Aller au contenu principal

Deutsche Bank aurait étouffé des soupçons impliquant Trump

Par Khansaa B., Publié le 21/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon le New York Times, la direction de Deutsche Bank a étouffé des soupçons de blanchiment d'argent en 2016 et 2017 émis en interne et impliquant le président américain Donald Trump et son beau-fils, Jared Kushner.


 


L'article, qui cite cinq employés actuels et anciens de la Deutsche Bank, indique que les dirigeants de la banque basée en Allemagne, qui a prêté des milliards de dollars aux sociétés Trump et Kushner, ont rejeté les conseils de leurs employés et les rapports n'ont jamais été déposés auprès du gouvernement.


 


Deutsche Bank a démenti, ce lundi 20 mai, le rapport du New York Times. La banque a déclaré que les restrictions légales empêchent de révéler "de nombreuses inexactitudes" ajoutant que "la nature des transactions n'était pas claire" mais qu'il s'agissait d'argent faisant de multiples allers-retours entre des entités et des personnes à l'étranger.


 


"À aucun moment, un enquêteur n'a été empêché de reporter une activité potentiellement suspecte", a déclaré la Deutsche Bank dans un communiqué publié dimanche. "En outre, la suggestion selon laquelle quiconque aurait été réaffecté ou licencié dans le but de dissimuler les activités d'un client est catégoriquement fausse."


 


Le président Donald Trump, pour sa part, a lancé (bien sûr) une série de tweets. Il n'a pas abordé l'activité suspecte dans le rapport du New York Times. Cependant, il a nié l'affirmation de l'article selon laquelle il aurait emprunté de l'argent à la Deutsche Bank alors que d'autres prêteurs ne voulaient pas lui accorder des prêts.


 


"FAUX! C'est parce que je n'avais pas besoin d'argent", a déclaré Trump. "Très démodé, mais vrai."


 


"Lorsque vous n'avez pas besoin d'argent ou ne voulez pas d'argent, vous n'avez pas besoin de banques. Les banques ont toujours été à ma disposition, elles veulent gagner de l'argent." Trump a déclaré que la Deutsche Bank était "extrêmement professionnelle", mais "si pour une raison quelconque je ne les aimais pas, je serais allé ailleurs". "Il y avait toujours beaucoup d'argent et beaucoup de choix de banques."


 


"Ce n'est pas vrai", a déclaré le journaliste du New York Times David Enrich sur Twitter, en réponse aux tweets de Trump. "J'ai passé beaucoup de temps à examiner cela, et @DeutscheBank était la seule banque disposée à prêter à @realDonaldTrump pendant 20 ans en raison de son type de défauts de paiement et de son désir de croissance aux États-Unis".


 


 


  • Partagez

Les deux candidats à la présidentielle américaine délivrent un dernier débat moins chaotique

Ce jeudi 22 octobre à Nashville, à moins de deux semaines de la présidentielle américaine du 3 novembre, Donald Trump et Joe Biden se sont affrontés pour la seconde fois dans le cadre de la course à l...

Saad Hariri de nouveau nommé Premier ministre du Liban

Ce jeudi 22 octobre, le président libanais Michel Aoun a désigné Saad Hariri, l’ancien Premier ministre qui avait été poussé à la démission à l’automne 2019, Premier ministre. Et ce, suite à des «cons...

Coronavirus : l’Espagne devient le premier pays de l’UE à franchir le cap du million de cas

La pandémie du nouveau coronavirus ne cesse de se propager dans le monde. Ce jeudi 22 octobre, le bilan mondial du virus a atteint 41541220 cas d’infection et 1137190 morts. En Espagne, alors que les ...

Un accord d’exemption de visa entre Israël et les Émirats arabes unis

Ce mardi 20 octobre, Israël et les Émirats arabes unis (EAU) ont décidé d’exempter leurs ressortissants de visas. Cette mesure, inédite entre un pays arabe et l’État hébreu, a été annoncée à l’occasio...

Hum to Search : une application de Google pour retrouver une chanson oubliée

Il y a quatre jours, Google a lancé sa nouvelle fonctionnalité Hum to Search. Ainsi, grâce au nouvel algorithme du géant de la tech disposant d’une bibliothèque d’empreintes digitales, il est désormai...

Formalisation de la normalisation des relations entre le Bahreïn et Israël

Ce dimanche 18 octobre, Israël et le Bahreïn ont paraphé un document portant sur la mise en place de relations diplomatiques et pacifiques entre les deux pays. Lors d’une cérémonie à Manama, une ...