Aller au contenu principal

Covid-19 : une stabilisation malgré le problème des foyers d'infection professionnels

Le Maroc enregistre une hausse des guérisons liées à la pandémie du coronavirus. Le pays a fait état ce mercredi de 224 rémissions contre 84 contaminations. Afin de mettre fin aux clusters professionnels et industriels, le ministère de l’Intérieur a exhorté la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à renforcer les dispositions préventives dans les entreprises et les unités de production privées. La NARSA affirme la diminution des accidents de la route pendant le confinement et le ministère des Affaires islamique a quant à lui annoncé les conditions de réouverture des mosquées.

Par H.L.B, Publié le 15/07/2020, mis à jour le 15/07/2020
Teaser Media
vers une stabilisation de la pandémie au Maroc

84 contaminations, 1 décès, 224 guérisons et 9471 personnes confirmées non porteuses du virus, tels sont les derniers chiffres de l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus au Maroc. Le bilan national atteint ce mercredi 15 juillet 16181 infections, 258 décès, 13666 rémissions, 908.514 cas exclus après des tests négatifs au Covid-19 et 2257 cas actifs. Sur les 12 régions que compte le royaume, 8 ont signalé de nouvelles contaminations au virus. Il s’agit notamment de Marrakech-Safi (+30), de Tanger-Tetouan-Al Hoceima (+28), de Fès-Meknès (+13), de Casablanxa-Settat (+10), de Dakhla-Oued Ed Dahab (+4), de l’Oriental (+2), de Guelmim-Oued Noun (+1) et de Souss-Massa (+1). Le ministère de la Santé ajoute que le taux des rémissions a connu une hausse significative atteignant 84,46%, tandis que le taux de létalité est fixé à 1,59%.

 

Les entreprises à l’origine de 47% des contaminations au Maroc

Dans sa livraison de ce mercredi 15 juillet, Le Matin rapporte que les responsables des ministères de l’Intérieur, de la Santé, de l’Industrie et du commerce se sont réunis hier avec une délégation de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Les départements précités ont exhorté les représentants du secteur privé à consolider les dispositifs de prévention dans les entreprises afin de mieux protéger les salariés contre le Covid-19. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a ainsi évoqué les foyers de contagion des unités de production de Lalla Maimouna (Frigodar, Natberry Maroc) et de Safi (Unimer Etamar...). Il a déploré que le non-respect des précautions sanitaires recommandées par le gouvernement dans les structures industrielles compromet les efforts consentis pour endiguer le coronavirus. Le ministre a même affirmé que 47% des cas de contamination recensés dans le royaume ont pour origine des clusters professionnels, qui ont transmis ensuite la maladie à des milieux familiaux. Le journal indique que Laftit a également avancé que 514 unités industrielles et commerciales dans 34 provinces et préfectures du pays ont été condamnées à fermer leurs portes pour négligence du protocole sanitaire en vigueur, et ce depuis le début de la deuxième phase d’assouplissement du confinement. Les activités de 98 d’entre elles sont encore suspendues, tandis que le reste a pu reprendre le travail après s’être conformé aux dispositions préventives préconisées par les autorités.

 

Baisse considérable des accidents routiers

Selon le dernier rapport de l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA), les principaux indicateurs de la sécurité routière ont connu une forte baisse entre mars et mai 2020 en comparaison avec ceux enregistrés pendant cette même période en 2019. Aujourd’hui le Maroc précise, dans son édition du jour, que pendant le mois de mai 2020 le nombre de personnes mortes suite à un accident de circulation était de 135, en baisse de 43,98% par rapport à mai 2019. Les accidents mortels se sont établis pour leurs parts à 128, diminuant de 40,19%. La NARSA explique que c’est en raison de la mise en place des mesures de confinement et de la diminution des déplacements automobiles qui s’en est suivi que les taux de mortalité et des risques d’accidents routiers ont considérablement régressé. D’après le quotidien, l’Agence ajoute que les blessés graves ont quant à eux régressé de 56,60% en se chiffrant à 286, tandis que le nombre des blessés légers a baissé de 65,22% en se chiffrant à 4039.

De plus, la même source souligne que 67% des morts provoqués par les récents incidents de circulation concernent les piétons et les usagers des deux et trois roues, alors 21% sont dus aux accidents de voitures de tourisme. Ces moyennes sont toutefois en baisse, comparées à celles de 2019, avec -62,30% de décès pour les piétons, -33,66% pour les usagers des deux et trois roues et -49,12% pour les usagers des véhicules légers.

 

Réouverture des mosquées

Ahmed Toufiq, ministre des Affaires islamiques, a déclaré que 5000 mosquées rouvriront leurs portes ce mercredi 15 juillet, dans le cadre de la stratégie d’assouplissement progressif des mesures du confinement. C’est durant son intervention à la Chambre des conseillers que le ministre a annoncé cette démarche, soulignant qu’elle prendra en compte les mesures préventives instaurées par les autorités sanitaires pour contenir la propagation du Covid-19. Selon Médias24 Toufiq a précisé que les responsables de ces lieux de cultes ainsi que les fidèles devront respecter plusieurs conditions lors des prières, notamment :

  • «Le respect la distanciation sociale (1,5 m) ;
  • L’utilisation d’un tapis de prière personnel ;
  • La prohibition des embrassades et des poignées de mains ;
  • La mise en place de passages pour faciliter la sortie des mosquées après la prière ;
  • La stérilisation de tous les endroits et équipements des mosquées (corans, tapis...) ;
  • La vigilance quant à la propreté continue des mosquées (désinfection et dératisation) ;
  • La mise à disposition des fidèles de gels hydroalcooliques ;
  • Le port de masques de protection d’une façon correcte (avant, pendant et après la prière) ;
  • La garantie d’aération suffisante des lieux et interdiction d’utiliser les climatiseurs ;
  • Éviter les rassemblements et l’encombrement des fidèles (devant et dans les mosquées) ;
  • L’interdiction de se faire accompagner d’un enfant de moins de 15 ans ;
  • La fermeture des dépendances sanitaires des mosquées (les ablutions doivent se faire à domicile)».

Le ministre a également indiqué que les portes des mosquées seront ouvertes 15 minutes avant la prière et seront refermées juste après. Enfin, il a précisé que pour le moment la prière du midi (Ad Dohr) restera suspendue dans les mosquées, et ce jusqu’à nouvel ordre.


  • Partagez

Covid-19 : de nouveaux records qui agitent les autorités

Avec 1499 nouvelles infections et 23 décès en seulement 24 heures, le Maroc enregistre un nouveau r...

Al Akhawayn : 30 bourses dédiées aux enfants du personnel en première ligne contre le Covid-19

Ce mercredi 12 août, l’université Al Akhawayn a annoncé sa décision de dédier des bourses d’études aux enfants des professionnels de la santé, de l’enseignement et de l’autorité publique. Les dépôts d...

Covid-19 : la situation sanitaire de plus en plus inquiétante

Mercredi 12 août, le Maroc a enregistré son plus grand nombre de contaminations depuis le début de ...

Dons de sang : une pénurie durant la saison estivale

Le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie du Maroc (CNSTH) annonce une pénurie de...

Rentrée scolaire 2020-21 : toujours pas de solution au conflit parents d'élèves-écoles privées

La rentrée scolaire 2020-21 approche, mais le conflit opposant les parents d’élèves aux établisseme...

Couverture sociale : le régime d'assurance médicale (RAMED) supprimé 

Conformément aux hautes orientations royales, un véritable chantier social sera lancé à partir de l...