Aller au contenu principal

Terrorisme : le Maroc toujours sur le qui-vive

La presse nationale revient aujourd’hui sur le démantèlement le 7 juillet d’une cellule terroriste dans les provinces de Nador. Cette opération, qui a mené à l’arrestation de 4 extrémistes, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), pour lutter contre le terrorisme au Maroc, mais aussi à l’étranger.

Par H.L.B, Publié le 08/07/2020, mis à jour le 08/07/2020
Teaser Media
Terrorisme : le Maroc toujours sur le qui-vive

Les autorités marocaines multiplient les efforts pour abolir les réseaux terroristes implantés dans le pays. Le mardi 7 juillet, le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé une cellule terroriste dans la province de Nador, au nord-est du royaume, rapporte Assabah dans son édition du 8 juillet 2020. Avec l’aval de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), le BCIJ a utilisé les informations des renseignements nationaux pour identifier et localiser les extrémistes. Le journal rapporte, en citant les rapports d’enquête préliminaire, que la cellule en question est composée de quatre membres actifs de l’État islamique (EI). Ces derniers sont âgés de 21 à 26 ans. Le ministère de l’Intérieur a identifié l’un d’eux comme étant le frère d’un combattant confirmé dans les rangs de l’EI.

De son côté, le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribya indique que les autorités marocaines affirment que les membres de la cellule terroriste démantelée avaient planifié des attaques ciblant des «sites sensibles» à l’intérieur du pays et font actuellement l’objet d’une enquête plus approfondie. Après avoir intercepté leurs échanges téléphoniques avec certains membres de Daech qui se trouvent hors du Maroc, la DGST avait mis les 4 prévenus sous surveillance rapprochée. Selon le BCIJ, le réseau terroriste voulait profiter de l’état d’urgence sanitaire en vigueur pour mener à bien ses opérations. Grâce à une coordination entre les services de sécurité marocains et leurs homologues espagnols, l'on sait que les extrémistes arrêtés ce mardi ont un lien étroit avec une cellule terroriste démantelée en avril 2019, ajoute Le360.  

 

Une lutte contre le terrorisme incessante

Par ailleurs, les efforts du Maroc dans la lutte contre le terrorisme ont été salués par la communauté internationale, qui a loué les services de sécurité du pays pour leur capacité à réduire efficacement l’extrémisme. Al Massae rappelle dans ce sens que les efforts du royaume contre ce fléau ne concernent pas seulement le Maroc, mais contribuent également dans le cadre d’une coopération internationale, à mener des opérations anti-terroriste en Espagne, en France, aux États-Unis, en Belgique et en Afrique, particulièrement dans la région du Sahel.

En juin 2020, le Département d’État américain a publié son rapport 2019 sur le terrorisme au Maroc, dans lequel il a salué le pays pour son rôle dans la protection de la région et son engagement à combattre l’extrémisme. Le rapport a souligné que la plupart des menaces terroristes enregistrées dans le royaume proviennent de petites cellules indépendantes qui sont affiliées à l’EI ou inspirées par celui-ci. Notons enfin qu’en 2019, le BCIJ a démantelé plus de 25 cellules terroristes et a arrêté plus de 125 personnes pour leur affiliation à Daech.


  • Partagez

HACA : les acteurs politiques peu en vue durant le confinement

La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a livré une analyse sur un échantillon d...

Année scolaire 2020-21 : reprise des cours le 7 septembre 2020

Le ministère de l’Éducation a annoncé jeudi que l’année scolaire 2020-2021 débutera le 1er septembr...

Casablanca : décès d’un citoyen suite à l’effondrement d’une maison

Ce jeudi 6 août, une maison de trois étages s’est effondrée au quartier Al Masoudia - Sbata, à Casablanca. Cet incident qui a eu lieu au petit matin a fait un mort. Selon des témoignages sur place, le...

Covid-19 : de nouvelles mesures s’imposent

Le nombre quotidien de nouvelles contaminations au coronavirus est monté en flèche ces deux dernièr...

Enseignement : trois scénarios pour la reprise en septembre

À moins de quatre semaines du début de l’année scolaire 2020/2021, le ministère de l’Éducation nati...

Accès aux facultés de médecine : le concours commun d’accès assure l’égalité des chances

Ce mercredi 5 août, Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation, a annoncé que le concours conjoint pour l’accès à la première année à la Faculté de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire s’est dérou...