast d'actualité de TelQuel, Said Moutawakil, membre du comité scientifique et technique contre la Covid-19, et Rachid Hallaouy discutent de la situation sanita...

Vaccination contre la Covid-19 : la campagne avance doucement mais surement

Au Maroc, la campagne de vaccination contre la Covid-19 ralentit, mais se poursuit. C’est principal...

CNSS-AMO : les médecins et architectes fixés sur leurs cotisations

Le projet de la généralisation de la protection sociale s’accélère. Ce mardi, lors du Conseil de go...

Un Plan gouvernemental pour mettre en œuvre le caractère officiel de l'amazighe

Ce mardi 20 avril à Rabat, la Commission interministérielle permanente du Maroc, chargée du suivi et de l’évaluation de «la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe», a approuvé un Pl...

Arrivée à Beyrouth du dernier lot des aides alimentaires royales

Ce mardi 20 avril, le Liban a reçu le dernier lot d’aide humanitaire en provenance du Maroc. Cette initiative royale intervient après que le gouvernement libanais a sollicité le soutien du Maroc pour ...

Covid-19 : pourquoi les autotests de dépistage tardent-ils à arriver au Maroc ?

Dans ce podcast santé signé Telquel, Walid Amri, vice-président de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens et président du Syndicat pharmacien du Grand Casablanca, accorde une inter...